Insomnie : risque accru de crise cardiaque et AVC

Insomnie : risque accru de crise cardiaque et AVC

L’insomnie est associée à un risque accru de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral


L’insomnie est associée à un risque accru de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral, selon une étude publiée le 30 mars 2017 dans le European Journal of Preventive Cardiology.

Le sommeil est important pour la récupération biologique et prend environ un tiers de notre vie. Par ailleurs, dans la société moderne, de plus en plus de gens se plaignent d’insomnies. Elles seraient causées notamment par les tracas financiers, les problèmes de dépression, les difficultés des rapports humains (professionnels, famille, couple…), l’usage des nouvelles technologies ou encore les addictions. Par exemple, il est rapporté qu’environ un tiers de la population générale en Allemagne souffrait de symptômes d’insomnie.

“Souffrant d’insomnie, j’échangerais un matelas de plumes contre un sommeil de plomb.” Pierre Dac

Insomnie : méfaits sur la santé

Une méta-analyse de 15 études avec un total de 160 867 participants


Dans cette nouvelle étude, des chercheurs ont trouvé des associations entre l’insomnie et les résultats médiocres en matière de santé. Les liens entre l’insomnie et les maladies cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux ont été incohérents. La méta-analyse actuelle a évalué l’association entre les symptômes de l’insomnie et l’incidence ou le décès par maladie cardio-vasculaire (infarctus aigu du myocarde, maladie coronarienne, insuffisance cardiaque), accident vasculaire cérébral (AVC) ou une combinaison d’événements. Les symptômes de l’insomnie incluent la difficulté à lancer le sommeil, la difficulté à maintenir le sommeil, l’éveil du matin et le sommeil non réparateur. L’ensemble des symptômes étaient associés respectivement à 27%, 11% et 18% aux risques cardiovasculaires et aux AVC, affirment les chercheurs. Mais les mécanismes sous-jacents de ces liens ne sont pas complètement compris.

Les auteurs ont analysé 15 études prospectives de cohortes avec un total de 160 867 participants. Au cours d’un suivi médian de trois à 29,6 ans, il y a eu 11 702 événements indésirables. Il y avait des associations significatives entre la difficulté à lancer le sommeil, la difficulté à maintenir le sommeil et le sommeil non réparateur et le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral, avec des risques relatifs accrus de 1,27, 1,11 et 1,18 respectivement par rapport à ceux qui ne présentent pas ces symptômes d’insomnie. Il n’y avait aucune association entre le réveil du matin et les événements indésirables.

Des études antérieures ont montré que l’insomnie peut changer le métabolisme et la fonction endocrinienne, augmenter l’activation sympathique, la tension artérielle et les taux de cytokines pro-inflammatoires et inflammatoires. Les chercheurs indiquent qu’ils sont tous des facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires et d’AVC.

Insomnie définition

Une légère différence entre les femmes et les hommes


Les femmes souffrant de symptômes d’insomnie avaient un risque légèrement plus élevé d’accidents vasculaires cérébraux que les hommes, en particulier pour le sommeil non réparateur, mais la différence entre les sexes n’a pas atteint une signification statistique. Il est difficile de conclure que l’insomnie est plus dangereuse pour les femmes, compte tenu des limites des méta-analyses et du manque de différence statistiquement significative entre les sexes. Cependant, selon l’étude, les femmes sont plus sujettes à l’insomnie en raison des différences dans la génétique, les hormones sexuelles, le stress et la réaction au stress. Il peut donc être prudent d’accorder plus d’attention à la santé du sommeil des femmes.

Les troubles du sommeil sont fréquents dans la population et la santé du sommeil devrait être incluse dans l’évaluation des risques cliniques. Une éducation sur la santé est nécessaire pour sensibiliser le public aux symptômes de l’insomnie et aux risques potentiels. Les auteurs précisent que les personnes ayant des problèmes de sommeil doivent prendre leur situation au sérieux, et être encouragées à chercher des solutions pour en finir avec leur insomnie.

© Avril 2017 – Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun

Sources


Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s