Le jeûne accélère le métabolisme et a des effets anti-âges

Le jeûne accélère le métabolisme et a des effets anti-âges

Les bienfaits du jeûne sont nombreux et de plus en plus sous les projecteurs des études scientifiques. L’une des dernières études montre que le jeûne accélère le métabolisme humain et a des effets anti-âges.

Des études antérieures révèlent que le jeûne peut aider les gens à perdre du poids, ou à se protéger contre les maladies associées au vieillissement.

Mais de nouvelles recherches suggèrent que l’absence de nourriture pourrait également stimuler l’activité métabolique de l’homme, générer des antioxydants et aider à inverser certains effets du vieillissement.

Des scientifiques japonais de l’Université d’Okinawa et de l’Université de Kyōto ont identifié 30 substances non déclarées dont la quantité augmentait au cours du jeûne et indiquait divers avantages pour la santé.

Les recherches révèlent des effets auparavant inconnus du jeûne, notamment une activité métabolique accrue et des effets anti-âge possibles.

Le jeûne : allié de notre santé

Le jeûne : allié de notre santé


Les auteurs de l’étude s’intéressent au vieillissement et au métabolisme depuis de nombreuses années et ont décidé de rechercher des effets inconnus sur la santé lors du jeûne humain.

Contrairement aux attentes initiales, il s’est avéré que le jeûne induisait une activation métabolique plutôt active.

L’étude, publiée le 29 janvier 2019 dans la revue Scientific Reports, présente une analyse de sang humain total, de plasma et de globules rouges prélevés sur quatre sujets à jeun.

Les chercheurs ont surveillé l’évolution des taux de métabolites, des substances formées au cours des processus chimiques qui donnent de l’énergie aux organismes et leur permettent de se développer.

Les résultats ont révélé que 44 métabolites, dont 30 auparavant méconnus, augmentaient universellement chez les sujets de 1,5 à 60 fois en seulement 58 heures après le jeûne.

Jeûne et horloges circadiennes

Des effets du jeûne auparavant inconnus


Dans des recherches antérieures, l’unité de cellules G0 a identifié divers métabolites dont les quantités diminuent avec l’âge, notamment la leucine, l’isoleucine et l’acide ophtalmique.

Chez les individus à jeun, le niveau de ces métabolites augmente, suggérant un mécanisme par lequel le jeûne pourrait aider à augmenter la longévité.

Les auteurs indiquent que ce sont des métabolites très importants pour le maintien de l’activité musculaire et antioxydante, respectivement.

« Ce résultat suggère la possibilité d’un effet rajeunissant par le jeûne, qui n’était pas connu jusqu’à présent », révèlent les auteurs.

Jeûne intermittent : un régime pour enrayer le diabète de type 2 ?

Les métabolites donnent des indices sur le mécanisme et les effets sur la santé


Le corps humain a tendance à utiliser les glucides pour produire rapidement de l’énergie, quand ils sont disponibles.

Lorsque le corps manque de glucides, le corps commence à piller ses réserves d’énergies alternatives.

L’acte de « substitution d’énergie » laisse une trace, notamment des métabolites appelés butyrates, carnitines et acides aminés à chaîne ramifiée.

Il a été démontré que ces marqueurs bien connus de la substitution d’énergie s’accumulent pendant le jeûne.

Mais le jeûne semble produire des effets bien au-delà de la substitution d’énergie.

Dans leur analyse complète du sang humain, les chercheurs ont noté à la fois des marqueurs de jeûne établis et bien d’autres.

Par exemple, ils ont constaté une augmentation globale des substances produites par le cycle de l’acide citrique, un processus par lequel les organismes libèrent de l’énergie stockée dans les liaisons chimiques des glucides, des protéines et des lipides.

L’augmentation marquée suggère que pendant le jeûne, les minuscules centrales de toutes les cellules sont submergées.

