Quels sont les bienfaits et les méfaits du sélénium pour la santé ?

Quels sont les bienfaits et les méfaits du sélénium pour la santé ?

Le sélénium est un nutriment essentiel à notre santé.

Le corps n’étant pas capable de le synthétiser, il faut donc le puiser dans la nourriture ou, selon les cas, le prendre sous forme de suppléments.

Bien que certaines allégations santé sur le sélénium manquent encore de preuves scientifiques, ce minéral essentiel est tout de même vital dans un régime alimentaire sain et équilibré.

Nécessaire en petites quantités, le sélénium joue cependant un rôle majeur dans des processus importants de notre corps, notamment pour le métabolisme et la fonction thyroïdienne.

Le sélénium (Se) se trouve dans les aliments comme le poisson, les crustacés, la viande, les œufs, et certaines noix d’Amérique du Sud (noix du Brésil), sont également de bonnes sources de sélénium.

C’est un oligo-élément qui se produit naturellement dans le sol et les plantes et qui pénètre dans le corps des humains et des animaux par les aliments ingérés.

Découvrez les intérêts du sélénium pour la santé étayés par la science.

Quels sont les bienfaits et les méfaits du sélénium pour la santé ? | Le sélénium est un puissant antioxydant | Le sélénium et les cancers | Le sélénium et les maladies cardiaques | Le sélénium et le déclin cognitif | Le sélénium et la thyroïde | Le sélénium renforce le système immunitaire | Le sélénium pour aider à réduire les symptômes d’asthme | Où trouve-t-on les meilleures sources alimentaires de sélénium ? | Les aliments riches en sélénium | Les méfaits la toxicité du sélénium

Le sélénium est un puissant antioxydant


Les antioxydants sont des composés dans les aliments qui empêchent les dommages cellulaires causés par les radicaux libres.

Les radicaux libres sont des sous-produits normaux de processus tels que le métabolisme qui se forment quotidiennement dans le corps.

Bien qu’ils aient une mauvaise réputation, les radicaux libres sont essentiels à la santé.

Notamment, ils remplissent des fonctions importantes, comme la protection de notre corps contre les maladies.

Cependant, une mauvaise hygiène de vie comme le tabagisme, la consommation d’alcool et le stress peuvent causer un excès de radicaux libres.

Cela conduit à un stress oxydatif, qui endommage les cellules saines.

Le stress oxydatif a été associé à des affections chroniques comme les maladies cardiaques, la maladie d’Alzheimer et le cancer, ainsi qu’au vieillissement prématuré et au risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Les antioxydants comme le sélénium aident à réduire le stress oxydatif en contrôlant le nombre de radicaux libres.

Le sélénium agit en neutralisant les radicaux libres en excès et en protégeant les cellules des dommages causés par le stress oxydatif.

Le sélénium et les cancers


Le sélénium réduire le stress oxydatif, mais des études montrent qu’il peut aider à réduire le risque de certains cancers.

Allégation santé à prendre avec des pincettes, on attribue au sélénium la capacité à réduire les dommages causés à l’ADN et le stress oxydatif, et à renforcer le système immunitaire en détruisant les cellules cancéreuses.

Cependant, plusieurs études ont révélé qu’un taux élevé de sélénium dans le sang était associé à un risque moins élevé de certains types de cancer, notamment les cancers du sein, du poumon, du côlon et de la prostate.

Il est important de noter que cet effet n’était associé qu’au sélénium obtenu par le biais d’aliments, et pas au travers d’une supplémentation.

Aussi, certaines recherches suggèrent qu’une supplémentation en sélénium pourrait réduire les effets secondaires chez les personnes sous radiothérapie.

Le sélénium et les maladies cardiaques


Une alimentation riche en sélénium peut aider à garder le cœur en bonne santé, car de faibles niveaux de sélénium ont été associés à un risque accru de maladie cardiaque.

Plusieurs analyses observationnelles ont montré qu’une augmentation d’environ cinquante pourcents des taux de sélénium dans le sang était associée à une réduction de 24% du risque de maladie cardiaque.

Le sélénium peut également abaisser les marqueurs de l’inflammation dans le corps. Ces marqueurs sont les principaux facteurs de risque de maladie cardiaque.

Des résultats de recherches indiquent que le sélénium peut aider à réduire le risque de maladie cardiaque en réduisant l’inflammation et le stress oxydatif dans le corps.

Le stress oxydatif et l’inflammation ont été associés à l’athérosclérose ou à l’accumulation de plaque dans les artères.

L’athérosclérose peut entraîner des problèmes de santé dangereux tels que les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les crises cardiaques et les maladies cardiaques.

L’intégration d’aliments riches en sélénium dans l’alimentation est un excellent moyen de réduire au minimum les niveaux de stress oxydatif et d’inflammation.

