Les choses stupides imposées par les régimes

9 choses stupides que les régimes vous font faire

Vous ne supportez plus ce jean trop serré qui laisse une marque rouge et douloureuse sur votre peau.

Vous n’avez qu’une envie, enfilez un jogging ou pyjama pour souffler un peu. Être à l’aise.

Sauf que le lendemain, le scénario recommence : vous avez de plus en plus de mal à boutonner ce fichu pantalon. A-t-il rétréci au lavage ? Vous savez bien que non. Ça vous frustre. Et prenez la ferme décision de débuter un régime.

Vous êtes motivée et vous êtes persuadé que cette fois, ça va marcher ! Cette fois, c’est la bonne.

Toutefois…

… au bout de quelques semaines (et plus généralement quelques jours) les choses se compliquent.

Au lieu d’aller courir, vous restez sous la couette. Faut dire qu’il fait frais ce matin !

Vous essayez de ne pas dépasser votre quota de calories. En vain. Ou alors ça devient une obsession et vous pensez sans cesse à la nourriture.

Pire, vous avez tout le temps faim.

Vous êtes frustrée, voire jalouse, lorsque vous voyez d’autres personnes manger vos en-cas « interdits ». Un manque s’installe. Les envies sont de plus en plus fortes. La tasse se remplit dangereusement.

Puis, les excuses commencent.

Et la petite exception pointe son nez.

Après une journée épouvantable, vous dévorez quelques biscuits pour vous réconforter.

Malheureusement, vous ne vous arrêtez pas là. Les exceptions s’enchaînent.

À l’anniversaire de Christine, vous n’avez pas résisté à l’appel de la Forêt-Noire. Lors de votre balade à la plage, l’odeur des chichis a eu raison de vous…

Seulement, vous avez violé la règle du régime. Vous le savez. Et vous sentez mal à propos de ça. Vous culpabilisez. Alors, pour vous remonter le moral, vous croquez dans un morceau de chocolat.

Oui, sur le coup, ça va mieux. Toutefois, vous vous demandez pourquoi vous ne pouvez pas résister. Pourquoi vous êtes si faible. Pourquoi vous n’avez aucune volonté.

Vous abandonnez.

Découragée.

Honteuse.

Quelques semaines passent. Désespérée de votre situation, vous commencez un autre régime. Le schéma se répète. Encore et encore. Apportant toujours son lot de déception. Et très souvent des kilos supplémentaires.

Vous voulez la vérité ?

Ce n’est pas de votre faute. Les échecs successifs ne sont pas de votre faute. Mais celle des régimes.

Dans cet article, découvrez 9 choses stupides qu’ils vous font faire ainsi que la solution pour perdre durablement votre surplus de poids.

Régime minceur et santé

Les régimes vous obligent à utiliser une ressource indisponible


Lors d’un régime, on vous donne pour consigne de ne pas manger tels aliments. C’est trop calorique. Trop gras. Mais aussi trop bons…

Résultat, vous devez sans cesse exploiter votre volonté pour ne pas craquer. Toutefois, la volonté est une chose particulière. Elle est conçue pour vous aider à travers un comportement temporaire.

Par exemple, retenir la respiration lorsque vous êtes sous l’eau. Seulement que va-t-il se passer au bout de quelques secondes ? Votre instinct de survie va s’activer. Vous bottant le derrière pour que vous remontiez à la surface pour oxygéner le cerveau !

Vous ne pouvez pas utiliser cette force à longueur de journée. Tôt ou tard, elle s’épuisera. Tôt ou tard, vous finirez par dévorer ce paquet de cookies.

La solution consiste à éliminer ce besoin de volonté. Pour ça, vous devez vous autoriser à manger ces fameux aliments interdits. Ceux-là mêmes que vos régimes proscrivent.

Vous ne devez pas avoir peur du gras.

Je vous l’accorde, avec un nom pareil, nous faisons vite le rapprochement avec la bouée autour du ventre… Seulement, le gras que vous mangez ne se stocke pas en bourrelets. Tout comme gober des myrtilles ne vous rendra pas bleu ! Ça ne fonctionne pas comme ça. Et heureusement.

De plus, les calories ne sont pas la bête noire à abattre. Voyons ça plus en détail.

Conseils pour bien maintenir votre jeûne intermittent

Les régimes vous replongent dans les douloureux cours de math


La quasi-totalité des régimes fonctionnent ainsi : vous mangez moins de calories, donc vous perdez du poids.

OK.

Sur le papier, ça se tient.

