La vérité sur les aliments périmés

Posted on 14 octobre 2010 par

16


Date de péremprion

Qu’est-ce que la date péremption ?

La date de péremption est indiquée sur les produits de consommation courante, ceci est une réglementation nécessaire et obligatoire. On dénombre deux types en particulier de ce système ; la DLC qui est la date limite de consommation et la DLUO qui est la date limite d’utilisation optimale.

La DLC indique qu’au-delà de la date indiquée, le produit deviendra impropre à sa consommation. C’est donc  les produits frais comme les yaourts. ou les œufs qui sont concernés La DLUO indique quant à elle qu’au-delà de la date, le produit ne sera pas impropre à la conso mais que les qualités gustatives ne seront plus garanties par le fabricant.

La nourriture qui est périmée peut entrainer des toxi-infections alimentaires causant ainsi des nausées, des vomissements, des diarrhées, voire des complications aggravantes en fonction des bactéries et des moisissures. Chaque individu réagit différemment et peut consommer un aliment sans être malade ou ressentir des malaises. Tout vient de la force de notre système immunitaire et système digestif, d’où l’importance de faire attention à ces derniers et de les garder en bonne santé par une alimentation seine, surveillée et par l’usage de plantes détoxifiantes.

Peut-on dépasser une date de péremption ?

Sous certaines conditions et réserves, il est toujours possible de dépasser une date de consommation d’un produit, mais les prérogatives sont donc votre santé, sa force, votre capacité digestive, la manière de consommer le produit. Dépassé cette date pour certains aliments comme le yogourt et le fromage qui contiennent de toute façon des bactéries, c’est parfois sans souci. Mais la prévention est toujours de rigueur, et ne tentez surtout pas de consommer des aliments lorsque la date d’expiration est dépassée.

7 lois pour dire halte au gaspillage alimentaire !

Mieux gérer le gaspillage alimentaire passe par des actes simples, dont voici quelques points :

  1. Toujours faire une liste de courses (aide mémoire, achat moins impulsif,…)
  2. Vérifiez ce qu’il reste dans le frigidaire et les armoires
  3. Mieux gérer les réserves et éviter les achats en double quand c’est possible
  4. Achetez des quantités adaptées à la taille de votre ménage et à vos habitudes alimentaires
  5. Vérifiez toujours la date de péremption avant d’acheter un produit afin de se laisser le temps de gérer les denrées périssables.
  6. Munissez-vous d’un un sac isolant
  7. Respectez les consignes de conservation des aliments et en particulier la chaîne du froid. Les aliments surgelés doivent être achetés en dernier pour aller rapidement dans votre congélateur, non seulement pour les produits surgelés, mais également pour les denrées alimentaires réfrigérées.

L’exemple des friandises

Une équipe de chercheurs en produits alimentaires de l’université du Kansas (USA) ont réalisé une étude pour déterminer précisément la durée de vie des caramels, bonbons et chocolats. Ils conseillent de ne pas les stocker trop longtemps.

« La durée de vie d’une friandise dépend de ses ingrédients, de son emballage et des conditions de stockage», a affirmé Karen Blakeslee, chercheuse en sécurité alimentaire à l’Université du Kansas (USA) dans un communiqué en date du 4 octobre 2010. « Certaines peuvent se conserver un an, d’autres seront périmées au bout de deux semaines. »

« Il en ressort que si un bonbon semble trop collant ou bien possède une texture granuleuse, c’est certainement qu’il est périmé à cause des changements de température ou de la cristallisation du sucre. Le résultat fait que son goût et sa couleur peuvent être altérés, et peut ainsi moisir s’il contient des fruits ou des noix. Les friandises périmées peuvent développer des microbes qui peuvent aussi vous rendre malade.

Le professeur Aramouni, qui étudie les allergies et les dangers alimentaires en laboratoire, cite en exemple des cas de salmonellose dûs à la consommation de chocolat avarié. Le professeur est en ce moment chargé par l’épicerie fine américaine Dean and DeLuca de tester leurs friandises pour que le magasin puisse apposer les bonnes dates de péremption sur ses produits. Pour ce faire, Fadi Aramouni place des chocolats, des croquants aux cacahuètes et des caramels dans des incubateurs qui accélèrent leur processus de maturation.

Puis il prélève des échantillons pour analyser la présence de microbes, l’évolution du goût, etc. Quels sont ses conseils pour se régaler en toute sécurité ? Plus la friandise est molle, plus sa durée de vie sera courte. Il faut donc bien stocker ses bonbons à température ambiante, dans un endroit sec et frais.

Dans ces conditions, les bonbons à croquer peuvent se conserver un an; les bonbons gélifiés, les caramels et le chewing-gum se gardent eux entre six et neuf mois. Le chocolat noir peut durer jusqu’à deux ans s’il est emballé dans du papier aluminium et conservé à l’abri de la lumière. Mais attention, le chocolat au lait et le chocolat blanc ne se conservent quant à eux pas plus de 10 mois. » (5)

© Blog Nutrition Santé

Sources

  1. http://forums.futura-sciences.com/sante-medecine-generale/57756-date-de-peremption.html
  2. http://foodsci.k-state.edu/DesktopDefault.aspx
  3. La date péremption sur Doctissimo
  4. Cyberpresse.ca
  5. http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Date-limite-de-consommation-DLC-et-DLUO-
About these ads