Votre machine à laver peut être un foyer pour les bactéries

Votre machine à laver peut être un foyer pour les bactéries

Comment se passer d’un lave-linge de nos jours ? Difficile de passer à côté de cet appareil électroménager si pratique pour entretenir les vêtements et le linge de maison.

Cependant, la machine à laver le linge serait un foyer potentiel pour certaines bactéries.

En effet, des bactéries ont été trouvées sur du linge nettoyé dans des machines à laver grand public dans un hôpital en Allemagne.

En particulier, les experts affirment que les lave-linge domestiques écoénergétiques peuvent constituer un refuge pour les bactéries car ils lavent les vêtements à des températures plus basses.

Mais les experts disent que la plupart des concentrations de bactéries ne suffisent pas à rendre les gens gravement malades.

Ils suggèrent de temps en temps de nettoyer l’intérieur de votre machine à laver et de sécher le linge sur un étendoir à l’extérieur.

Les machines à laver le linge à haute efficacité d’aujourd’hui ne permettent peut-être pas d’éliminer les bactéries aussi complètement que leurs homologues plus anciennes et moins efficaces.

Ce constat survient après la découverte d’un agent pathogène multirésistant sur les vêtements des nourrissons dans une unité de soins intensifs néonatals dans un hôpital allemand pour enfants, malgré toutes les précautions normales prises pour éliminer l’exposition à de telles superbactéries.

Heureusement, les enfants ont été exposés uniquement à l’agent pathogène Klebsiella oxytoca résistant aux médicaments, mais n’ont pas été infectés, selon les chercheurs.

Les résultats de cette étude sont publiés dans le journal Applied and Environmental Microbiology du 27 septembre 2019.

Que se cache-t-il dans votre machine à laver ?


Les résultats de cette étude soulèvent plusieurs questions et en particulier : si le problème est une machine à laver de qualité grand public, les consommateurs doivent-ils s’inquiéter des bactéries nocives qui persistent dans leurs machines à la maison ?

La réponse est mitigée, mais c’est possible si votre machine à laver est exposée à des bactéries comme celles qui prospèrent en milieu hospitalier.

La bactérie principalement retrouvée est résistante et peut causer des infections graves, mais nécessite toujours un hôte sensible.

De nombreuses personnes peuvent être exposées à des bactéries résistantes aux médicaments et même être colonisées par celles-ci, à l’instar de nombreux travailleurs de la santé, sans que des infections ne se produisent.

Mais pour économiser de l’énergie, les machines à haute efficacité d’aujourd’hui lavent les vêtements à des températures plus basses, souvent inférieures à 60°C. Cela signifie que plus de bactéries survivent au processus de lavage.

Les chercheurs ont notamment découvert des bactéries en croissance dans les joints en caoutchouc de la machine à laver, qui se propageaient alors pendant le cycle de rinçage non chauffé.

Quels dangers ?


D’après les chercheurs, globalement il y a peu de dangers à quelques exceptions près. « La plupart des bactéries sont bénignes, voire bénéfiques » expliquent-ils.

Pour ceux d’entre nous qui utilisent un lavage à l’eau froide ou tiède et des cycles de séchage courts efficaces, il restera des germes robustes sur nos draps et nos vêtements, mais la possibilité que des bactéries dangereuses et résistantes causent des maladies dans nos machines à laver est très faible.

En effet, nous sommes tous exposés aux bactéries tout le temps sans maladie. Cette histoire suggère que si du linge d’une personne récemment hospitalisée de manière prolongée doit être lavé, il faudrait envisager l’eau chaude et un séchage prolongé.

Les hygiénistes conseillent de garder votre machine à laver propre

Les hygiénistes conseillent de garder votre machine à laver propre


Si vous vivez avec un parent âgé, un nouveau-né vulnérable ou si vous souhaitez simplement faire un effort supplémentaire, vous pouvez prendre certaines mesures pour que vos vêtements et votre machine à laver soient à l’abri de la contamination bactérienne la plus grave.

Les bactéries ont tendance à se cacher dans le tiroir à détergent, les joints en caoutchouc et le tambour de lavage.

Il faut donc être particulièrement attentifs aux machines à laver conservées dans des environnements humides tels que des garages ou des hangars, car ce sont des environnements parfaits pour la prolifération des bactéries.

Et des germes tels que E. coli, les salmonelles et Klebsiella oxytoca peuvent provoquer une pneumonie, des infections de la peau, des crampes abdominales, des vomissements et des diarrhées, en particulier chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Pour y remédier, essayez d’essuyer le tambour et les tiroirs de votre machine avec une solution d’agent de blanchiment à 10%, selon les recommandations de certains experts.

De plus, il est possible de laver votre machine régulièrement. Bien que cela puisse sembler contre-intuitif, mais laver votre lave-linge une fois par mois peut considérablement réduire votre exposition, ainsi que celle de votre famille, aux germes et aux infections.

Sécher le linge au soleil pour tuer les bactéries

D’autre part, il n’y a aucune raison de s’inquiéter à chaque cycle de lavage. Au lieu de cela, choisissez vos paramètres de lavage au cas par cas en fonction de la salissure de votre linge.

Un agent de blanchiment domestique normal éliminera les bactéries de votre lave-linge de manière adéquate.

Toutefois, s’il est contaminé par du sang ou des liquides organiques, le processus de nettoyage doit être renforcé avec des solutions désinfectantes telles que le peroxyde d’hydrogène, l’eau de javel ou le tétraborate de sodium, ainsi que dans de l’eau à au moins à 70°C.

Enfin, certaines machines à laver ont un réglage « désinfectant » qui permet de monter à des températures plus élevées qu’un cycle de lavage normal.

De plus, l’un des tueurs de germes les plus efficaces permettant de garder les agents pathogènes à l’écart des vêtements est le soleil.

En faisant sécher votre linge à l’extérieur plutôt qu’avec un sèche-linge, vous pourrez économiser de l’énergie et profiter du soleil qui est un des germicides efficaces.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Ricarda M. Schmithausen, Esther Sib, Martin Exner, Sylvia Hack, Claudia Rösing, Patrick Ciorba, Gabriele Bierbaum, Mykhailo Savin, Sally F. Bloomfield, Martin Kaase, Anja Jacobshagen, Stefanie Gemein, Jürgen Gebel, Steffen Engelhart, Daniel Exner. The Washing Machine as a Reservoir for Transmission of Extended-Spectrum-Beta-Lactamase (CTX-M-15)-Producing Klebsiella oxytoca ST201 to Newborns. Applied and Environmental Microbiology Oct 2019, 85 (22) e01435-19; DOI: 10.1128/AEM.01435-19, https://aem.asm.org/content/85/22/e01435-19

Photos © Juliano Ferreira ; Bia Sousa ; Susanne Jutzeler

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.