Le sélénium et le déclin cognitif

Le sélénium et le déclin cognitif


La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative dévastatrice.

« En 2015, 900 000 personnes sont atteintes par la maladie en France et chaque année 225 000 nouveaux cas sont recensés. »

Le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer étant en augmentation, il est donc impératif de trouver des moyens de prévenir cette maladie.

La littérature scientifique actuelle explique que le stress oxydatif est impliqué à la fois dans l’apparition et la progression de maladies neurologiques telles que la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques (SAP) et la maladie d’Alzheimer.

Plusieurs études ont montré que les patients atteints de la maladie d’Alzheimer présentaient des taux sanguins moins élevés de sélénium.

De plus, certaines études ont montré que les antioxydants contenus dans les aliments et les suppléments pouvaient améliorer la mémoire chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Une étude a aussi montré qu’une supplémentation quotidienne en une noix du Brésil, riche en sélénium, améliorait la fluidité verbale et d’autres fonctions mentales chez les patients présentant une déficience cognitive légère.

Enfin, pour obtenir un apport équilibré en sélénium, il semble que le régime méditerranéen a de nombreux avantages.

Ce régime est riche en aliments contenant des hauts taux de sélénium comme les fruits de mer et les noix, et peut aider à prévenir le déclin cognitif et à améliorer la perte de mémoire chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Le sélénium et la thyroïde


Le sélénium est important pour le bon fonctionnement de la glande thyroïde.

Le tissu thyroïdien contient une quantité de sélénium supérieure à celle de tout autre organe du corps humain.

Ce minéral puissant aide à protéger la thyroïde contre les dommages oxydatifs et joue un rôle essentiel dans la production d’hormones thyroïdiennes.

Une glande thyroïde en bonne santé est importante car elle régule le métabolisme et contrôle la croissance et le développement.

La carence en sélénium a été associée à des affections thyroïdiennes telles que la thyroïdite de Hashimoto (ou thyroïdite chronique lymphocytaire), un type d’hypothyroïdie dans lequel le système immunitaire attaque la glande thyroïde.

Des études observationnelles ont montré que les faibles taux sériques de sélénium étaient associés à un risque accru de thyroïdite auto-immune et d’hypothyroïdie.

De plus, certaines études, qui nécessitent encore des preuves, ont montré que les suppléments de sélénium pouvaient être bénéfiques pour les personnes atteintes de thyroïdite chronique lymphocytaire.

Le sélénium renforce le système immunitaire

Le sélénium renforce le système immunitaire


Le système immunitaire maintient le corps en bonne santé en identifiant et en combattant les menaces potentielles comme les parasites, les virus et les bactéries.

Le sélénium joue un rôle important dans la santé du système immunitaire.

Cet antioxydant aide à réduire le stress oxydatif dans le corps, ce qui réduit l’inflammation et renforce l’immunité.

Des études ont démontré qu’une augmentation des taux sanguins de sélénium est associée à une réponse immunitaire renforcée.

Par ailleurs, il a été démontré que la déficience nuisait au fonctionnement des cellules immunitaires et pouvait entraîner une réponse immunitaire plus lente.

De plus, les suppléments de sélénium pourraient aider à renforcer le système immunitaire chez les personnes atteintes de grippe, de tuberculose et d’hépatite C.

Le sélénium pour aider à réduire les symptômes d’asthme


L’asthme est une maladie chronique qui affecte les voies respiratoires qui transportent l’air dans les poumons.

Les voies respiratoires deviennent enflammées et commencent à se rétrécir, provoquant des symptômes tels qu’une respiration sifflante, l’essoufflement, une sensation d’oppression de la poitrine et une toux.

L’asthme a été associé à des niveaux accrus de stress oxydatif et d’inflammation dans le corps.

En raison de la capacité du sélénium à réduire l’inflammation, certaines études suggèrent que ce minéral pourrait aider à réduire les symptômes liés à l’asthme.

Les recherches suggèrent que les personnes asthmatiques ont des taux sanguins moins élevés de sélénium.

Une étude a montré que les patients asthmatiques présentant des taux élevés de sélénium dans le sang avaient une meilleure fonction pulmonaire que ceux présentant des taux plus faibles.

Le sélénium peut être bénéfique aux personnes asthmatiques en raison de sa capacité à réduire l’inflammation dans le corps. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Où trouve-t-on les meilleures sources alimentaires de sélénium ?

Où trouve-t-on les meilleures sources alimentaires de sélénium ?


De nombreux aliments sains contiennent du sélénium en quantité suffisante pour subvenir à nos besoins.

D’après les données du CIQUAL, les aliments les plus riches en sélénium sont les poissons et crustacés, la viande, les œufs et oléagineux.

Les personnes qui suivent un régime végétarien ou un régime végétalien peuvent opter pour les graines de lin, les lentilles, les pois chiche, et les noix du Brésil, qui renferment environ 103 µg de sélénium pour 100g.

