Le thé vert aide à réduire la résistance aux antibiotiques

Le thé vert aide à réduire la résistance aux antibiotiques

Le thé vert ne cesse de surprendre grâce à la découverte de nombreux potentiels pour une utilisation en médecine clinique.

Récemment, une recherche mettait en évidence les avantages du thé vert pour la santé cérébrale. Dans une nouvelle étude, des chercheurs révèlent qu’il pourrait être la clé pour réduire la résistance aux antibiotiques.

En effet, des scientifiques de l’Université de Surrey (Royaume-Uni) ont découvert qu’un antioxydant naturel – l’EGCG – abondant dans le thé vert peut aider à éliminer les bactéries résistantes aux antibiotiques.

L’étude, publiée le 18 août 2019 dans le Journal of Medical Microbiology, a révélé que l’épigallocatéchine (EGCG) peut restaurer l’activité de l’aztréonam, un antibiotique couramment utilisé pour traiter les infections causées par le pathogène bactérien Pseudomonas aeruginosa (bacille pyocyanique, bacille du pus bleu ou pyo).

Les vertus puissantes de l’EGCG du thé vert


Cette bactérie gram-négative du genre Pseudomonas est associée à de graves infections des voies respiratoires et du sang.

Ces dernières années, elle est devenue résistante à de nombreuses grandes classes d’antibiotiques. Actuellement, une combinaison d’antibiotiques est utilisée pour lutter contre Pseudomonas aeruginosa.

Cependant, ces infections deviennent de plus en plus difficiles à traiter, car on observe une résistance aux antibiotiques de dernière ligne.

Pour évaluer la synergie de l’EGCG et de l’aztréonam, les chercheurs ont mené des tests in vitro afin d’analyser la manière dont ils interagissaient avec Pseudomonas aeruginosa, individuellement et en combinaison.

Les bienfaits du thé vert sur le microbiote buccal et contre le cancer de la bouche

L’équipe de chercheurs a constaté que la combinaison de l’aztréonam et de l’EGCG était significativement plus efficace pour réduire le nombre de Pseudomonas aeruginosa que l’un ou l’autre des agents seuls.

Cette activité synergique a également été confirmée in vivo en utilisant Galleria mellonella (larves de la fausse teigne de la cire), les taux de survie étant significativement plus élevés chez ceux traités avec l’association que ceux traités avec l’EGCG ou l’aztréonam seul.

En outre, une toxicité minime voire nulle a été observée dans les cellules cutanées humaines et chez les larves de Galleria mellonella.

Les chercheurs croient que dans le cas de la bactérie Pseudomonas aeruginosa, l’EGCG extrait du thé vert pourrait faciliter une absorption accrue de l’aztréonam en augmentant la perméabilité de la bactérie.

Un autre mécanisme potentiel est l’interférence de l’EGCG avec une voie biochimique liée à la sensibilité aux antibiotiques.

Bienfaits du thé vert

Une découverte stratégique pour la santé publique


La résistance aux antimicrobiens (RAM) est une menace sérieuse pour la santé publique mondiale.

Sans antibiotiques efficaces, le succès des traitements médicaux sera compromis. Ainsi, il est urgent de mettre au point de nouveaux antibiotiques pour lutter contre la RAM.

Des produits naturels tels que l’EGCG provenant du thé vert, utilisés conjointement avec des antibiotiques actuellement homologués, pourrait être un moyen d’améliorer leur efficacité et leur durée de vie utile sur le plan clinique.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le Pseudomonas aeruginosa résistant aux antibiotiques comme une menace grave pour la santé humaine.

Enfin, grâce à ces résultats de recherche, les auteurs montrent qu’il est possible d’éliminer efficacement ces menaces en utilisant des produits naturels, en association avec des antibiotiques déjà utilisés.

Le thé vert est un réel atout pour la santé, qui peut facilement s’intégrer dans un régime alimentaire sain, en plus d’être un potentiel pour de futures approches cliniques et combattre de nombreuses maladies.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Septembre 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Jonathan W. Betts, Michael Hornsey, Paul G. Higgins, Kai Lucassen, Julia Wille, Francisco J. Salguero, Harald Seifert, Roberto M. La Ragione. Restoring the activity of the antibiotic aztreonam using the polyphenol epigallocatechin gallate (EGCG) against multidrug-resistant clinical isolates of Pseudomonas aeruginosa. Journal of Medical Microbiology, 2019; DOI: 10.1099/jmm.0.001060, https://www.microbiologyresearch.org/content/journal/jmm/10.1099/jmm.0.001060

Photos © Monika Grabkowska ; Free To Use Sounds

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.