Des combinaisons de certains traits de personnalité peuvent prévenir ou prédire la dépression et l’anxiété

Des combinaisons de certains traits de personnalité peuvent prévenir ou prédire la dépression et l’anxiété

Dépression et anxiété ne sont pas ressenties et exprimées de la même façon par tous les humains. Les personnes montrant des niveaux élevés d’extraversion et de conscience peuvent avoir une protection contre la dépression et l’anxiété. 

Bien que les niveaux élevés de névrose exposent les gens à la dépression et à l’anxiété, si ces mêmes personnes ont par exemple des traits d’extraversion et de conscience professionnelle, ils pourraient y avoir une certaine protection contre ces troubles, selon une étude menée par une équipe de l’Université de Buffalo (États-Unis), publiée le 29 novembre 2017 dans le Journal of Research in Personality.

L'incidence des facteurs de personnalité sur notre santé

L’incidence des facteurs de personnalité sur notre santé


Les résultats soulignent l’importance de ne plus se focaliser sur les traits de personnalité individuels en milieu clinique, mais de voir comment les combinaisons de traits peuvent fonctionner ensemble pour prévenir ou prédire des symptômes spécifiques.

Les chercheurs savent comment individuellement ces traits se rapportent aux symptômes, mais maintenant ils commencent à comprendre comment les traits de personnalité peuvent s’influencer les uns les autres. « Nous devons considérer la personne dans son ensemble afin de comprendre la probabilité de développer des symptômes négatifs sur la route. » expliquent les chercheurs.

Ne plus se focaliser sur les traits de personnalité individuels

Par exemple, le Névrosisme (ou neuroticisme) est la tendance à éprouver différentes émotions négatives et à réagir fortement au stress. Avec l’extraversion et la conscience, c’est parmi les « cinq grands »  traits de personnalité (Big Five), un groupe qui inclut : l’Ouverture à l’expérience, la Conscience professionnelle ou Application, l’Extraversion, l’Agréabilité ou amabilité, le Névrosisme (stabilité émotionnelle).

Des troubles sont associés à certains traits de personnalité

Des troubles sont associés à certains traits de personnalité


Les gens expriment chacun des traits quelque part sur un continuum. Quelqu’un de haut dans l’extraversion serait très social, alors qu’une autre personne basse dans l’extraversion serait beaucoup moins en communion vers l’extérieur. La conscience, entre-temps, est la tendance à être organisée, orientée vers un but et non impulsif.

Les chercheurs ont interrogé 463 participants adultes qui ont déclaré avoir reçu un traitement psychiatrique au cours des deux dernières années. Chaque participant a également remplit de nombreux questionnaires. L’étude a examiné les traits du névrosisme, de l’extraversion et de la conscience, car ces trois groupes sont les plus fortement associés aux troubles de l’humeur et de l’anxiété.

Troubles de l'humeur, anxiété et stress

Cependant, il existe des risques pour les troubles associés à certains traits, mais une meilleure image de ce qui est en jeu émerge quand on comprend comment un groupe de tendances comportementales pourrait fonctionner ensemble. Les résultats pourraient fournir une meilleure compréhension des mécanismes par lesquels les gens développent des troubles de l’humeur et permettent d’expliquer les facteurs qui pourraient mettre quelqu’un face à un risque pour des symptômes comme la dépression et l’anxiété.

Une meilleure compréhension des mécanismes par lesquels les gens développent des troubles de l'humeur

De plus, les résultats pourraient aider les cliniciens à capitaliser sur les points forts des patients grâce à des traitements qui utilisent ce que les résultats de l’étude suggèrent comme traits protecteurs. Le traitement et la psychologie clinique ont tendance à se concentrer sur les problèmes et les aspects négatifs. Si l’on utilise les forces préexistantes que les patients apportent avec eux, cela peut influencer positivement le traitement et le niveau de symptômes à venir, tout en renforçant ce que la personne fait déjà bien.

Influencer positivement le traitement et le niveau de symptômes

Enfin, sur le plan conceptuel, les forces liées aux niveaux élevés d’extraversion et de conscience sont liées au fait que les interactions sociales et l’engagement effectif dans des activités significatives sont gratifiants pour les gens. Si quelqu’un a des niveaux élevés d’extraversion, il peut être très bon pour obtenir un soutien social ou pour augmenter son affectivité positive par des moyens sociaux. De même, la conscience a beaucoup à voir avec la recherche d’objectifs et la mise en œuvre de plans qui peuvent combattre le retrait et la tendance à l’évitement qui peuvent aller de pair avec le névrosisme.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Décembre 2017


Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s