Si votre corps utilise plus d’énergie que vous lui en fournissez, il va devoir chercher une autre source. Dans l’idéal, votre graisse.

Seulement, ça ne se passe pas comme ça.

Tout d’abord, le risque que votre corps dégrade vos muscles est considérable. Selon une étude, pour 10 kilos de perdus, ce serait entre 2,2 et 2,9 kilos de muscles.

Ce qui ralentit votre métabolisme et votre capacité à brûler des calories. Vous obligeant à toujours réduire votre assiette pour continuer de maigrir.

Un cercle vicieux s’installe.

Et les personnes abandonnent. Trop fatiguées, trop affamées.

Et comme en témoigne cette étude (et au moins 8 autres), vous reprendrez tous vos kilos. Ainsi qu’un petit bonus dont vous vous serez bien passé. Les régimes font donc grossir.

Pour en revenir à nos calories, sachez qu’elles ne sont pas égales.

Une barre de Mars contenant 202 calories n’aura pas le même impact que 202 calories de noix (environ 10)

L’une apportera de bonnes graisses. Des protéines, des fibres., des vitamines et minéraux. De quoi caler une fringale sans prendre du poids.

Tandis que l’autre fournira de mauvaises graisses, du sucre à profusion et l’envie d’en manger un deuxième. Je vous laisse deviner lequel !

Deux aliments, deux impacts différents.

C’est valable pour n’importe quoi. De la confiture au pain, en passant par les soupes déshydratées et les avocats.

Les calories ne font pas tout. Loin de là.

Les professionnels qui prétendent le contraire sont ignorants. Ou ont des aliments minceurs à vous vendre !

De plus, connaître vos besoins caloriques exacts de la journée est mission impossible.

Vous avez tellement de paramètres à prendre en considération que même Tom Cruise aurait du mal !

Et puis, soyons honnêtes, c’est vraiment chiant.

D’ailleurs avez-vous pensé à calculer le nombre de calories que vous utilisez lors de vos passages aux toilettes ? Non ? Ça vous semble ridicule ? Et pourtant…

Trêve de plaisanteries, voyons le point suivant.

Pourquoi pouvons-nous passer d'une simple faim à la sensation d'être affamé et agressif ?

Vous devez accepter d’avoir les crocs


Les régimes s’accompagnent très souvent de petites quantités de nourritures. Un minuscule bout de colin avec 3 brocolis vapeur. Waouh… ça fait rêver ! Avec ça, votre estomac continuera de crier famine.

Sachez que vous pouvez faire déborder vos assiettes sans prendre un gramme pour autant.

Évidemment, ce n’est pas en la remplissant de pâtes au gruyère ou avec un burger gargantuesque. Mais bien en ajoutant énormément de végétation.

Personnellement, je conseille de garnir son assiette avec au moins 50 % de légumes. Ce qui laisse non seulement de la place pour les autres aliments, mais agit positivement sur votre satiété et votre tour de taille.

De cette manière, vous sortez de table repus. Sans avoir de sensation de lourdeur, ni même de privation. Vous avez mangé à votre faim.

Outre le fait d’avoir 2 petits pois qui se battent en duel dans votre assiette, les régimes hypocaloriques peuvent stimuler l’appétit d’une autre manière. Ce que nous allons voir dès à présent.

Les régimes vous forcent à surmonter votre faim

Les régimes vous forcent à surmonter votre faim


Vous n’avez pas qu’un seul type de faim. Mais 6 :

La soif.
L’hypoglycémie.
La faim émotionnelle.
Le manque de variété.
La faim de l’estomac vide.
Et, celle qui nous intéresse, la faim nutritionnelle.

Quand vous consommez de la nourriture, vous avalez également des micronutriments. Comme les vitamines et minéraux. Ils sont capitaux pour votre santé. Par conséquent, votre corps en réclame sans cesse.

Mais que se passe-t-il si vous mangez moins ? Ou si vous consommez des produits vides comme les chips, hamburgers, sodas, biscuits et autres aliments industriels ?

Votre cerveau va déclencher des signaux de faim pour combler les manques de potassium, magnésium, vitamine E, etc.

Or, aujourd’hui, quand vous avez les crocs, vous vous jetez davantage sur un beignet que sur une poignée de noix ou de fruits secs. Votre corps n’est jamais rassasié. Vous consommez toujours plus.

Si vous arrivez à satisfaire les faims citées plus haut, je peux vous garantir que vous perdrez du poids.

Sans rentrer dans les détails, voici comment les assouvir.

