La forte augmentation du culte de la perfection depuis 1980 et ses effets négatifs chez les jeunes

Forte augmentation du culte de la perfection depuis 1980 et effets négatifs chez les jeunes

Atteindre la perfection dans de nombreux domaines est un sujet tendance que l’on voit pulluler sur les réseaux sociaux.

Le perfectionnisme chez les jeunes a considérablement augmenté depuis les années 1980, selon une étude publiée en décembre 2017 par l’American Psychological Association.

Réussir et devenir meilleur est un bel objectif au premier abord. Cependant, la quête de la perfection, le désir excessif de réussir, de rivaliser avec les autres peut avoir un impact négatif sur la santé psychologique des jeunes.

Le culte de la perfection et ses conséquences

Le culte de la perfection et ses conséquences


Aujourd’hui, le désir d’être parfait dans son corps, son esprit et sa carrière chez un étudiant ont considérablement augmenté par rapport aux générations précédentes, ce qui peut avoir un impact sur la santé mentale des jeunes.

Cette étude est la première à examiner les différences générationnelles au niveau de leur perfectionnisme. Les auteurs suggèrent que le perfectionnisme implique un désir irrationnel de réaliser tout en étant trop critique envers soi-même et les autres.

Les chercheurs ont analysé les données de 41 641 étudiants américains, canadiens et britanniques de 164 échantillons qui ont complété l’échelle de perfectionnisme multidimensionnel, un test pour les changements générationnels du perfectionnisme, de la fin des années 1980 à 2016.

Le perfectionnisme a été mesuré selon 3 types

  1. auto-orienté, ou un désir irrationnel d’être parfait ;
  2. socialement prescrit, ou percevoir des attentes excessives des autres ;
  3. orienté vers d’autres, ou en plaçant des normes irréalistes sur les autres.

Peut-on modifier la perception que l'on a du stress des autres ?

Perfectionnisme et anxiété de la performance en progression


L’étude a révélé que les générations plus récentes d’étudiants ont rapporté des scores significativement plus élevés pour chaque forme de perfectionnisme que les générations précédentes. Plus précisément, entre 1989 et 2016, le score de perfectionnisme auto-orienté a augmenté de 10%, le score de perfectionnisme socialement prescrit a augmenté de 33% et celui du perfectionnisme axé sur les autres a augmenté de 16%.

Le perfectionnisme n’est pas un trouble de la personnalité mais un facteur de vulnérabilité.

La montée du perfectionnisme parmi les siècles est conduite par un certain nombre de facteurs. Par exemple, les données brutes suggèrent que l’utilisation des médias sociaux pousse les jeunes adultes à se perfectionner par rapport aux autres, ce qui les rend insatisfaits de leur corps et augmente l’isolement social. Bien entendu, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cela, et analyser le plus régulièrement possible les évolutions et les conséquences.

Le sommeil et le rythme circadien chez les jeunes enfants

Le désir de gagner de l’argent, la pression pour obtenir une bonne éducation et fixer des objectifs de carrière élevés sont d’autres domaines dans lesquels les jeunes d’aujourd’hui font preuve de perfectionnisme.

Dans un autre exemple, on remarque la volonté des étudiants de perfectionner leurs moyennes pondérées et de les comparer à leurs pairs. Ces exemples représentent une augmentation de la méritocratie parmi les siècles, dans lequel les universités encouragent la concurrence parmi les étudiants pour monter dans l’échelle sociale et économique.

Méritocratie, anxiété, dépression et suicide

Méritocratie, stress, dépression et suicide


La méritocratie place un fort besoin pour les jeunes de s’efforcer, de performer et de réaliser dans la vie moderne. Les jeunes réagissent en déclarant des attentes éducatives et professionnelles de plus en plus irréalistes pour eux-mêmes. Ce qui fait que le perfectionnisme est en très forte hausse chez la jeune génération que l’on nomme « génération Millenium » ou « génération Y », qui correspond à l’ensemble des personnes nées entre 1980 et l’an 2000.

Au milieu des années 1970, environ la moitié des personnes âgées du secondaire s’attendaient à obtenir un diplôme d’études collégiales et, en 2008, ce nombre était passé à plus de 80%. Toutefois, le nombre de diplômés n’a pas réussi à suivre le rythme des attentes croissantes. L’écart entre le pourcentage d’aînés du secondaire qui s’attendaient à obtenir un diplôme d’études collégiales avait doublé entre 1976 et 2000, et a continué d’augmenter.

Troubles de l'humeur, anxiété et stress

Enfin, ces résultats suggèrent que les dernières générations d’étudiants ont des attentes plus élevées envers eux-mêmes et les autres que les générations précédentes.

Les jeunes d’aujourd’hui sont en compétition les uns avec les autres afin de répondre aux pressions de la société pour réussir et ils estiment que le perfectionnisme est nécessaire pour se sentir en sécurité, socialement connecté et de valeur.

Comment percevons-nous le stress de nos collègues sur notre lieu de travail ?

L’augmentation du perfectionnisme peut en partie affecter la santé psychologique des élèves, avec des niveaux plus élevés de dépression, d’anxiété et de pensées suicidaires qu’il y a dix ans. Les chercheurs appellent les écoles et les décideurs politiques à freiner la concurrence entre les jeunes afin de préserver une bonne santé mentale. 

Un temps excessif devant les écrans est lié à la dépression et au suicide chez les adolescents

Réagir de façon urgente semble être une priorité de santé publique, surtout lorsqu’on regarde les derniers chiffres de l’OMS : « 20% des enfants et des adolescents dans le monde présentent des troubles ou des problèmes mentaux et que dans la moitié des cas, les troubles mentaux se déclarent avant l’âge de 14 ans. En moyenne, 800 000 personnes se suicident chaque année. Plus de 800 000 personnes se suicident chaque année et le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-29 ans. »

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Janvier 2018


Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.