Usages médicinaux et indications sur la prêle #2

Pour faire suite à la première partie au sujet de la prêle des champs, voici quelques autres informations sur cette plante, avec des ajouts sur ses propriétés.

Prele des champsCueillir des PRELES DES CHAMPS

La prêle des champs se retrouve jusqu’à 2.500 m d’altitude, en général sur des terrains un peu humides, souvent aux sols argileux et plutôt sablonneux. Le plus souvent, la prêle indique la présence d’une nappe aquifère haute, avec des champs, des talus, des chemins, des fossés ou des étangs. Très tenace, et presque impossible à extirper du sol puisque sa souche souterraine s’enfonce parfois jusqu’à 2 mètres de profondeur !

Rappelons que l’on utilise uniquement les tiges stériles, qui sont récoltées (de préférence loin des cultures traitées par des pesticides) au début de l’été et par temps sec. En la ramassant, ne couper pas plus que le tiers des tiges et le rhizome pour assurer la pérennité et la survie de la prêle.

Ensuite pour le séchage, les prêles doivent être bien suspendues en forme de petits bouquets, à l’abri de la lumière dans un endroit sec et ventilé (genre un grenier). N’attendez pas que les tiges de la prêle brunissent pour en faire vos tisanes (en macération-décoction), car sinon elles perdent la qualité de leurs principes actifs. Pour garder votre tisane et bien la conserver, prenez un bocal ou une boîte hermétique, afin de ne pas leur faire prendre l’humidité.

La prêle est riche en matières minérales avec une teneur exceptionnelle en silicium (qui se trouve sous forme d’oxyde, c’est-à-dire de silice, qui est une substance disponible aussi sous forme de capsules). La prêle des champs peut contenir jusqu’à 40 % de son volume en silice !  Elle contient aussi du calcium, du potassium, du fer, du manganèse, du magnésium, du sodium, et du soufre, et plusieurs autres substances comme des dérivés flavoniques, des traces d’alcaloïdes, des tanins, des acides organiques, des acides gras et un principe amer qui lui confère sa saveur plutôt âpre.

Rappel sur quelques propriétés de la prêle des champs

  • Re-minéralisante
  • Diurétique
  • Cicatrisante
  • Lithotriptique
  • Hémostatique
  • Astringente du système génito-urinaire
  • Anti-dégénérative
  • Anti-cancéreux
  • Tonique pulmonaire
  • Accélère la circulation dans les tissus conjonctifs et en améliore leur résistance et leur élasticité
  • Apaise certaines irritations cutanées comme l’eczéma
  • Anti-fongique contre certaines maladies à champignons des plantes (très utilisée en culture biologique)
  • Répulsive sur certains insectes, et des ravageurs des plantes.

Les indications principales où l’on retrouve la prêle se situe dans les états de déminéralisation, pour augmenter la diurèse, ou pour les états hémorragipares comme l’épistaxis (des saignements de nez), l’hémoptysies, hématémèses, ménorragies, etc.

7 réflexions sur “Usages médicinaux et indications sur la prêle #2

  1. Bonjour!
    La prêle des champs tout le monde peut en avoir besoin un jour, je vous recommande de vous en faire une réserve elle est extrêmement utile et efficace !!
    Même mes chats en mangent quand elle est fraîche!

    1. Bonjour, vous pouvez trouver de la prêle sous forme de tisane (le mieux est en vrac, mais elle est disponible aussi en sachets tisane, ampoules ou gélules) auprès des différents magasins bio et diététiques, dans certains supermarchés, et sur les parapharmacies et pharmacies en ligne.

  2. Bonjour, j’ai besoin de Prêle, puis-je en récolter maintenant car je souffre d’Arthrose et D’Arthrite. Je viens aussi de savoir que pour fixer le magnésium, consommer un peu se silice et la Prêle en contient. CHRIST

    1. Bonjour Christiane,

      Pour votre besoin, il est préférable de demander conseil à votre pharmacien ou homéopathe, qui sauront vous orienter vers une consommation de prêle des champs adaptée, et éviter de la confondre avec la prêle des marais qui est toxique. Sinon, selon votre région, la prêle des champs est assez facile pour une partie de cueillette pendant la belle saison, et de nombreuses informations pratiques sont disponibles à ce sujet sur Internet : http://www.pharmelia.com/spip.php?article999 ; http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=prele_champs_ps ; http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/medecine-prele-champs-12000/ — Enfin, la cueillette a de nombreux atouts, mais encore faut-il trouver des plantes de qualité propres à la consommation (sans pollution, etc.).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s