Mettre l'accent sur le goût favorise une alimentation plus saine

Mettre l’accent sur le goût favorise une alimentation plus saine

Même si la malbouffe a pignon sur rue, la plupart des gens veulent manger plus sainement.

Cependant, les efforts pour encourager une alimentation saine en fournissant des informations nutritionnelles ne changent pas radicalement les habitudes alimentaires.

D’ailleurs, une étude publiée le 2 octobre 2019 dans la revue Psychological Science suggère que des étiquettes mettant l’accent sur l’expérience positive du goût pourraient être utiles.

Les étiquettes des aliments sains vantent tous les avantages pour la santé, mais la plupart des gens accordent la priorité au goût au moment du choix des aliments.

Des chercheurs de l’université de Stanford ont vérifié si les étiquettes axées sur le goût comparées aux étiquettes axées sur la santé augmentaient la consommation de légumes dans cinq restaurants universitaires à travers les États-Unis.

Sur 137 842 choix de repas, pendant 185 jours et 24 types de légumes, les étiquettes axées sur le goût ont augmenté la sélection de légumes de 29% par rapport aux étiquettes axées sur la santé et de 14% par rapport aux étiquettes de base.

Ainsi, ils rapportent que l’attente accrue d’une expérience gustative positive a influencé l’effet des étiquettes axées sur le goût lors de la sélection de légumes.

Le goût avant tout !

Le goût avant tout !


Des étiquettes évocatrices telles que « carottes croquantes caramélisées aux agrumes » ou « courgettes grillées aux éclats de pistaches » peuvent amener les gens à choisir et à consommer plus de légumes qu’ils ne le feraient autrement.

Les chercheurs indiquent que leurs résultats montrent l’importance fondamentale du goût dans le cadre d’une alimentation saine.

D’après eux, ceci est radicalement différent de notre approche culturelle actuelle en matière d’alimentation saine, qui, en mettant l’accent sur la santé au détriment du goût, inculque par inadvertance la conviction que l’alimentation saine est insipide et sans identité gustative.

Une étude antérieure publiée en 2017 avait déjà montré que les étiquettes amusantes, intrigantes et décalées pourraient amener les gens à manger des légumes plus souvent qu’ils ne le feraient si elles portaient des noms neutres ou axés sur la santé.

Pour cette nouvelle étude, les auteurs ont étendu les résultats en répétant l’expérience dans des réfectoires universitaires à travers les États-Unis.

Les bienfaits de décrire le goût


En collaboration avec un réseau national d’universités, l’équipe a suivi près de 140 000 décisions de participants concernant 71 plats de légumes étiquetés avec des arguments autour du goût.

Les chercheurs ont constaté que les participants mettaient des légumes dans leurs assiettes 29% plus souvent lorsque l’aliment portait des noms axés sur le goût plutôt que sur la santé et 14% plus souvent lorsqu’il portait des noms neutres au goût.

L’équipe a découvert que l’attribution de noms axés sur le goût des légumes ne fonctionnait que lorsque ces plats étaient vraiment délicieux.

Dans une école où les participants ont pensé que les plats de légumes en général n’étaient pas aussi savoureux, leur étiquetage à l’aide de descriptions axées sur le goût et la saveur a eu peu d’impact.

Des comparaisons exploratoires ont révélé que les plats avec des étiquettes axées sur la santé réduisaient les attentes en matière de saveur et réduisaient les chances de sélection par rapport aux étiquettes vaguement positives, aux étiquettes fantaisie et à la simple énumération des ingrédients.

Décrire le goût aide à mieux manger

Ainsi, les auteurs précisent que l’étiquetage axé sur le goût fonctionne, car il augmente l’espoir d’une expérience gustative positive.

En particulier, les références à des ingrédients tels que « l’ail » ou le « gingembre », les méthodes de préparation telles que « rôti », et les mots qui mettent en valeur une expérience telle que « style taverne » aident à transmettre que le plat est non seulement savoureux mais également réconfortant ou nostalgique.

Enfin, cette étude fait partie d’un projet plus vaste visant à rendre les aliments sains plus attrayants et moins semblables à quelque chose qui est uniquement bon pour la santé.

À long terme, les auteurs pensent que la combinaison de recherches et d’outils permettant un changement réel pourrait avoir un impact considérable sur les habitudes alimentaires.

Les attributs savoureux et agréables augmentent la consommation de légumes

Pour conclure, ces résultats montrent que l’accent mis sur les attributs savoureux et agréables augmente la consommation de légumes dans des environnements réels où les légumes sont en concurrence avec des options moins saines.

L’étiquetage axé sur le goût est une intervention sage évolutive, peu coûteuse et rentable pour augmenter la consommation de légumes.

Bien que la recherche et les politiques aient justement appelé à limiter l’exposition du public à la publicité attrayante d’aliments malsains, ou à l’utilisation d’étiquettes de calories ou d’avertissement, pour décourager les choix malsains, peu d’approches exploitent les composants savoureux et agréables d’aliments sains.

La présente recherche démontre la possibilité et l’importance cruciale d’intervenir en augmentant l’attrait d’aliments sains.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Octobre 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Bradley P. Turnwald, Jaclyn D. Bertoldo, Margaret A. Perry, Peggy Policastro, Maureen Timmons, Christopher Bosso, Priscilla Connors, Robert T. Valgenti, Lindsey Pine, Ghislaine Challamel, Christopher D. Gardner, Alia J. Crum. Increasing Vegetable Intake by Emphasizing Tasty and Enjoyable Attributes: A Randomized Controlled Multisite Intervention for Taste-Focused Labeling. Psychological Science, Octobre 2019; 095679761987219 DOI: 10.1177/0956797619872191, https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/0956797619872191

Photos © Juan Pablo Arenas ; Dominika Roseclay ; Nguyễn Khanh ; Zhu Peng ; Ogo

Une réflexion sur “Mettre l’accent sur le goût favorise une alimentation plus saine

  1. Merci pour cet article très instructif.
    Je consulte vos articles depuis quelques semaines et je trouve que votre blog se différencie par rapport aux autres en termes de qualité d’informations.
    Je vous parle en tant qu’ancienne victime d’obésité morbide mais heureusement j’ai réussi à la surmonter.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.