Les bienfaits de l'hydratation

La soif


Oui, la soif est une forme de faim ! Ça peut sembler étrange, toutefois, à une époque où l’on réglait nos conflits à coup de massue, nous ne pouvons pas aller dans notre cuisine pour tirer de l’eau.

2 choix s’offraient à nous :

  • Parcourir des kilomètres pour trouver une rivière.
  • Ou manger des végétaux riches en eaux.

La deuxième solution étant la plus rapide et pratique, cette technique de survie a traversé les âges.

Aujourd’hui encore, si vous avez soif, vous aurez tendance à vous tourner d’abord vers des aliments. Malheureusement, vos biscuits préférés sont pauvres en flotte… Alors vous en mangez un deuxième. Et comme le sucre appelle le sucre, vous en prenez un troisième…

Pour éviter ce genre de fringales inutiles, je vous invite à rester hydratée tout au long de la journée. Boire un verre d’eau chaque heure peut produire des miracles sur votre silhouette.

Le régime sans gluten peut aider les personnes souffrant de douleurs neuropathiques

L’hypoglycémie


Cette réaction survient à la suite d’une prise d’aliments riches en glucides. Comme les produits à base de farine ou de sucre. (pain, pâtes, gâteaux, etc.)

Votre taux de sucre sanguin, la glycémie, grimpera plus rapidement qu’un écureuil à un arbre. Et comme avec les montagnes russes : après la côte, la chute. C’est à ce moment-là que vous vous sentez patraque, la tête qui tourne et cette envie irrépressible de consommer un sucre.

La solution consiste simplement à limiter les aliments qui élèvent trop fortement votre glycémie. Et de toujours les accompagner de beaucoup de légumes.

La faim émotionnelle

La faim émotionnelle


Celle-là est assez particulière. Elle survient généralement lorsqu’on s’ennuie. Mais également dans les moments de tristesse. À ce moment-là, vous mangez, non pas par faim, mais pour changer votre état émotionnel.

Pourtant, un simple coup de fil à une amie. Une petite promenade. Ou pratiquer une activité plaisante aurait pu suffire à faire passer cette faim.

Analyse des régimes dans un environnement réel

Le manque de variété


Des biscottes au petit-déjeuner, des pâtes à midi, du pain au goûter et pizza le soir ne suffit pas pour dire que votre alimentation est variée.

Tous ces produits sont fabriqués à partir d’une céréale : le blé. Par conséquent, vous avalez plus ou moins la même chose.

Or, votre corps a besoin de pleins nutriments, issus de sources diverses. Manger varié signifie donc consommer différents types de légumes, fruits, céréales, viandes, poissons, noix, etc.

Sodium et ballonnements

La faim de l’estomac vide


Vous savez ce bruit si particulier que fait votre ventre lorsqu’il est vide. Un peu comme un lavabo qui se soulage de son eau. Eh bien accrochez-vous : cette faim est un leurre.

Lors du travail de votre estomac, des bulles peuvent se former et venir s’éclater contre les parois de celui-ci. Provoquant ces fameux gargouillements.

Le plus dangereux dans l’histoire, c’est que nous avons associé ce grondement à la faim. Ce qui fait que psychologiquement, nous avons réellement un petit creux. Et tentons d’atténuer cette « faim » en picorant ce que nous avons sous la main.

La fausse bonne nouvelle, c’est que ces bruits disparaissent. Laissant penser que nous avons réussi notre mission. La vérité est tout autre. Lorsque le ventre est plein, les bruits sont simplement amortis. Vide ou pas, notre estomac continue de produire ces petites bulles.

Retournons au sujet de l’article avec un point qui vous démolit de l’intérieur.

Mieux gérer son stress

Les régimes nuisent à votre estime de vous


Vous avez déjà abandonné un régime ? Comme vous vous sentiez à propos de ça ? Mal ? Bonne à rien ? Honteuse ? C’est tout à fait normal.

Personne ne peut supprimer tout plaisir de son alimentation. Surtout en menant une vie sociale en parallèle. Les tentations sont partout. Au resto, chez des amis, à la plage.

Seulement, laissez-moi vous dire :

C’est OK de craquer.

Vous ne devez pas vous en vouloir, mais apprendre. Apprendre de ce « faux-pas ». Qu’est-ce qui fait en sorte que votre main glisse lentement dans le paquet de cookies ? Comment vous sentiez-vous avant de commettre se massacre ? (Oui, c’est un carnage, il ne reste plus que les miettes. Vous avez décimé toute la population de la boîte…)

Pour commettre un tel acte, votre état émotionnel ne devait pas être au top de sa forme. Et c’est OK. Toutefois, au lieu de vous sentir honteuse, de culpabiliser ou de vous insulter, posez-vous les bonnes questions.

