Pourquoi les médecines douces coûtent cher ?

Pourquoi les médecines douces coûtent cher ?

En France, les médecines douces coûtent cher. Avoisinant parfois les 3 chiffres, ces pratiques sont considérées comme un luxe, inaccessible. Comment donc expliquer ces tarifs ?

Récap’ sur les médecines douces


Les médecines douces en France font leur essor depuis plusieurs années maintenant.

Naturopathie, sophrologie, hypnose, yoga… il existe plus de 400 pratiques. Quelques-unes sont réglementées et bénéficient d’un diplôme d’État, telles que l’ostéopathie ou la chiropraxie.

Les autres, pour la plupart, ne sont pas réglementées mais gagnent à être connues : l’hypnose est utilisée en milieu hospitalier pour opérer sans anesthésie, la sophrologie se répand comme une traînée de poudre en entreprise, le yoga étoffe son public pour cibler les enfants….

Les Français semblent prendre soin d’eux et se dirigent peu à peu vers ces pratiques naturelles !

Malheureusement, les médecines alternatives complémentaires ont un coût qui rebute beaucoup d’entre nous.

Non remboursées par la Sécurité Sociale, les Mutuelles commencent à comprendre l’intérêt de les ajouter à leur formule, elles restent cependant frileuses et ne permettent pas toujours d’initier un réel suivi.

Aujourd’hui, le prix est le principal frein à l’achat de médecine douce en France.

À Paris, comptez environ 70 € pour une séance d’ostéopathie, 90 € pour une séance d’hypnose, 85 € pour de la naturopathie….

Comment expliquer les prix de ces consultations ?


De nombreux praticiens sont issus d’une reconversion professionnelle. Ils prennent le risque de quitter un emploi stable afin de se tourner vers une profession qui ferait davantage de sens à leurs yeux.

Leur formation est souvent onéreuse et peut s’élever jusqu’à 15 000 €.

De plus, il est rare de voir des praticiens ne pas se former continuellement afin d’enrichir ses connaissances, son expertise, et se spécialiser.

En hypnose par exemple, les praticiens proposent régulièrement de la PNL, du coaching ou tout autre pratique complémentaire telle que la sophrologie ou l’Access Bars.

De surcroît, comme pour tout prix de vente, le prix du local nécessaire à la production ou à l’exécution du service doit être comptabilisé. À Paris par exemple, les loyers sont cher, ce qui se répercute inexorablement sur le prix des consultations.

Les praticiens de médecine douce ne sont pas exemptés d’URSSAF non plus. Déduisez encore 22% du prix puis les impôts.

Finalement, sachez qu’une séance de naturopathie par exemple dure officiellement 1h30, mais que le praticien fait un travail conséquent de préparation en amont et, souvent, de récapitulatif détaillé en aval.

Ainsi, ces frais cachés pourraient expliquer le tarif élevé de certains praticiens, même si, in fine, cela ne change pas l’accessibilité de ces pratiques.

Afin de rendre plus accessible leur prestation, certains praticiens proposent directement des facilités de paiement (réduction pour les chômeurs ou étudiants, paiement en plusieurs fois, paiement libre…), ou s’inscrivent sur des sites de réservation en ligne pour proposer des prix plus attractifs.

Attention aux charlatans


La réputation de « charlatan » concernant les praticiens n’est pas toujours volée.

Même si elle ne concerne qu’une minorité d’entre eux, soyez toujours vigilant à consulter un praticien validé par la plateforme et éviter les plateformes sans sélection à l’inscription.

N’hésitez pas à regarder les avis et soyez d’autant plus vigilants avec les praticiens dont les tarifs sont supérieurs à 150 € pour moins de 2h.

© Roxane LEROY BAUMANN, fondatrice de Pungao.fr – Janvier 2020.

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Photos © Matheus Ferrero ; alan caishan ; Toralf Thomassen

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.