Le jeûne semble également améliorer le métabolisme de la purine et de la pyrimidine. Ces substances chimiques jouent un rôle clé dans l’expression des gènes et la synthèse des protéines.

La découverte suggère que l’anti-oxydation peut être une réponse principale au jeûne.

Le changement peut favoriser l’homéostasie dans les cellules ou servir à modifier l’expression de leurs gènes en réponse à des influences environnementales.

Lorsqu’elles sont métabolisées, la purine et la pyrimidine stimulent également la production d’antioxydants par l’organisme.

Métabolome sanguin
fig 7. Résumé des modifications du métabolome sanguin pendant 58 heures de jeûne. © Scientific Reports,volume 9, Article n°854 (2019)

Il a été constaté que plusieurs antioxydants, tels que l’ergothioneine et la carnosine, augmentaient considérablement.

Les antioxydants servent à protéger les cellules des radicaux libres produits au cours du métabolisme.

Les produits d’une voie métabolique appelée la « voie des pentoses phosphates » (ou voie de Warburg-Dickens-Horecker) restent également les effets nocifs de l’oxydation et ont également été vus augmenter pendant le jeûne, mais uniquement dans le plasma.

Quels nouveaux avantages pour la santé du jeûne ?

Quels nouveaux avantages du jeûne pour la santé ?


Les auteurs suggèrent que ces effets antioxydants pourraient constituer la principale réponse du corps au jeûne, car la famine peut favoriser un environnement interne dangereusement oxydatif.

Leur étude exploratoire fournit la première preuve d’antioxydants en tant que marqueur de jeûne.

En outre, l’étude introduit la nouvelle notion selon laquelle le jeûne pourrait stimuler la production de plusieurs métabolites liés à l’âge, abondants chez les jeunes, mais épuisés chez les plus âgés.

Des études récentes sur le vieillissement ont montré que la restriction calorique et le jeûne ont un effet prolongé sur la durée de vie (sur des modèles animaux en particulier) mais le mécanisme détaillé reste un mystère.

Les auteurs suggèrent qu’il serait peut-être possible de vérifier l’effet anti-âge de plusieurs points de vue en développant des programmes d’exercices ou des médicaments capables de provoquer une réaction métabolique similaire à celle du jeûne.

Les résultats développent des idées bien établies sur ce que le jeûne pourrait faire pour la santé humaine.

La prochaine étape consisterait à reproduire ces résultats dans une étude plus vaste ou à examiner comment les changements métaboliques pourraient être déclenchés par d’autres moyens.

Mieux comprendre et savoir si les êtres humains peuvent profiter des effets de la prévention des maladies métaboliques et de la prolongation de la durée de vie par le jeûne ou la restriction calorique, est un sujet extrêmement intéressant pour tous les domaines de la santé (de la prévention au traitement).

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Février 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


  • « Diverse metabolic reactions activated during 58-hr fasting are revealed by non-targeted metabolomic analysis of human blood », Scientific Reports, 2019 ; https://www.nature.com/articles/s41598-018-36674-9 ; 9 (1) DOI: 10.1038/s41598-018-36674-9
  • « Looking back into the future: 30 years of metabolomics at TNO. », Mass Spectrometry Reviews 32, 399–415 (2013).
  • « Individual variability in human blood metabolites identifies age-related differences. », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America 113, 4252–4259 (2016).
  • Photos © Hannah Busing ; Alejandra Parejo

2 réflexions sur “Le jeûne accélère le métabolisme et a des effets anti-âges

  1. Bonjour Jimmy,
    Je suis impressionné par ton article sur le jeûne il est bien argumenté et la précision de tes informations. Je ne connaissais pas cette étude sur les métabolites, je vais aller la lire. Merci pour le lien.
    Tenant moi-même un blog sur le sujet mon-super-regime.com
    Je me posais une question.
    As-tu déjà jeûné ? Ou peut-être que tu pratique déjà je jeûne intermittent ?
    Bonne journée avec ce soleil 😉

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.