Rayon fruits et légumes : son emplacement peut aider les jeunes à mieux manger

Rayon fruits et légumes : son emplacement peut aider les jeunes à mieux manger

Manger des fruits et des légumes est une priorité quotidienne dans un régime alimentaire sain.

Lorsque l’on parcourt certains magasins et supermarché, on comprend rapidement que l’accent est parfois mis sur des produits industriels, trop sucrés, trop salés, et loin de ce que notre corps réclame.

L’emplacement des produits dans un magasin (tout comme à la maison) à son importance. Les chefs de rayon et autres spécialistes du marketing le savent bien.

Se faire manipuler pour acheter tel ou tel produit est un jeu d’enfant pour les mastodontes voraces de la grande consommation.

Le simple fait de modifier l’emplacement des fruits et légumes peut entraîner une augmentation des ventes de 15% et mener à une alimentation plus saine pour les jeunes adultes.

C’est ce que rapporte le résultat basé sur des données recueillies entre 2012 et 2017 dans une épicerie d’un campus universitaire. L’étude a été publiée le 1er octobre 2018 dans la revue BMC Public Health.

Le pouvoir de l'emplacement du rayon fruits et légumes
Agencer un rayon influence les achats.

Le choix de l’agencement modifie les comportements


La constatation de cette étude fait suite à une analyse des achats effectués dans un véritable magasin. Dans ce magasin, l’emplacement des produits a été modifié, sans publicité ni message supplémentaire destiné à encourager les clients.

Les changements apportés à l’emplacement des fruits et légumes dans le magasin ont été déplacés pour les rapprocher de l’entrée du magasin. Cette décision avait été prise sans avoir pour objectif de mener une expérience de recherche ni d’encourager délibérément un régime alimentaire plus sain.

Au lieu de cela, la recherche n’a été menée que lorsque les chercheurs ont pris connaissance des modifications et ont tenu à rechercher si elles avaient eu un effet sur l’achat de fruits et de légumes.

De la sorte, les chercheurs ont collecté des données dans les caisses des magasins (de janvier 2012 à juillet 2017) afin d’examiner les ventes avant, pendant et après les modifications apportées à la présentation du magasin.

L'importance de l'agencement des rayons fruits et légumes pour la santé
Manger plus de fruits et de légumes.

L’importance de l’agencement des rayons fruits et légumes pour la santé


À partir des données collectées, les chercheurs ont constaté plusieurs points importants.

En effet, après les modifications d’agencement, le pourcentage de ventes de fruits et légumes dans les ventes totales du magasin était supérieur.

De plus, à la fois en termes d’articles vendus et en valeur des ventes totales. Ils ont acheté environ 15% plus de fruits et de légumes que ce à quoi on aurait pu s’attendre sans intervention.

Par ailleurs, les chercheurs ont également constaté que l’augmentation des ventes de fruits et légumes suite à leur nouvelle localisation pourrait être maintenue avec le temps.

Augmenter des ventes de fruits et légumes
Offrir le meilleur à nos enfants.

Ceci signifie qu’un tel changement peut être un moyen viable d’améliorer la qualité nutritionnelle du régime alimentaire des jeunes adultes.

Cette remarque est importante, lorsqu’on sait qu’à l’heure actuelle il existe des preuves de la diminution de la consommation de fruits et légumes dans ce groupe d’âge.

De la sorte, cela suggère qu’une augmentation statistiquement significative et maintenue des achats de fruits et légumes par de jeunes adultes peut être obtenue par des techniques de Nudge (théorie du Nudge ou théorie du paternalisme libéral), sans nécessiter de publicité ni de campagnes de messages explicites.

Rendre les fruits et légumes plus accessibles augmente la quantité de fruits et légumes achetés
Garantir les apports nutritionnels au quotidien.

Rendre les fruits et légumes plus accessibles augmente la quantité de fruits et légumes achetés


De nos jours il est plus compliqué d’aider les gens à consommer davantage de fruits et de légumes, plutôt que d’aller au fastfood ou se goinfrer d’édulcorants devant leur tablette. Les résultats de cette recherche sont donc passionnants et simples à appliquer.

Enfin, cette modification d’agencement du rayon fruits et légumes auprès d’une population de jeunes adultes est particulièrement appropriée. En effet, elle ne restreint pas le choix et ne nécessite aucune action consciente de la part du jeune adulte.

Pour conclure, soutenons les initiatives qui peuvent aider nos enfants et nos étudiants à manger sainement en maintenant une consommation de fruits et de légumes, que ce soit à la cantine, à l’épicerie, au supermarché ou à la maison.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Octobre 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

2 réflexions sur “Rayon fruits et légumes : son emplacement peut aider les jeunes à mieux manger

  1. Très intéressant comme démarche ! D’ailleurs en y repensant, j’ai remarqué que les petits magasins comme Franprix, Monoprix ou encore Intermarché, proposent les légumes et les fruits à l’entrée directe du magasin (en tout cas pour ceux que j’ai pu visiter). En revanche ce n’est pas le cas des grandes enseignes comme Carrefour, Leclerc qui préfèrent placer le multimédia par exemple. Il est vrai que tout le monde ne fait pas forcément le tour complet du magasin.
    Intéressant, et à la fois triste, de lire qu’on peut modifier le comportement des jeunes sans qu’il en aient conscience. L’éducation nutritionnelle des jeunes passe avant tout par une éducation nutritionnelle des parents. Quand les enfants sont plus grands, là, il serait intéressant de dispenser une éducation nutritionnelle à l’école plutôt que de leur « apprendre » à jouer de la flûte..

    1. Merci Quentin pour ton commentaire. Effectivement, « L’éducation nutritionnelle des jeunes passe avant tout par une éducation nutritionnelle des parents », qui sont aussi possiblement de futurs parents. Pour l’éducation nutritionnelle, c’est vrai qu’elle devrait être une discipline à part entière et totalement banale sur tout le parcours scolaire. Bien manger, c’est bien vivre et être épanouit pour mieux apprendre. Il reste beaucoup de travail pour changer les esprits.

Répondre à Jimmy BRAUN Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.