La testostérone améliore-t-elle la vie sexuelle des femmes ménopausées ?

La testostérone améliore-t-elle la vie sexuelle des femmes ménopausées ?

Les avantages et les risques du traitement à la testostérone chez les femmes présentant une perte de bien-être sexuel restent controversés.

Pour mémoire, la testostérone est une hormone stéroïdienne présente chez les mammifères. Elle est sécrétée en quantité variable essentiellement par les gonades des mâles par les testicules et en moindre quantité chez les femelles par les ovaires et les glandes surrénales.

Des chercheurs ont effectué un examen systématique et une méta-analyse pour évaluer les avantages et les risques potentiels de la testostérone chez les femmes.

Leur conclusion révèle que la testostérone peut améliorer la vie sexuelle des femmes après la ménopause.

En effet, cette analyse — basée sur 46 rapports, 36 essais, 8 480 participants — publiée le 25 juillet 2019 dans The Lancet Diabetes & Endocrinology semble apporter une réponse à un sujet souvent abordé.

Selon leurs résultats de l’étude, les auteurs ont révélé que la testostérone pouvait avoir des effets positifs profonds sur la fonction sexuelle et le bien-être des femmes ménopausées.

Un traitement par la testostérone d’une durée minimale de 12 semaines


Les gens pensent généralement que la testostérone est une hormone dont seuls les hommes bénéficient, mais elle a sa place et sa fonction dans le corps de la femme.

Par exemple, la testostérone aide la libido et les orgasmes des femmes, mais aussi d’autres fonctions qui contribuent à la force musculaire, à l’humeur, à la fonction métabolique et à la capacité de penser, de se souvenir et de raisonner.

Des recherches antérieures ont également exploré ce sujet, mais la posologie et les formulations sont généralement destinées aux hommes.

De plus, on ne sait pas grand-chose du profil d’innocuité de la testostérone ou des effets secondaires de la testostérone chez les femmes.

Une activité sexuelle fréquente améliore le fonctionnement du cerveau chez les séniors

Les essais examinés par les chercheurs ont eu lieu sur une période de trois décennies (entre 1990 et 2018), et chacun comparait un traitement à la testostérone à un placebo ou à un traitement hormonal alternatif, tel qu’un œstrogène (hormone sexuelle femelle primaire), un progestatif (substance qui favorise les processus de la grossesse) ou les deux.

Les auteurs ont examiné comment les traitements affectaient la fonction sexuelle, ainsi que plusieurs autres marqueurs de la santé physique, notamment la santé cardiovasculaire, cognitive et musculo-squelettique.

En outre, ils ont examiné l’impact du traitement à la testostérone sur l’humeur, la densité mammaire, les profils lipidiques et la croissance excessive des cheveux.

Les femmes qui traversent prématurément la ménopause

Quels sont les avantages de la testostérone ?


Les auteurs ont noté que la fonction sexuelle des participants présentait des avantages constants, allant au-delà de l’augmentation du nombre de rencontres sexuelles satisfaisantes.

Ils ont également observé que les participants avaient augmenté leur libido et augmenté les orgasmes tout en prenant le traitement, ainsi qu’une amélioration de l’image de soi.

De plus, les participants ont signalé moins de problèmes sexuels et moins de détresse ou d’anxiété liée au sexe.

Les effets bénéfiques pour les femmes ménopausées démontrés dans cette étude vont au-delà d’une simple augmentation du nombre de rapports sexuels par mois.

Certaines femmes qui ont des relations sexuelles régulières se disent insatisfaites de leur fonction sexuelle. Par conséquent, « augmenter la fréquence d’une expérience sexuelle positive de ‘jamais’ ou ‘occasionnellement’ à ‘une ou deux fois par mois’ peut améliorer l’image de soi et réduire les préoccupations sexuelles – et peut également améliorer le bien-être général », expliquent les auteurs.

Par ailleurs, les auteurs n’ont trouvé aucun bénéfice en matière de cognition, de densité osseuse, de force musculaire ou de composition corporelle. De même, ils n’ont trouvé aucune amélioration de la dépression ou du bien-être psychologique.

Difference entre le cerveau des femmes et des hommes

Quels sont les effets secondaires de la testostérone ?


Peu d’effets secondaires ont été remarqués, mais plus de données sont nécessaires.

Les chercheurs ont déterminé que les participants n’avaient subi aucun effet secondaire grave concernant l’insuline, le glucose, la pression artérielle ou la santé des seins pendant leur traitement.

En outre, dans neuf études, ils ont constaté que les femmes prenant un traitement à la testostérone n’étaient pas plus susceptibles de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Cependant, la formulation spécifique du traitement semblait faire une différence dans quelques domaines qui justifieraient des alternatives.

Par exemple, l’équipe a découvert que les participants qui prenaient des préparations orales présentaient une détérioration du profil lipidique.

Ils ont constaté notamment une augmentation des taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL) et une réduction des taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL).

Les taux de triglycérides et de cholestérol total ont également augmenté chez ces participants.

30 minutes d'exercices par jour pour un visage plus jeune

Bien que cet examen ait concerné presque cinquante rapports et une trentaine d’essais, la confirmation des conclusions nécessitera davantage d’informations.

Toutefois, il s’agit certainement d’un domaine qui mérite d’être approfondi, et des formulations spécifiques sur mesure sont nécessaires pour les femmes qui pourraient en bénéficier.

Les femmes qui éprouvent peu de désir sexuel au milieu de leur vie est un moment délicat à surmonter pour la majorité des personnes.

A ce jour, il n’existe aucune formulation ou de produit de santé approuvé à base de testostérone, ni aucune directive internationalement reconnues concernant l’utilisation de la testostérone par les femmes.

Étant donné les avantages constatés dans cette dernière étude pour la vie sexuelle des femmes et leur bien-être personnel, les auteurs insistent sur l’urgence pour que de nouvelles directives et de nouvelles formulations se mettent en place.


Quelques aliments qui boostent la testostérone ? La grenade, les œufs, l’ail, l’avocat, le gingembre, l’avoine, les huîtres, le thon…

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Août 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Rakibul M Islam, PhD ; Prof Robin J Bell, MBBS ; Prof Sally Green, PhD ; Matthew J Page, PhD ; Prof Susan R Davis, MBBS. Safety and efficacy of testosterone for women: a systematic review and meta-analysis of randomised controlled trial data. The Lancet Diabetes & Endocrinology. 25 juillet 2019. DOI: https://doi.org/10.1016/S2213-8587(19)30189-5

Photos © Matthew T Rader ; Joel Mott ; Adam Birkett

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.