Pourquoi le stress et l'anxiété ont-ils un rôle utile dans la vie ?

Pourquoi le stress et l’anxiété ont-ils un rôle utile dans la vie ?

Le stress et l’anxiété font souvent parler d’eux. Vous vous attendez à toujours vous sentir heureux et détendu ? Alors vous devez savoir que c’est la recette assurée pour la déception.

Les gens pensent généralement que le stress et l’anxiété sont des concepts négatifs.

Cependant, si le stress et l’anxiété peuvent atteindre des niveaux malsains, les psychologues savent depuis longtemps qu’ils sont inévitables et qu’ils jouent souvent un rôle utile, et non nuisible, dans notre vie quotidienne.

C’est un piège devenu classique dans les sociétés modernes. Beaucoup de gens se sentent maintenant stressés d’être stressés et anxieux. Un effet boule de neige que de nombreuses personnes connaissent.

Malheureusement, très souvent, au moment où quelqu’un cherche de l’aide, le stress et l’anxiété ont déjà atteint des niveaux qui polluent la santé et le bien-être.

Lors d’une conférence organisée en août 2019 par l’American Psychological Association, des psychologues se sont intéressés à l’importance du stress et de l’anxiété et de leurs conséquences sur la santé.

L'importance de comprendre les rôles du stress et de l'anxiété

L’importance de comprendre les rôles du stress et de l’anxiété


Le stress survient généralement lorsque les gens agissent à la limite de leur capacité.

En effet, le stress pousse ou force les gens selon chaque circonstance à dépasser leurs limites habituelles, et à remettre en cause leur zone de confort.

Il est également important de comprendre que le stress peut résulter à la fois de mauvais et de bons événements.

Par exemple, être licencié par son employeur est stressant, mais amener un bébé à la maison pour la première fois l’est tout autant.

Peut-on modifier la perception que l'on a du stress des autres ?

Le stress est une donnée de la vie quotidienne


Le stress est une donnée de la vie quotidienne, et le fait de travailler à la limite de nos capacités renforce souvent nos capacités.

Les niveaux de stress modérés peuvent avoir une fonction d’inoculation qui conduit une résilience supérieure à la moyenne face aux nouvelles difficultés.

Comme tous les psychologues le savent, l’anxiété est un système d’alarme interne, probablement transmis par l’évolution.

Il nous avertit des menaces externes, comme l’arrivée d’un conducteur qui roule dans une voie à proximité et risque de nous faire une queue-de-poisson.

De plus, il nous avertit de menaces internes, comme lorsque nous avons tergiversé trop longuement le matin et qu’il est temps d’aller au travail.

Considérer l’anxiété comme étant parfois utile et protecteur permet aux gens d’en faire un meilleur usage.

Bien entendu, cela ne signifie pas que le stress et l’anxiété ne peuvent pas être nocifs. Le stress peut devenir malsain s’il est chronique ou traumatique.

En d’autres termes, le stress cause des dommages lorsqu’il dépasse tout niveau qu’une personne peut raisonnablement absorber ou utiliser pour développer sa force psychologique.

De même, l’anxiété devient malsaine lorsque son alarme n’a plus de sens. Parfois, les gens se sentent systématiquement anxieux sans raison. Dans d’autres cas, l’alarme est totalement disproportionnée par rapport à la menace.

Le danger de réagir de façon disproportionnée


Le stress et l’anxiété non traités peuvent provoquer une misère persistante.

Ils peuvent également contribuer à une foule de symptômes psychologiques et médicaux supplémentaires, tels que la dépression ou un risque accru de maladie cardiovasculaire.

Toute personne qui se sent dépassée par le stress devrait, si possible, prendre des mesures pour réduire son stress et/ou faire appel à un professionnel de la santé qualifié pour apprendre les stratégies de gestion du stress.

Pour la gestion de l’anxiété, certaines personnes trouvent un soulagement grâce à de nombreuses astuces proposées sur Internet (exercices de sophrologie, etc.) et en librairie (cahiers d’exercices, etc.). Ces techniques les aident à évaluer et à défier leurs propres pensées irrationnelles.