Que s’est-il passé ? Comment était ma journée ? À quoi je pensais ?

Toutes les réponses qui vont venir ne doivent pas vous démoraliser. Au contraire, elles sont là pour que vous appreniez. Pour ne plus commettre un tel génocide la prochaine fois.

Ne voyez donc pas cet « échec » comme tel. Mais comme une expérience, une manière d’en sortir grandit. Plus forte et avec une meilleure connaissance de vous-même.

Ainsi, les régimes nuisent à votre estime de vous.

En plus de vous inciter à manger de la merde, comme nous allons le découvrir tout de suite.

Impact des émotions négatives sur notre capacité à faire confiance

« Aie confiance, c’est bon pour ta ligne »


Vous savez ces aliments allégés, light, pauvres en matière grasse, sans sucre, et autres allégations minceur ? Bah c’est de la merde. Ni plus ni moins.

Non seulement ils véhiculent des fausses vérités. Comme le fait de manger moins gras. Mais en plus, ils n’apportent rien de bon à votre corps.

Des vitamines et minéraux ? Absent.

Du sucre ? Oui, mais zéro calorie !

Des protéines ? Pour quoi faire ?

Des graisses ? Surtout pas !

Forcément, quand on cherche à mincir, on fait confiance. On est prêt à croire n’importe qui. Surtout les industriels et nos marques préférées. Seulement voilà. Le résultat sur votre santé est une catastrophe.

Au mieux, vous en consommez rarement et les effets sont insignifiants. Au pire, vous en achetez systématiquement pour tenter de perdre du poids.

Regardez votre tour de taille et dites-moi si vous êtes satisfait(e) ?

Je ne pense pas.

Le comble, c’est que ces produits peuvent nuire à votre santé et à votre tour de taille.

Ces aliments, dits ultra-transformés, augmentent votre glycémie. Comme nous l’avons vu plus haut, ça peut déclencher des hypoglycémies, avec un retour rapide de la faim. Mais surtout, ça favorise le stockage des graisses et, à plus ou moins long terme, le risque de diabète de type II.

Aussi contre-intuitive que cela puisse paraître, mangez un vrai beurre avec 82 % de matière grasse. Plutôt qu’un pseudo-beurre allégé à 41 % contenant tout un tas d’ingrédients que je n’aimerais pas croiser dans les ruelles sombres.

Ce que vous mettez dans votre bouche impacte votre tour de taille et votre santé. Dès lors qu’on s’éloigne de notre « régime naturel » nous prenons le risque de développer des maladies et de grossir.

Un exemple éloquent est les animaux de zoo. Un éléphant d’Afrique peut vivre plus de 70 ans à l’état sauvage. Lorsqu’il est en captivité, ce mastodonte herbivore perd jusqu’à un demi-siècle d’existence.

Le mode de vie, l’alimentation et le niveau de stress ne sont pas les mêmes dans un enclos que dans la savane.

Aujourd’hui, vous êtes cet éléphant. Vivant dans un zoo gigantesque qu’on appelle pays. Nourri par des industriels. Vous engraissant en détruisant votre santé à petit feu.

Vous pensez que j’exagère ? Peut-être…

… Mais alors dites-moi pourquoi, les pays modernes et industrialisés comptent le plus de personnes en surpoids ? Pourquoi la première cause de mortalité des pays riches sont les maladies cardiovasculaires ?

Les régimes sont de la poudre aux yeux. Ils offrent l’illusion que vous pouvez contrôler votre tour de taille. Une lueur d’espoir pour vaincre ces kilos qui vous bouffent la vie.

Ça fonctionne.

Vous perdez du poids. Vous êtes plus heureuse.

Mais tôt ou tard, vous reprendrez ces kilos. Recommençant un énième régime. Achetant de nouveaux aliments « minceurs ».

Et vous finissez par vous plier à des obligations absurdes, comme en témoigne le point suivant.

Jeûne intermittent : un régime pour enrayer le diabète de type 2 ?

Vous êtes contrainte de vous soumettre à leurs propres règles


Quand vous suivez un régime, vous avez plusieurs possibilités :

  • Soit on vous livre vos repas.
  • Soit on vous interdit certains aliments.
  • Soit on vous impose de compter et peser.

