Les bienfaits du café chez les femmes

La consommation de café : risque d’AVC réduit chez les femmes ?

Bienfaits du café : le café contre l'AVC chez les femmesLes bienfaits du café

Les femmes qui consommeraient une tasse de café ou plus par jour ont un risque 22 à 25 pour cent de moins d’obtenir un accident vasculaire cérébral, selon une nouvelle étude du Karolinska Institutet. L’étude, publiée dans la revue scientifique « Stroke », se fonde sur les données de 34.670 femmes âgées de 49 à 83 ans.

Les buveuses de café devraient se réjouir. Selon une étude très récente (rendue en septembre 2010 et publiée le 10 mars 2011 dans la revue « Stroke« , le journal de l’Amercian Heart Association), la consommation de café participerait à la réduction de l’AVC (accident vasculaire cérébral).

Dans cette étude suédoise, il est stipulé que les femmes qui ont bu au moins une tasse de café par jour avaient un risque 22 à 25 pour cent de moins d’être touché par un AVC, par rapport à celles qui buvaient moins de café ou pas du tout.

Le Dr N. Sharonne Hayes, une cardiologue de la Mayo Clinic à Rochester (Minnesota, USA) signale aussi que « Le café est souvent réputé pour être potentiellement mauvais pour le cœur. Il n’y a vraiment pas eu d’étude convaincante qui dit le café est mauvais. C’est donc une bonne nouvelle. » « Si vous buvez du café maintenant, vous pouvez faire quelque chose de bon et vous risquez de ne vous faire de mal surtout si vous le consommez sans excès », a-t-elle ajouté.

La recherche, dirigée par Susanna Larsson à l’Institut Karolinska à Stockholm, est livrée avec les réserves d’usage : « plus de recherche est nécessaire et la cause de l’avantage n’est pas claire ou définitive. Il pourrait être aussi lié à une réduction de l’inflammation et une amélioration de sensibilité à l’insuline » a théorisé Susanna Larsson, ou « ce pourrait être directement lié aux antioxydants du café« .

Les bienfaits du café chez les femmesLa consommation de café et le risque d’AVC chez les femmes

L’étude qui vient d’être publiée a été menée par Susanna C. Larsson, Virtamo Jarmo, Wolk Alicja, de la Division d’épidémiologie nutritionnelle (SCL, AW), Institut national de médecine environnementale, du Karolinska Institut (Stockholm, Suède), et le ministère de la prévention des maladies chroniques (JV), Institut National de la Santé et des Affaires sociales (Helsinki, Finlande).

En résumé, cette étude se donnait pour objectif d’étudier le contexte et la consommation du café, en particulier chez les femmes. Les chercheurs ont étudié l’association entre consommation de café et l’incidence des AVC dans une cohorte suédoise.

La méthode employée a suivi 34 670 femmes sans antécédents de maladies cardiovasculaires ou de cancer au départ de l’étude en 1997. La consommation de café a été évaluée en 1997 à l’aide d’un questionnaire auto-administré. Les cas d’AVC et autres incidents ont été constatées à partir du registre suédois des sorties d’hôpital.

Les résultats de cette étude montrent qu’au cours d’un suivi moyen de 10,4 ans, a été constaté 1680 accidents vasculaires cérébraux, y compris des infarctus cérébraux (1310), 154 hémorragies intracérébrales, 79 hémorragies sous-arachnoïdiennes, et 137 chocs indéterminés. Après ajustement pour les autres facteurs à risque, la consommation de café était associée à un risque significativement plus faible du nombre total d’AVC, d’infarctus cérébral, d’hémorragie méningée, mais pas d’hémorragie intracérébrale. L’association entre consommation de café et l’infarctus cérébral n’a pas été modifiée par le statut tabagique, indice de masse corporelle, des antécédents de diabète ou d’hypertension, ou la consommation d’alcool.

Café gourmand en prévision ?

Cafetière à pistonEn conclusion, ces résultats suggèrent qu’une faible consommation de café, voire nulle, est associée à un risque accru d’AVC chez les femmes. Mesdames, il semblerait que cette étude vous suggère de consommer du café pour vous prémunir ! Quant à votre mochachino, pas encore de retour sur les bienfaits de la crème fouettée et de la sauce au chocolat !😉 (ni pour tout ce qui concerne  le reste dans le cas d’un café gourmand !) N’oubliez pas non plus de ne pas abuser du café et du sucre, et de consommer le café avec une alimentation équilibrée et suivie par un professionnel de la santé si nécessaire.

Enfin, pour la préparation de votre café, éviter le plus possible les machines à capsules qui sont polluantes et souvent coûteuses par leurs consommables, qui nous lient à la marque comme un chien en laisse.

[Mise à jour le 24 avril 2011] Une étude récente confirme ce doute sur l’impact de la consommation du café en capsules. Ces dernières contiendraient du furane [1], dans une quantité suffisante pour laisser penser que les capsules seraient plus mauvaises que le café soluble pour la santé. La révolution des capsules de café et son usage quotidien pose donc des questions de santé suffisantes pour que l’on mette un bémol sur leur usage. (Sources : cf. Journal Food Chemistry, selon une étude de Javier Santos de l’Université de Barcelone ; Psychomédia).

Une cafetière goutte à goutte, une cafetière italienne, une cafetière à piston ou une cafetière à pression seront les plus pertinentes pour savourer et profiter des bienfaits du café. Le reste des appareils modernes comme ces « très à la mode cafetière à capsules » étant trop souvent une véritable arnaque, où le prix final du café qui coule dans votre tasse dépasse vraiment le raisonnable, vue la qualité qui laisse à désirer. pour son prix  C’est aussi un appareillage au fond plus polluant vu les déchets qu’il produit, et aller chez un torréfacteur proche de chez vous, permettra de vous fournir en café de qualité pour un tarif souvent moins coûteux et une vraie découverte gustative. Messieurs, cette étude ne dit rien sur la réduction des AVC pour vous (pour l’instant), c’est peut-être vers le thé que vous devrez vous orienter – et les bienfaits du thé vert ne sont pas pour déplaire non plus.

© Blog Nutrition Santé

Sources : via Amercian Heart Association / via Karolinska Institutet / via CBS News / via PsychoMédia


[1] Furane [Formule chimique brute C4H4O] : Le Furane est un composé d’origine chimique. Le Furane est un composé hétérocyclique qui se constitue d’un cycle aromatique à 5 atomes, dont 1 atome d’oxygène. Le Furane se présente sous la forme d’un liquide incolore et volatil. Ce composé chimique possède une réactivité différente de celle du benzène. Son utilisation se fait principalement en tant que réactif ou précurseur dans les domaines de la Chimie Organique.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s