Une abeille butineuse

Royalactin : la protéine qui différencie la reine de la travailleuse

Une abeille butineuseDu miel, des abeilles et la Royalactin

Considérée comme domestique, l’abeille européenne [ou mouche à miel] (l’Apis mellifera), est le plus souvent élevée pour sa production de miel.

Ce « cadeau » de la Nature apporte aussi d’autres produits de l’apiculture consommés comme la Gelée Royale (disponible fraîche ou en ampoules par exemple) , la Propolis (disponible en spray, fraîche, à sucer…) ou le Pollen (frais, séché…). Selon l’origine et le conditionnement, ces produits de l’apiculture sont utilisés pour différents bienfaits.

Savoureux, le miel a de nombreux bienfaits pour la santé, notamment contre le rhume, la fatigue ou encore pour certains problèmes digestifs.

Malheureusement en danger permanent et grandissant à cause des pesticides, beaucoup de problématiques restent à régler pour ne pas voir disparaître cet insecte hyménoptère de la superfamille des Apoidea.

On le sait, l’abeille (Apis mellifera), végétarienne et butineuse, forme deux castes : la reine et la travailleuse. Mais une étude récente (avril 2011) vient de publier quelques nouvelles révélations à ce propos. Ce dimorphisme ne dépendrait pas de différences génétiques, mais sur l’ingestion de gelée royale.

Bien que le mécanisme par lequel la gelée royale réglemente la différenciation des castes soit longtemps restée inconnue, plusieurs recherches se penchent sur ce phénomène. L’une d’elles, publiée dernièrement dans la revue Nature (par le professeur Masaki Kamakura, du Biotechnology Research Center Toyama au Japon), montre que la protéine 57-kDa présente dans la gelée royale, désignée « royalactin« , induit la différenciation des larves d’abeilles en reines.

La protéine « royalactin » augmenterait de manière significative la taille du corps et le développement des ovaires, et permettrait de raccourcir le temps de développement chez les abeilles. Étonnamment, l’étude montre aussi des effets similaires chez la mouche du vinaigre (Drosophila melanogaster).

Apiculture Mode d'emploi : guide pratique et complet pour avoir des ruches et des abeilles chez soiPour papillonner plus loin

Enfin, pour les curieuses et curieux, un livre très intéressant à consulter/se procurer vient de paraître aux Éditions Marabout : « Apiculture Mode d’Emploi » (ISBN/EAN : 9782501072748).

Ce petit livre de 144 pages est un guide complet et pratique. Destiné à tous, ce guide permet de mieux connaître les abeilles et l’apiculture et pourquoi pas avoir ses propres ruches et abeilles pour lancer sa production de miel « maison ». Véritable guide de l’apprenti apiculteur, on y découvre tout le nécessaire et l’équipement pour la récolte du miel.

©

Sources : via Nature / via Abeille / via Marabout / via Miel / via Toyama University

Une réflexion sur “Royalactin : la protéine qui différencie la reine de la travailleuse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s