Sashimi au thon et au saumon par Miyuki Vinet

Quelques notions à savoir sur la cuisine japonaise #3

Notions et recettes simples à réaliser chez soi

Être néophyte en cuisine n’empêche pas de prendre des initiatives pour réaliser des petits plats simples et rapides.

Quand il s’agit de la cuisine japonaise, il est souvent délicat de s’improviser cuisinier, mais rien n’exclue l’expérience de s’ouvrir à des dégustations et réalisations simples.

Terre culinaire encore peu explorée dans les foyers du grand public, la cuisine du Japon est faite de saveurs inconnues et aux textures parfois surprenantes.

Ce n’est pas toujours simple de faire le grand saut et choisir un plat dans un restaurant ou un menu que nous souhaiterions composer. Le sushi, qui est très en mode, a beau être l’un des plats typiques et incontournables du Pays du Soleil Levant, il serait réducteur de limiter la cuisine nippone à ce dernier.

Pourtant, l’apprentissage de la réalisation des sushis permet de passer en revue plusieurs préceptes incontournables, comme la préparation du riz, le découpage du poisson ou la méticulosité nécessaire à faire un bon plat et l’alchimie des saveurs.

Nutrition fonctionnelle au JaponLe mangé japonais est un arc-en-ciel de saveurs…

Que l’on soit ou non oryzivore (mangeur de riz), antomophage (mangeur d’insectes), légumivore (mangeur de légumes), carnivore (mangeur de viande) ou piscivore (mangeur de poisson), la cuisine japonaise offre une palette incroyable de plats pour tous les goûts et les volontés.

Deuxième plus grande économie au monde et le plus grand importateur d’aliments, le Japon donne à la nourriture une place fondamentale dans le quotidien de toutes et tous, mais pas uniquement pour ses apports nutritifs connus. En effet, la cuisine japonaise est aussi axée sur la nutrition fonctionnelle puisque de nombreux aliments fonctionnels sont présents dans les plats traditionnels.

bonnes pour la santé…

Nutrition fonctionnelle au JaponL’intérêt pour la gamme des aliments fonctionnels au Japon apparaît dès le début des années 1980, grâce à un financement par leur gouvernement sur des programmes de Recherche sur les aliments (FOSHU), dans le but de connaître les bénéfices et les bienfaits santé de l’alimentation au sens large, afin de ralentir la croissance des coûts de santé.

Cette volonté vient donc compléter un concept de l’alimentation déjà présent depuis des siècles dans la tradition asiatique, puisque la nutrition fonctionnelle et la santé digestive puisent leurs sources dans la tradition médicinale millénaire.

Ce n’est donc pas pour rien que les consommateurs japonais sont parmi les plus informés et avisés au monde en matière de santé  et bien-être, bien que l’influence du style alimentaire occidental et capitaliste, apporte une hausse des maladies liées aux nouvelles habitudes de vie.

Mieux comprendre les apports santé de notre alimentation, et suivre l’information sur les études, permet aussi d’éviter des dérives ou de  développer des croyances dans la faculté fonctionnelle de certains aliments que des industriels de l’alimentation mettent en avant.

Comme le montre une étude récente sur la canneberge, cette dernière n’apporterait finalement pas de changement dans la prévention des infections urinaires.

BentoLes repas classiques

Au Japon, même si le mode alimentaire occidental est en vogue (parfois dans son côté le plus obscur), le déjeuner classique se constitue d’un bol de riz, d’une soupe Miso (ミソスープ, à base de soja), d’un plat d’accompagnement fait de poisson grillé, d’algues ou d’omelette.

Bento chauffant d'un salary-man au Japon

Le repas du midi les plus populaires sont constitués des coffrets connus sous le nom de Bento (味噌汁).

Onigiri : recette de riz japonaise
Onigiri Photo © http://oisiso.com

Similaires aux cantines du temps jadis, ce sont des petites boîtes-repas compartimentées contenant souvent du riz, des légumes, des viandes, des boules de riz  (おにぎり, Onigiri) ou les incontournables sushis.

Le dîner, qui se prend traditionnellement hors du foyer se déroule avec des petits plats cuisinés dans les nombreuses échoppes et restaurants  qui regorgent dans toutes les villes.

Soba : nouilles japonaises

Les bols de soupe Ramen (ラーメン) aux nouilles de sarrasin (Soba) ou les nouilles Udon (うどん, à base de farine de blé) sont aussi très populaires.

Ces plats agrémentés de légumes et de sauces, constituent une base des repas quotidiens japonais.

Les japonais achètent aussi des repas prêts-à-manger dans des magasins dépanneurs nommés Konbini (コンビニ, de l’anglais Convenience store, コンビニエンスストア).

Quelques vidéo sur la cuisine japonaise

Mieux que de longs discours, pour passer à la vitesse grand « V » et trouver quelques idées recettes, je vous invite à visionner ces vidéo qui me semblent accessibles au plus grand nombre et dont les conseils et la mis en scène reste assez sympathiques. Par ailleurs, vous trouverez de nombreux livres dans le commerce, puisque les rayons cuisine des librairies ne désemplissent pas, encore moins sur la partie cuisine asiatique. Bonne découverte !

  • Recette de saumon à la Teriyaki
  • Recette de Sushi, Maki et riz

© Blog Nutrition Santé

  • Articles liés
  1. Quelques notions à savoir sur la cuisine japonaise #1
  2. Quelques notions à savoir sur la cuisine japonaise #2
  3. Le consommateur japonais : Comportements, dispositions et perceptions à l’égard des produits alimentaires

2 réflexions sur “Quelques notions à savoir sur la cuisine japonaise #3

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s