Dans tous les cas, le résultat est le même, vous perdez votre liberté de choisir.

Par conséquent, lorsque vous vous trouvez nez à nez avec votre friandise favorite et que vous êtes au régime, que va-t-il se passer ?

Je vais vous le dire :

Vous allez tellement saliver qu’on va devoir claquer des doigts pour vous ramener à la réalité !

Tant que cet aliment sera près de vous, tout votre intérêt sera focalisé sur celui-ci. Créant de la frustration. Voir de l’amertume pour la personne l’ayant déposé ici.

« M**** ! Elle sait que je suis au régime, elle ne pourrait pas faire attention ?! »

Vous faites fausse route. Vous interdire un aliment ne fera pas fondre votre graisse comme une glace au soleil. De plus, lorsque vous êtes invité chez des amis, qu’allez-vous faire ? Emmener votre salade avec votre vinaigrette allégée ?

Le fait de vous priver comme l’impose certaines diètes nuit également à votre vie sociale. Créant ainsi une distance entre vous et vos amis. Est-ce que vous irez jusqu’à annuler cette soirée pizza ? Finissant seul(e) dans votre canapé devant Grey’s Anatony et votre repas Weight Watcher® (WW International) réchauffé au micro-ondes ?

Croyez-moi, c’est le meilleur moyen de déprimer et de terminer dans un pot de glace à chercher du réconfort.

Sans plaisir, vous craquerez systématiquement. Avec les conséquences que vous connaissez bien : les aliments ont un arrière-goût de culpabilité.

En vous laissant le choix, et en acceptant de consommer des produits ayant mauvaise presse, vous n’aurez pas l’impression de vous priver. Et cerise sur le gâteau, si votre alimentation est correcte le reste de la semaine, cet écart ne sera que bénéfique.

Manger une pizza ou un hamburger de temps en temps, ne va pas vous tuer ni ruiner vos efforts colossaux. Aucun aliment n’a ce pouvoir. Et heureusement.

Voyons une autre règle adoptée par de nombreuses personnes, mais qui met votre santé en péril.

Un régime pauvre en glucides ou en graisses a des effets identiques pour perdre du poids

Par pitié, ne faites pas si vous êtes au régime


Certaines personnes préconisent la course à pied, le H.I.I.T ou d’autres sports intenses dans le but de perdre votre ventre. Oui, l’activité physique est importante. Capitale même. Pour votre santé et tonicité.

Mais pour maigrir, pratiquer des exercices aussi violents n’est pas forcément une bonne idée. Surtout si vous suivez un régime draconien.

Ce sont des sports demandant une grande quantité d’énergie et de nutriments. Choses que vous n’avez pas si vous êtes à la diète.

Regardez vos assiettes et l’état de votre corps à l’heure actuelle.

Pensez-vous que ce sont des conditions optimales pour pratiquer ce genre de sports ? Pensez-vous que votre corps est capable d’endurer un tel stress ?

Clairement pas.

Dans le meilleur des cas, vous serez fatiguée. Dans le pire, vous vous blesserez et devrez rester immobile plusieurs semaines.

Or, c’est justement ça que vous devez éviter : l’immobilité.

Vous n’êtes pas un panda qui s’affale le long d’un arbre en dévorant ces bambous préférés. Vous êtes un être humain. Bouger est une nécessité.

Le sport doux est une solution. Mais les mouvements intentionnels sont à votre portée et peuvent être réalisés sans motivation.

  • Utiliser l’escalier au lieu de l’ascenseur.
  • Battre les œufs à la main, plutôt qu’avec le robot électrique.
  • Allez poster une lettre à pied au lieu de prendre votre véhicule.
  • Garer votre voiture au bout du parking au lieu de la coller à la place handicapée.

Toutes ces petites choses vous feront davantage utiliser votre corps. Éliminant le stress, renforçant votre masse musculaire et agissant sur votre système lymphatique. Ce qui nettoiera votre carcasse et vous gardera en santé !

Pour finir cet article, voyons un dernier point qui cause sûrement le plus de dégâts.

Le régime Paléo et la santé intestinale

Balancez-moi cette foutue balance !


« Perdez 5 kilos dès la semaine prochaine ! » Voilà un slogan qui en fait rêver plus d’une.

Pourtant, je mets ma main à couper que ce n’est pas 5 kilos de graisse. Mais bien de l’eau, du muscle et un peu de gras.

