L’impact de l’affichage des calories dans les menus

L’impact de l’affichage des calories dans les menus des restaurants et des fast-food

Être informé sur ce que l’on mange intéresse tout le monde. Pas besoin d’être cuisinier, addict aux émissions de télé-réalités sur la bonne bouffe, de suivre un régime ou d’être maniaque du détail, les informations sur un menu de restaurant sont toujours bénéfiques. Non seulement, elles permettent une meilleure communication du message que le restaurateur veut faire passer, mais c’est aussi un moyen de montrer aux clients que le restaurateur a essayé d’être clair sur ce qu’il propose. Parmi les informations intéressantes à afficher dans les menus, on peut noter entre autres la provenance géographique du produit, son type de fabrication (agriculture biologique, « fait maison », etc.), et le nombre de calories.

L’une des recherches les plus complètes sur l’impact de l’affichage des calories sur les menus révèle que non seulement les consommateurs sont incités à faire des choix moins caloriques, mais qu’ils encouragent également les commerçants et restaurateurs à proposer des options moins caloriques.

Le nombre de calories dans les menus fait la différence

Le nombre de calories dans les menus fait la différence


La recherche confirme qu’une plus grande divulgation de l’information de calorie ou kilojoule sur les menus dans les établissements de restauration rapide et les chaînes de restaurants à un pouvoir positif sur la façon qu’ont les gens de s’alimenter.

Des chercheurs australiens de l’Université de Technologie de Sydney, de la Melbourne Business School et de l’Université Deakin ont rassemblé 186 études sur l’effet des calories sur les menus sur les consommateurs et 41 études sur les effets auprès des restaurateurs.

Militer pour faire afficher des informations sur les qualités nutritionnelles et énergétiques

Militons pour faire afficher des informations sur les qualités nutritionnelles et énergétiques


Les résultats de la méta-analyse publiés (un rapport de plus de 30 pages) dans le Journal of Retailing, montrent que l’affichage des calories a permis une réduction de 27 calories (soit 112 kilojoules) par repas pour les consommateurs et de 15 calories (62 kilojoules) par menu chez les détaillants, fast-food et restaurateurs.

Selon les chercheurs, si la réduction des calories n’est pas importante si vous ne mangez qu’une fois par an, pour ceux qui mangent régulièrement, cela peut faire une réelle différence. Clairement, si vous mangez chaque jour au restaurant pour votre semaine de travail, une différence sera nettement visible.

L’impact était également plus important chez les femmes, avec une réduction de 60 calories (251 kilojoules) par repas, et pour celles en surpoids, avec une réduction de 83 calories (347 kilojoules) par repas.

Manger tardivement désynchronise le rythme circadien et augmente l’IMC

Avec le nombre croissant de repas prit en extérieur par de nombreuses personnes dans le monde du travail, tout ce qui peut être fait pour éduquer les consommateurs et les rendre un peu plus conscients de leurs choix est un bon début. L’obésité augmente le risque de nombreuses maladies chroniques et mortelles, y compris le diabète du type 2 et les maladies cardiaques, et est l’une des principales causes de décès prématuré dans de nombreux pays, comme l’Australie, les États-Unis, ou le Royaume-Uni.

Par ailleurs, les chercheurs remarquent que lorsque les restaurateurs affichent les informations nutritionnelles sur leurs menus, ils ajustent de façon importante les choix de leurs offres. De la même manière que la divulgation par une entreprise de ses informations financières auprès du public change le comportement. L’effet de divulgation et de précision par le restaurateur change donc l’environnement alimentaire et l’offre dans son menu.

Les restaurateurs s’adaptent, il y a la possibilité d’un effet combiné, et c’est là que des changements plus importants se produiront probablement, car tous ces changements progressifs s’additionnent, et c’est cumulatif de façon positive.

Les restaurateurs s'adaptent

Enfin, la précision d’informations caloriques sur les menus s’est avérée parfois controversée dans certains pays comme les États-Unis (où l’obésité fait un massacre), avec des retards constants et un recul causé par des groupes de l’industrie alimentaire craignant le coût de la mise en œuvre des lois — et peut-être à cause de perte de marché sur certains aliments industriels.

Les lois d’étiquetage sont complexes et parfois totalement éloignées de la réalité, comme le récent Nutri-score. Cependant, des affichages intelligents et simples comme le nombre de calories d’un plat doivent être mis en œuvre. Elles vont dans le bon sens pour laisser le consommateur choisir en connaissance de cause, et de mieux ajuster son repas sans complexité.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2017


Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s