Si ces genres d’approches n’aboutissent pas ou ne sont pas recommandés selon l’origine de votre stress et de votre anxiété, un professionnel de la santé devrait être consulté.

Notons, que ces dernières années, les techniques de méditation de pleine conscience sont également apparues comme une approche efficace pour faire face au stress et à l’anxiété.

Enfin, plusieurs chercheurs exhortent les psychologues à jouer un rôle actif en fournissant une contre-messagerie d’une industrie du bonheur, ou ces entreprises de bien-être qui défendent l’idée que les gens doivent se sentir calmes et détendus la plupart du temps.

La méditation et les exercices mentaux modifient la plasticité cérébrale et réduisent le stress

La réalité est que le stress et l’anxiété sont naturels et inévitables


Il faut soutenir le bien-être, mais ne vous fixez pas la règle d’être heureux presque tout le temps. C’est une idée dangereuse car elle est inutile et irréalisable.

Si vous avez l’impression que vous devriez toujours être joyeux, votre expérience quotidienne peut s’avérer finalement assez misérable.

Être trop méfiant vis-à-vis du stress et de l’anxiété est un sentiment qui peut en fait jouer un rôle important dans notre productivité, notre croissance personnelle et notre sécurité.

Il est important de pouvoir parler ouvertement du fait que le stress se produira chaque fois que nous devrons nous adapter à de nouvelles circonstances, et que les changements qui causent le stress peuvent être positifs ou négatifs. Aussi, l’anxiété est généralement un système d’alerte utile qui nous alerte des menaces.

Actuellement, de nombreux pays dans le monde doivent faire face à des problèmes sur la manière dont les nouvelles générations gèrent le stress et l’anxiété.

L’augmentation du niveau de stress et d’anxiété chez les adolescents est peut-être due au fait que ces émotions sont si souvent mal comprises. Et il n’est pas rare que des parents qui ont peur du stress et de l’anxiété puissent parfois réagir de manière à aggraver les choses.

90% des études sur les jeunes de 5 à 17 ans du monde entier ont montré que plus de temps d’écran est associé aux heures de coucher tardif, moins d’heures de sommeil et une qualité de sommeil plus faible.

D’autre part, on constate que les adolescents ne dorment plus assez et la technologie numérique fait sans aucun doute partie de ce qui les retient debout la nuit, comme le confirme une étude publiée en 2017 dans Pediatrics.

Le manque de sommeil est un facteur majeur dans la perception et la gestion du stress et de l’anxiété.

Enfin, l’acceptation du stress et de l’anxiété comme partie intégrante de notre vie, l’amélioration du sommeil et une meilleure gestion de l’usage des outils numériques, sont des facteurs réels sur lesquels il faut se pencher et trouver des solutions.

Pour renforcer la santé mentale et réduire le nombre croissant de maladies telles que la dépression, « il faut aider les parents et les enfants à développer les outils nécessaires pour accepter le stress et l’anxiété comme prévisibles et inévitables. »

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Août 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Thought Leader Q&A: Reframing Stress for Our Modern Culture. Juin 2019. APAConvention. https://convention.apa.org/blog/Lisa-Damour

Dr. Lisa Damour. https://www.drlisadamour.com/

Stress : il faut y être attentif ! Communiqué du 27 juin 2013. INSERM. https://presse.inserm.fr/stress-il-faut-y-etre-attentif/8616/

Thème 1 – Troubles affectifs : risque bio-environnemental et résilience. https://www.inserm-neuropsychiatrie.fr/fr/equipe1

Les bases neurobiologiques de l’anxiété. Communiqué du 19 juin 2012. INSERM. https://presse.inserm.fr/les-bases-neurobiologiques-de-lanxiete-3/1479/

Photos © JESHOOTS.COM ; Mubariz Mehdizadeh ; Eutah Mizushima ; Mint Owl ; Gift Habeshaw

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.