Résultat : vous reprendrez l’eau rapidement. Et la fonte musculaire détruira votre silhouette et freinera votre capacité à brûler de la graisse. Vous avez tout perdu. Même votre argent.

Je me suis rendu compte que de nombreuses femmes avaient une relation conflictuelle avec leur balance.

Obsédée par cet objet inanimé vous vous pesez régulièrement, pour ne pas dire tous les jours. Dans l’espoir qu’elle indique le bon numéro. Et de déclencher cette explosion de joie tant attendue. Mais comme au loto, le chiffre vous convient rarement, laissant place à un subtil mélange de déception et de colère.

C’est pour ça que je demande aux femmes que j’accompagne de ne plus se peser. Ne laissez pas ce bout de plastique dicter votre humeur de la journée. Vous êtes bien plus qu’un chiffre sur une balance.

De plus, certaines personnes ne perdent pas de poids, mais s’affinent quand même. Ruinant leur estime d’eux-mêmes avant de s’apercevoir qu’elles peuvent boutonner leur pantalon sans craindre que celui-ci explose à la figure d’un passant !

Visez donc une transformation totale.

Visez un changement durable et profond de votre physique. De votre composition corporelle et de votre relation avec la nourriture.

Et pour ça, oubliez les régimes.

Passons à la conclusion où je vous révèle l’alternative par excellence.

Les compléments alimentaires aident-ils votre routine d'entraînement ou de régime ?

Enterrez la hache de guerre. L’ennemie, ce n’est pas votre corps.


Après ces quelques lignes, j’espère que vous avez pu ouvrir les yeux sur certains aspects néfastes que les régimes vous poussent à effectuer.

Seulement, une question vous trotte sûrement à l’esprit : que faire pour perdre du poids ?

En deux mots : rééquilibrage alimentaire.

Comme son nom l’indique : vous rééquilibrez votre alimentation, en mettant l’accent sur la vraie nourriture.

Celle qui pousse dans les champs et non dans les laboratoires.

Celle qui remplit votre corps et non les poches des industriels.

Je ne vous cache pas que les résultats sont plus lents qu’un régime traditionnel. Ce qui peut décourager. Surtout les premières semaines. Seulement, gardez à l’esprit ceci :

Vos kilos ne sont pas apparus en 15 jours. Alors, pourquoi chercher à les éliminer aussi rapidement ?

Oui, vous êtes à bout. Oui, vous ne pouvez plus vous voir dans un miroir. Mais si vous continuez à courir derrière le dernier régime à la mode. Vous vous essoufflerez pour rien.

Comme vous avez sûrement déjà pu le constater par vous-même : le résultat sera, au mieux, éphémère.

Un rééquilibrage alimentaire demande une certaine patience. Toutefois, les résultats obtenus après quelques semaines resteront acquis. Votre santé s’améliorera et votre tour de taille s’affinera durablement.

Pouvoir se baisser sans souffrir. Monter un escalier sans craindre un arrêt cardiaque. Ou se regarder dans un miroir sans détourner les yeux, ça n’a pas de prix.

Je suis passé par là. Et je peux vous garantir que ça change une vie.

Commencez dès à présent en invitant davantage de légumes dans votre frigo. Testez, goûtez, jouez ! Le monde regorge de saveur et de textures. Remplissez chaque assiette avec au moins 50 % de vos nouveaux amis et observez ce qui va arriver. Je suis certain que ça va vous plaire.

Si vous voulez obtenir des résultats différents, vous devez adopter des stratégies différentes.

Prenez soin de vous !

© Jonathan du blog Nourris Ton Corps / BlogNutritionSanté


Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Photos © unsplash.com

3 réflexions sur “9 choses stupides que les régimes vous font faire

    1. Bonjour Jenna,
      Vous n’êtes pas la seule à vivre ça… le sucre, on le mange rarement par faim, mais plus changer d’émotion. Combler un manque. Trouver du réconfort…
      C’est une horreur ! Mais la première étape consiste à en prendre conscience, ce que vous avez fait visiblement. Maintenant, lorsque vous mangerez du sucre, vous pourrez vous demander ce qui ne va pas. Comment je peux faire pour changer cette émotion, sans passer par la cuisine.

      Ça va vous demander du temps, mais vous allez y arriver, ça ne fait aucun doute !

      PS : désolé de ma réponse tardive, j’étais en plein déménagement !

      1. Merci pour votre réponse. J ai l impression que ca fonctionne par cycle… il faut que j arrive à m apaiser intérieurement… ca va etre long^^

Répondre à Jonathan RICHARD Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.