Découverte d'un théier naturellement pauvre en caféine

Découverte d’un théier naturellement pauvre en caféine

Si vous êtes comme la plupart des adultes, la caféine fait partie de votre quotidien.

Connaître la teneur en caféine de votre boisson préférée afin de mieux contrôler votre apport en caféine peut donc avoir un intérêt pour votre santé. 

La teneur en caféine réelle d’une tasse de café ou de thé peut varier considérablement en raison de facteurs tels que l’origine, le traitement et le mode de préparation, y compris le temps de préparation.

Par exemple, un café espresso contient environ 47-64 mg de caféine, un thé vert : 25 à 29 mg et un thé noir : 25 à 48 mg.

Notons que si votre consommation de caféine totalise plus de 400 milligrammes (mg) par jour, vous pouvez envisager de réduire votre consommation.

La caféine est bonne pour la santé, mais un excès peut créer divers troubles : maux de tête, agitation, anxiété, etc.

Les personnes désireuses de réduire leur consommation de caféine sans pour autant se passer de leur thé ou leur café quotidien s’orientent souvent vers le café et le thé décaféinés.

Cependant, ces boissons sans caféine passent parfois par des traitements peu écologiques et potentiellement néfastes pour la santé.

Afin de pallier cette problématique en particulier pour le thé, des chercheurs ont découvert une variété de théier dont la teneur en caféine est très faible, voire nulle.

Théier chinois sauvage faible en caféine

Théier chinois sauvage faible en caféine


Les buveurs de thé qui recherchent la saveur apaisante de cette boisson bienfaisante sans son choc explosif de caféine pourraient bientôt disposer d’une nouvelle option, naturellement faible en caféine.

Dans une étude parue le 31 octobre 2018 dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, des scientifiques rapportent qu’un théier sauvage récemment découvert en Chine ne contient que peu ou pas de caféine.

De plus, contrairement à de nombreux produits décaféinés par l’industrie, ce thé pourrait potentiellement apporter de nombreux avantages pour la santé comparés aux thés brassés.

Hongyacha

Hongyacha


Ce n’est pas la première découverte de ce genre. En 2011, un théier découvert dans la province voisine du Guangdong contenait peu ou pas de caféine.

Cette plante, connue sous le nom de Camellia ptilophylla, contient des composés qui semblent prometteurs pour le traitement de l’obésité, bien que les recherches se poursuivent.

Cette découverte a incité les botanistes chinois à rechercher d’autres personnes susceptibles de se cacher dans l’immensité escarpée du pays. La dernière découverte en est un des résultats.

Connue localement sous le nom de Hongyacha (HYC), la plante récemment découverte ne pousse qu’entre 700 et 1000 mètres d’altitude autour de quelques villages alpins chinois.

Bien que le Hongyacha n’ait jamais fait l’objet d’études formelles en laboratoire, les habitants de la région expérimentent ses propriétés depuis des générations et affirment qu’il procure des avantages médicaux allant du traitement du rhume à la diminution des fièvres en passant par le soulagement des douleurs à l’estomac.

Un thé sauvage qui regorge de nombreux bienfaits

Un thé sauvage qui regorge de nombreux bienfaits


Le Hongyacha (HYC) est un type de nouveau théier sauvage découvert dans la province du Fujian, en Chine.

Ce thé est utile pour la guérison ou la prévention de la maladie dans sa zone de croissance initiale.

Cependant, les recherches sur ce thé sont limitées. Les résultats ont montré que HYC présentait des différences évidentes dans ses caractéristiques morphologiques par rapport au « thé de cacao » (Camellia ptilophylla Chang), un célèbre théier sans caféine en Chine.

L’analyse des bourgeons et des feuilles de HYC collectés pendant la saison de croissance a permis de trouver plusieurs composés abondants potentiellement bénéfiques pour la santé qui ne sont pas présents dans le thé ordinaire, et que HYC ne contient pratiquement pas de caféine.

Les chercheurs ont également constaté HYC est un nouveau type de théier sans caféine qui peut être utilisé à des fins de protection scientifique et d’utilisation efficace à l’avenir.

Enfin, en creusant plus profondément, ils ont découvert que les particularités de ce thé proviennent d’une mutation du gène codant l’enzyme du thé, la caféine synthase (enzyme méthyltransférase impliquée dans la voie de la biosynthèse de la caféine), qui favorise la production de caféine dans la plupart des théiers.

Les chercheurs concluent en indiquant que le thé Hongyacha étant naturellement pauvre en caféine pourrait éventuellement devenir une boisson populaire en raison de sa composition distincte et de ses bienfaits uniques pour la santé.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.