DiOGenes

Les recommandations alimentaires et l’obésité

DiOGenes
Photo © DiOGenes

La plus grande étude mondiale sur l’alimentation

En cette période proche des fêtes, nombreuses et nombreux planchent déjà sur les prochains menus qui vont composer les instants de vie inoubliables que sont les retrouvailles familiales.

Même si nous ne sommes pas toujours attentifs à notre consommation alimentaire (savoir se faire plaisir, c’est aussi faire des exceptions), on peut remarquer que l’alimentation anime le cœur de certains débats (la famine, la malbouffe, les régimes alimentaires….), notamment avec les dernières actualités autour des résultats négatifs au sujet des régimes amincissants comme celui de Pierre Dukan.

Aucun domaine n’est écarté et la Recherche alimente régulièrement de ses études les tabloïds de l’actualité. A ce sujet, des  chercheurs danois de l’Université de Copenhague viennent de dévoiler les résultats d’une étude (sources : « New England Journal of Medicine« , du 25 novembre 2010) sur le régime idéal pour éviter une reprise de poids.

En résumé, cette étude vient compléter les dernières annonces qui dénigrent et mettent en danger les personnes susceptibles de pratiquer des régimes alimentaires sans un vrai suivi auprès d’un praticien en santé. Cette étude assez exceptionnelle (puisqu’elle a été réalisée dans 8 pays européens) sur la nutrition signale qu’une alimentation équilibrée doit être riche en protéines et pauvre en glucides.

Riche en protéines et plus faible en glucides

D’après les auteurs, l’étude (nommée « DiOGenes« ) avait pour mission de définir le régime alimentaire idéal et optimum pour contrer, voire combattre le problème de l’obésité. L’étude a été faite sur une base de 772 familles européennes comprenant au moins un enfant de 5 à 17 ans et en bonne santé et dont un parent âgé de 18 à 65 ans, et dont le panel était sélectionné au hasard pour suivre l’un des 5 régimes sélectionnés par les chercheurs danois.

Ainsi, lorsque vous souhaitez perdre du poids ou éviter de prendre du poids (en évitant les effets yoyo), l’étude constate qu’il serait nécessaire de suivre un régime alimentaire équilibré, riche en protéines avec plus de viande maigre (comme la viande blanche), plus de produits laitiers (mais faibles en graisse) et des haricots (pour les fibres). L’étude a confronté ses résultats avec les recommandations officielles alimentaires faisant autorité et en conclut qu’elles ne sont à ce jour pas suffisantes pour prévenir l’obésité.

L’étude apporte un lot de conseils en nutrition (notamment aux personnes ayant des problèmes d’obésité) en appuyant sur l‘importance de manger des fruits, des légumes et des poissons, en modérant la graisse (principalement les graisses animales). Une alimentation équilibrée de cette manière permettrait de maintenir un poids normal. Ce sont quelques-unes des recommandations officielles alimentaires conseillées en Europe.

Nutrition des enfants et obesité © PediatricsObjectifs de l’étude DiOGenes

Patients, Méthodes, Résultats

Cette étude qui a été réalisée par huit centres de recherche européens s’intéresse donc  aux recommandations officielles alimentaires en Europe, y compris les recommandations du Danemark, avec une alimentation basée sur les dernières connaissances sur l’importance des protéines et des glucides pour la régulation de l’appétit.

L’étude montre que les recommandations actuelles alimentaires ne sont pas assez bonnes pour empêcher les personnes en sur-poids de prendre du poids. Les 938 adultes en sur-poids ont d’abord suivi un régime alimentaire de 800 kcal/jour pendant huit semaines, perdant en moyenne 11 kg.

Ils ont ensuite été assignés au hasard à l’un des cinq différents types de régime alimentaire faibles en graisse, dont ils ont suivi les préceptes pendant six mois afin de tester ce qui a été l’alimentation la plus efficace pour prévenir la reprise de poids. Tout au long du projet, les familles ont reçu des conseils d’experts et de diététiciens et ont été invités à fournir des échantillons de sang et d’urine.

Abreviations : glycemieLes cinq types de régime alimentaire différents que les participants ont testés, ont été caractérisés par des teneurs en protéines différentes et des différences dans l’indice que l’on appelle glycémique (IG). L’IG est une mesure de la capacité d’hydrates de carbone pour augmenter la glycémie quand ils sont absorbés dans le corps. Les aliments avec un faible indice glycémique (LGI) entraînent des niveaux de glucose sanguin qui augmentent plus lentement et à des niveaux inférieurs par rapport à des aliments riches en hydrates de carbone avec un indice glycémique élevé. Le régime qui ressort comme fonctionnant le mieux est celui avec une haute teneur en protéines, et le régime alimentaire à faible indice glycémique.

« Cette étude donne l’espoir que nous pouvons prévenir l’obésité infantile« , explique le professeur Arne Astrup. Les résultats de l’étude sur l’enfant ont été publiés dans un article distinct dans une revue américaine pédiatrique. Les résultats sont prometteurs et les chercheurs poursuivent leurs efforts pour rendre la composition du régime alimentaire encore plus optimale.

Certains aliments crus seraient bons

Dans les recommandations de cette étude, il est aussi stipulé que la recommandation diététique signalant de manger six portions de fruits ou légumes par jour serait trop indifférenciée. « Parce que, selon notre étude, certains fruits peuvent être consommés librement alors que l’apport des autres devrait être limité. Et que les légumes comme les carottes, les betteraves et les panais doivent de préférence être consommés crus« , explique Thomas Larsen Meinert.

Vous pouvez télécharger un extrait d’une partie de l’étude « The Effect of Protein and Glycemic Index on Children’s Body Composition : The DiOGenes » en fichier PDF via ce lien « Pediatrics DiOGenes 2010« , ou en visitant les trois pages officielles suivantes : http://pediatrics.aappublications.org/cgi/content/full/126/5/e1143 ; http://news.ku.dk/all_news/2010/2010.11/diogens/ et http://www.diogenes-eu.org/

© Blog Nutrition Santé

Sources via / via

2 réflexions sur “Les recommandations alimentaires et l’obésité

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s