Bilan des références nutritionnelles pour le sélénium
Bilan des références nutritionnelles pour le sélénium. © Anses

Selon les données de l’étude INCA2, les principaux contributeurs aux apports en sélénium de la population adulte française sont les volailles et gibier (12,3 %), les poissons (12 %), la viande (8,7 %) et le pain et produits de panification (8,3 %) et la charcuterie (6,5 %).

Les besoins en sélénium doivent être de quelques dizaines de microgrammes quotidiens. On considère que les enfants jusqu’à 16 ans ont besoin de 20 à 50 microgrammes par jour (µg/j), et de 55 µg/j à 70 µg/j pour les hommes et les femmes âgés de 20 à 65 ans.

Les aliments riches en sélénium


Huîtres
Noix du Brésil
Flétan
Thon jaune (Albacore)
Œufs
Sardines
Graines de tournesol
Poitrine de poulet
Champignons shiitaké (Lentin du Chêne)

La quantité de sélénium dans les aliments à base de plantes varie en fonction de la teneur en sélénium du sol dans lequel ils ont été cultivés.

Ainsi, les concentrations de sélénium dans les cultures dépendent en grande partie de l’endroit où elles sont cultivées.

Le sol européen a une concentration en sélénium assez faible, par rapport à d’autres régions du monde, notamment comme l’Amérique du Nord.

Une étude a montré que la concentration de sélénium dans les noix du Brésil variait considérablement selon les régions. Alors qu’une seule noix du Brésil d’une région fournissait jusqu’à 288% de l’apport recommandé, les autres n’en fournissaient que 11%.

Par conséquent, il est important de consommer une alimentation variée pour couvrir nos besoins.

Les méfaits et la toxicité du sélénium


Bien que la toxicité au sélénium soit rare, il est important de rester proche de la quantité recommandée et de ne jamais dépasser la limite maximale tolérable de 400 µg/j.

Consommer de fortes doses de sélénium peut être toxique, voire mortel.

Les signes de toxicité au sélénium comprennent notamment la chute de cheveux, des vertiges, la nausée, des vomissements, des rougeurs du visage, des tremblements, une douleur musculaire.

Dans les cas graves, une toxicité aiguë au sélénium peut entraîner des symptômes sévères intestinaux et neurologiques, une crise cardiaque, une insuffisance rénale et la mort.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Août 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Free Radicals, Antioxidants in Disease and Health. Int J Biomed Sci. 2008 ; 4(2): 89–96. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3614697/

Oxidative stress as a mediator of cardiovascular disease. Oxid Med Cell Longev. 2009 ; 2(5): 259–269. doi: 10.4161/oxim.2.5.9441. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2835914/

Selenium supplementation improves antioxidant capacity in vitro and in vivo in patients with coronary artery disease The SElenium Therapy in Coronary Artery disease Patients (SETCAP) Study. Am Heart J. 2008 ;156(6):1201.e1-11. doi: 10.1016/j.ahj.2008.09.004. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19033020

Selenium Exposure and Cancer Risk: an Updated Meta-analysis and Meta-regression. Sci Rep. 2016; 6: 19213. doi: 10.1038/srep19213. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4726178/

Multicenter, phase 3 trial comparing selenium supplementation with observation in gynecologic radiation oncology. Int J Radiat Oncol Biol Phys. 2010 ;78(3):828-35. doi: 10.1016/j.ijrobp.2009.08.013. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20133068/

Selenium and coronary heart disease: a meta-analysis. Am J Clin Nutr. 2006 ;84(4):762-73. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17023702

Nutritional status, oxidative stress and dementia: the role of selenium in Alzheimer’s disease. Front Aging Neurosci. 2014; 6: 206. doi: 10.3389/fnagi.2014.00206. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4147716/

How does the thyroid gland work? https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK279388/

The influence of selenium on immune responses. Mol Nutr Food Res. 2008 ; 52(11): 1273–1280. doi: 10.1002/mnfr.200700330. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3723386/

Decreased consumption of corticosteroids after selenium supplementation in corticoid-dependent asthmatics. Bratisl Lek Listy. 2002;103(1):22-5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12061082

Food Data Centra. https://fdc.nal.usda.gov/index.html

Prediagnostic selenium status and hepatobiliary cancer risk in the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition cohort. Am J Clin Nutr., 2016 DOI: 10.3945/ajcn.116.131672

Toxicité du sélénium à doses pharmacologiques par voie orale. Nutrition Clinique et Métabolisme. Volume 11. 1997. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0985056297800556

Les minéraux. Présentation et rôle des matières minérales dans l’organisme. https://www.anses.fr/fr/content/les-min%C3%A9raux

Photos © Ken Treloar ; Online Marketing ; Ali Yahya

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.