Lors d'une séance de musicothérapie, les cerveaux d'un patient et d'un thérapeute se synchronisent

Lors d’une séance de musicothérapie, les cerveaux d’un patient et d’un thérapeute se synchronisent

Une définition de la musicothérapie unique n’existe pas, car elle ne contente pas l’unanimité des praticiens.

Cependant, une chose est sûre, il s’agit d’une pratique transdisciplinaire dont les bienfaits en font un soin de support de plus en plus privilégié.

Actuellement, la musicothérapie est une pratique quasiment présente sur tous les continents, que ce soit dans des institutions (hôpitaux, etc.), en cabinet libéral et au travers d’associations de promotion de l’art-thérapie.

Le cerveau humain

Dans une étude publiée le 25 juillet 2019 dans la revue Frontiers in Psychology, des chercheurs on fait une percée majeure en utilisant des technologies de pointe telles que l’électroencéphalographie (EEG).

En effet, ils révèlent que les cerveaux d’un patient et d’un thérapeute travaillent en synchronisation pendant une séance de musicothérapie.

Bienfaits de la musicothérapie

Une avancée décisive pour améliorer les interactions futures entre patients et thérapeutes


Pour la première fois, des chercheurs ont réussi à démontrer que les cerveaux d’un patient et d’un thérapeute se synchronisaient au cours d’une session de musicothérapie.

Cette avancée, qualifiée de décisive, pourrait améliorer les interactions futures entre patients et thérapeutes.

Pour réaliser cette étude, de la musique classique a été jouée pendant qu’une patiente discutait d’une grave maladie dans sa famille.

Lors de cette recherche, le patient et le thérapeute portaient des électrodes placées sur le cuir chevelu contenant des capteurs, qui captent les signaux électriques dans le cerveau. La session a été enregistrée en synchronisation avec l’EEG à l’aide de caméras vidéo.

Les bienfaits de la musique à des fins thérapeutiques se confirment sans fausse note

Les bienfaits de la musique à des fins thérapeutiques se confirment sans fausse note


Habituellement, les musicothérapeutes établissent un lien significatif avec leur patient et cette étude renforce l’idée que la musicothérapie est atout majeur dans le secteur de la santé et bien-être.

À un moment donné au cours de cette étude, l’activité cérébrale du patient est passée de l’affichage de sentiments négatifs profonds à un pic positif.

Quelques instants plus tard, alors que la thérapeute réalisait que la session fonctionnait, son scan a montré des résultats similaires.

Lors des entretiens ultérieurs, les deux ont identifié ce moment comme un moment où ils ont senti que la thérapie fonctionnait réellement.

Les chercheurs ont examiné l’activité des lobes frontaux droit et gauche du cerveau, où les émotions négatives et positives sont respectivement traitées.

En analysant l’ensemble des données, les chercheurs ont pu démontrer que la synchronisation du cerveau se produisait et aussi à montrer à quoi ressemblait ce moment de changement à l’intérieur du cerveau du thérapeute et du patient.

Cette étude marque une étape importante dans la recherche en musicothérapie


Les musicothérapeutes font état de changements émotionnels et ces résultats sont capables de confirmer cela en utilisant des données provenant directement des effets sur le cerveau.

Des études antérieures confirment que la musique, utilisée à des fins thérapeutiques, peut améliorer le bien-être et traiter des conditions telles que l’anxiété, la dépression, l’autisme et la démence.

En outre, les musicothérapeutes ont dû se fier à la réponse du patient pour juger de l’efficacité de ce traitement.

Cependant, en utilisant les dernières technologies en matière d’exploration cérébrale, les chercheurs peuvent voir exactement ce qui se passe dans le cerveau du patient.

Enfin, ce type d’analyse peut montrer les changements minimes, sinon imperceptibles, qui ont lieu pendant le traitement à l’aide la musicothérapie.

L’avantage pour les musicothérapeutes qui s’équiperaient de matériel sophistiqué, serait de pouvoir souligner les points précis où les séances ont bien fonctionné. Aussi, ce système pourrait être particulièrement utile lors du traitement de patients pour lesquels la communication verbale est difficile.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Août 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Jörg C. Fachner, Clemens Maidhof, Denise Grocke, Inge Nygaard Pedersen, Gro Trondalen, Gerhard Tucek, Lars O. Bonde. “Telling me not to worry…” Hyperscanning and Neural Dynamics of Emotion Processing During Guided Imagery and Music. Frontiers in Psychology, 2019; 10 DOI: 10.3389/fpsyg.2019.01561, https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2019.01561/full

Photos © Jelleke Vanooteghem ; Paige Cody

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.