Café et santé du microbiote intestinal

Quel est le meilleur moment pour boire du café ?

Boire du café, cette délicieuse boisson aux nombreuses vertus, est un classique du petit-déjeuner, notamment pour son effet énergisant.

Cependant, le meilleur moment pour boire du café n’est pas celui que l’on croit, surtout pour ce qui est du contrôle métabolique.

En effet, le café du matin est un remède courant après un sommeil perturbé, mais chaque facteur peut indépendamment altérer la tolérance au glucose et la sensibilité à l’insuline chez les adultes en bonne santé.

Mathématiques et grains de café

Quand boire son café ?

Selon une étude publiée en 2020 dans la revue British Journal of Nutrition, des scientifiques montrent que si une nuit de mauvais sommeil a un impact limité sur notre métabolisme, boire du café pour se sortir d’un sommeil peut avoir un effet négatif sur le contrôle de la glycémie.

Compte tenu de l’importance de maintenir le taux de glycémie dans une fourchette sûre pour réduire les risques d’affections telles que le diabète et les maladies cardiaques, les chercheurs précisent que ces résultats pourraient avoir de fortes implications sur la santé.

Pour cette étude, 29 femmes et hommes en bonne santé ont été recrutés. Les participants avaient une nuit de sommeil normale et on leur a demandé de consommer une boisson sucrée au réveil le matin.

À une autre occasion, les participants ont vécu une nuit de sommeil perturbée, où les chercheurs les ont réveillés toutes les heures pendant 5 minutes, puis, au réveil, ont reçu la même boisson sucrée.

Un autre groupe a vécu la même perturbation du sommeil, mais cette fois, ils ont d’abord reçu un café noir fort 30 minutes avant de consommer la boisson sucrée.

Dans chacun de ces tests, des échantillons de sang des participants ont été prélevés après la boisson au glucose qui, en teneur énergétique, reflétait ce qui pouvait généralement être consommé au petit-déjeuner.

De la sorte, les résultats mettent en évidence qu’une nuit de sommeil perturbé n’a pas aggravé la réponse glycémique et insulinique des participants au petit-déjeuner, par rapport à une nuit de sommeil normale.

Rappelons que des recherches antérieures suggèrent que la perte de plusieurs heures de sommeil, sur une et/ou plusieurs nuits, peut avoir des effets métaboliques négatifs, il est donc rassurant d’apprendre qu’une seule nuit de sommeil fragmenté (insomnie, perturbations sonores,…) ont le même effet.

Cependant, le café noir fort consommé avant le petit déjeuner a considérablement augmenté la réponse glycémique au petit déjeuner d’environ 50%.

Bien que les recherches au niveau de la population indiquent que le café peut être lié à une bonne santé, des recherches antérieures ont précédemment démontré que la caféine a le potentiel de provoquer une résistance à l’insuline.

Ainsi, cette étude révèle que le remède courant de boire du café après une mauvaise nuit de sommeil peut résoudre le problème de la somnolence mais pourrait en créer un autre en limitant la capacité de l’organisme à tolérer le sucre au petit-déjeuner.

Combien de boissons à la caféine faut-il pour déclencher une migraine ?
Combien de boissons à la caféine faut-il pour déclencher une migraine ?

Nouvelles pistes pour améliorer le contrôle métabolique

Avec une estimation de plus de 2 milliards de tasses de café consommées chaque jour dans le monde, il est certain qu’un nombre important de personnes se réveillent le matin et, avant de faire quoi que ce soit, boivent leur café intuitivement, et souvent, plus la fatigue est ressentie, plus le café est fort.

De la sorte, cette étude est importante et a des implications de grande envergure sur la santé car jusqu’à présent, les connaissances à ce sujet étaient limitées, et en particulier l’impact sur le métabolisme et le contrôle glycémique.

Le contrôle de la glycémie est altéré lorsque la première chose avec laquelle l’organisme entre en contact est le café, en particulier après une nuit de sommeil perturbé. Par conséquent, pour améliorer cela, il est primordial de manger d’abord et hydrater le corps avec de l’eau ou un thé vert, puis boire un café plus tard (et de préférence avant 15H pour le dernier café).

Enfin, ces résultats montrent qu’une seule nuit de sommeil perturbé n’a pas aggravé la réponse glycémique et insulinique des participants à la boisson sucrée par rapport à une nuit de sommeil normale. Cependant, « commencer une journée après une mauvaise nuit de sommeil avec un café fort a eu un effet négatif d’environ 50% sur le métabolisme du glucose » précisent les auteurs.

Pour conclure, il serait donc plus avantageux essayer d’équilibrer les avantages stimulants potentiels du café le matin avec le potentiel d’augmentation de la glycémie, et il peut être préférable de consommer du café après le petit déjeuner plutôt qu’avant.

N’oublions pas que pour améliorer le sommeil, qui a des effets sur le métabolisme, l’hygiène de vie est l’un des facteurs clefs (régime alimentaire équilibré, exercice physique quotidien, méditation, etc.).

© Octobre 2020 – Jimmy Braun- Blog Nutrition Santé

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Sources externes

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.