Est-ce que notre niveau de revenu est associé à un plus grand bonheur ?

Est-ce que notre niveau de revenu est associé à un plus grand bonheur ?

Les clefs du bonheur sont nombreuses. Elles passent par un ensemble de choses telles que l’équilibre alimentaire, mental et physique, la gratitude, l’estime de soi, la bonne humeur et les bonnes relations avec un entourage respecté réciproquement. Mais aussi avec les petits plaisirs partagés ou en solitaire, la paix avec un passé parfois difficile, et le développement affectif et créatif.

Les clefs du bonheur sont nombreuses

Cependant, le bonheur est aussi associé à notre niveau de revenu. Mais l’argent ne fait pas le bonheur comme dit le proverbe. Même si l’argent peut y contribuer, il semblerait que les personnes à faibles revenus éprouvent plus d’émotions positives axées sur les autres, tandis que les personnes qui gagnent plus d’argent ont tendance à éprouver plus d’émotions positives centrées sur elles-mêmes. Les personnes qui gagnent moins prennent plus de plaisir dans leurs relations et leur capacité à communiquer avec les autres, selon une étude publiée en  automne 2017 dans la revue Emotion de l’American Psychological Association.

Le revenu plus élevé a de nombreux avantages, y compris l’amélioration de la santé et la satisfaction de la vie, mais est-il associé à un plus grand bonheur ? Après tout, la plupart des gens considèrent l’argent comme une sorte de bien absolu, mais des recherches récentes suggèrent que ce n’est peut-être pas le cas — à bien des égards, l’argent n’achète pas nécessairement le bonheur.

L’argent et le bonheur

L’argent et le bonheur


Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont utilisé une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 1 519 personnes. Les participants ont été interrogés sur le revenu de leur ménage et ont répondu à une série de questions visant à mesurer leur tendance à ressentir 7 émotions distinctes considérées comme constituant le cœur du bonheur : l’amusement, l’admiration, la compassion, le contentement, l’enthousiasme, l’amour et la fierté.

Par exemple, pour mesurer la compassion, les participants ont évalué leur accord avec diverses affirmations, notamment : « Nourrir les autres me donne un sentiment chaleureux à l’intérieur ». Les participants à l’extrémité supérieure du spectre socio-économique ont signalé une plus grande tendance à éprouver des émotions qui se concentraient sur eux-mêmes, en particulier, le contentement et la fierté (ainsi que l’amusement).

Les personnes situées à l’extrémité inférieure de l’échelle des revenus étaient plus susceptibles de ressentir des émotions qui se concentrent sur d’autres personnes, à savoir la compassion et l’amour. Les personnes les plus pauvres ont également déclaré éprouver plus de crainte et de beauté dans le monde qui les entoure. Selon les chercheurs, il n’y avait pas de différence apparente d’enthousiasme.

La vision du bonheur dépend de nos revenus
Les seuls problèmes que l’argent peut résoudre sont des problèmes d’argent.” Kin Hubbard

La vision du bonheur dépend de nos revenus


Ces résultats indiquent que la richesse n’est pas associée sans équivoque au bonheur. Ce qui semble être le cas, c’est que notre richesse nous prédispose à différents types de bonheur. Tandis que les individus les plus riches peuvent trouver plus de positivité dans leurs accomplissements, statuts et accomplissements individuels, les individus moins riches semblent trouver plus de positivité et de bonheur dans leurs relations, leur capacité de prendre soin des autres et de communiquer avec les autres.

Enfin, selon les chercheurs, ces différences peuvent provenir du désir d’indépendance et d’autosuffisance des personnes à revenu élevé, tandis que les émotions axées sur les autres aident les personnes à faibles revenus à former des liens plus interdépendants avec d’autres pour les aider dans leur environnement plus menaçant.

La richesse ne vous garantit pas le bonheur

Beaucoup de recherches psychologiques au cours des dernières décennies ont mis l’accent sur les effets négatifs de la pauvreté. La pauvreté accroît les risques pour la vie, notamment pour ce qui est de la santé. La richesse ne vous garantit pas le bonheur, mais elle peut nous prédisposer à en expérimenter différentes formes. Par exemple, que vous vous réjouissiez en vous-même par rapport à vos amis et relations.

Ces résultats suggèrent que les personnes à faibles revenus ont trouvé des façons de faire face à leur problématique, pour trouver le sens, la joie et le bonheur dans leur vie, en dépit de leurs circonstances relativement moins favorables.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Décembre 2017


Sources externes
  • « Wealth, Poverty, and Happiness: Social Class Is Differentially Associated With Positive Emotions« , 2017 American Psychological Association, Vol. 0, No. 999, 000, 1528-3542/17, Septembre 2017, http://dx.doi.org/10.1037/emo0000387

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s