Lien entre troubles respiratoires du sommeil non traités et accélération de l'âge biologique

Lien entre troubles respiratoires du sommeil non traités et accélération de l’âge biologique

Une étude, publiée le 12 avril 2019 dans la revue Sleep, établit un lien entre les troubles respiratoires du sommeil et l’accélération de l’âge.

Les résultats fournissent des preuves biologiques des effets indésirables de troubles respiratoires du sommeil non traités.

Selon les résultats préliminaires de cette étude, l’augmentation de la gravité des troubles respiratoires et des perturbations du sommeil est associée à une accélération de l’âge épigénétique.

Les résultats montrent que chaque augmentation de l’écart type de l’index apnée hypopnée, une mesure de la sévérité des troubles respiratoires du sommeil, était associée à l’équivalent de 215 jours d’accélération biologique de l’âge.

De même, chaque augmentation d’écart type de l’indice d’éveil, une mesure de la perturbation du sommeil, était associée à l’équivalent de 321 jours d’accélération de l’âge.

L'âge biologique des personnes pourrait ne pas être le même que leur âge chronologique

L’âge biologique des personnes pourrait ne pas être le même que leur âge chronologique


Les individus dont l’âge biologique est supérieur à leur âge chronologique présentent une accélération de l’âge ou un vieillissement rapide.

Dans cette étude, les auteurs ont constaté que des troubles respiratoires graves du sommeil sont associés à une accélération de l’âge épigénétique. Ces données fournissent des preuves biologiques à l’appui des effets physiologiques des troubles respiratoires non traités du sommeil.

Les troubles respiratoires du sommeil, tels que le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS), se caractérisent par des anomalies de la respiration pendant le sommeil.

Les épisodes entraînent souvent une réduction de la saturation en oxygène dans le sang. Les signes précurseurs courants incluent le ronflement et la somnolence diurne excessive.

Ronflement et somnolence diurne excessive

Selon les chercheurs, l’accélération de l’âge épigénétique est un marqueur du vieillissement biologique rapide basé sur la méthylation de l’ADN et elle est associée à des facteurs de mode de vie modifiables.

Bien que les troubles respiratoires du sommeil soient associés à de multiples troubles de la santé liés à l’âge, sa relation avec le vieillissement épigénétique n’a pas été bien étudiée jusqu’alors.

Les femmes seraient plus vulnérables aux effets néfastes des troubles respiratoires du sommeil

Les femmes seraient plus vulnérables aux effets néfastes des troubles respiratoires du sommeil


L’étude portait sur 622 adultes âgés de 69 ans en moyenne et 53,2% étaient des femmes. Les participants ont été mesurés pour la méthylation de l’ADN sanguin et leur sommeil a été évalué à la maison par polysomnographie (examen médical consistant à enregistrer, au cours du sommeil du patient, plusieurs variables physiologiques ).

Les mesures d’accélération en fonction de l’âge ont été calculées en tant que résidus de la régression de chaque âge épigénétique sur l’âge chronologique. L’association de chaque trait respiratoire présentant des troubles du sommeil avec l’accélération de l’âge a été estimée à l’aide d’une régression linéaire, en contrôlant les données sociodémographiques, les comportements liés à la santé, l’indice de masse corporelle (IMC) et le site de l’étude.

Une autre découverte surprenante a été que les associations étaient plus fortes chez les femmes que chez les hommes, ce qui suggère que les femmes pourraient être particulièrement vulnérables aux effets néfastes des troubles respiratoires du sommeil.

Troubles respiratoires du sommeil

Alors que les femmes sont souvent considérées comme présentant un risque moindre pour la santé résultant de troubles respiratoires du sommeil, ces résultats suggèrent une susceptibilité biologique accrue.

Les auteurs ont suggéré que les travaux futurs devraient étudier si le traitement réduit l’accélération de l’âge épigénétique chez les personnes souffrant de troubles respiratoires du sommeil.

Troubles respiratoires du sommeil et vieillissement prématuré

Étant donné que les troubles respiratoires du sommeil sont non seulement courants et traitables, mais également non diagnostiqués et sous-traités, ces données mettent en évidence le potentiel d’un traitement respiratoire des troubles du sommeil pour améliorer les conditions chroniques et la longévité liées au vieillissement.

Les auteurs soulignent que « les changements épigénétiques sont réversibles, les estimateurs d’âge épigénétiques peuvent être utiles pour identifier et valider les interventions anti-âge. »

Dans le but d’éradiquer correctement les problèmes de ronflements et de troubles respiratoires du sommeil il est nécessaire de consulter un professionnel de la santé.

Même si vous devrez peut-être en rencontrer plusieurs avant de trouver le bon professionnel, cette étape sera le meilleur moyen de combattre votre soucis de santé.

Pour finir, notons qu’au niveau préventif et bien-être quotidien qu’il existe toute une gamme de gadgets et d’exercices d’entraînement adaptés à chacun.

Ceci afin de former les tissus de la cavité buccale et du pharynx , ajuster les positions de la mâchoire, favoriser la position latérale de sommeil, éviter de respirer par la bouche, et améliorer la respiration nasale.

Vous trouverez de nombreuses informations préalables sur Internet et auprès d’un professionnel de la santé comme votre pharmacien ou votre oto-rhino-laryngologiste (ORL).

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Juin 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Xiaoyu Li, Yongmei Liu, Stephen S Rich, Jerome I Rotter, Susan Redline, Tamar Sofer. 0291 Sleep Disordered Breathing Associated with Epigenetic Age Acceleration: Evidence from the Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis. Sleep, 12 avril 2019; 42 (Supplement_1): A118 DOI: 10.1093/sleep/zsz067.290, https://academic.oup.com/sleep/article-abstract/42/Supplement_1/A118/5451843

Société Française ORL, https://www.orlfrance.org

Syndicat National des Médecins spécialisés en ORL et chirurgie Cervico-Faciale (SNORL), https://www.snorl.org

Photos © Julie Johnson ; Yohann LIBOT

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.