Une seule séance de méditation en pleine conscience peut réduire l'anxiété

Une seule séance de méditation en pleine conscience peut réduire l’anxiété

L’anxiété et le stress envahissent parfois notre quotidien. La durée et les conséquences de ces troubles sur notre organisme ne sont pas les mêmes pour tous.

Cependant, nous avons tous en commun de rechercher des solutions pour mieux les contrôler et les éviter. Parmi les solutions pour réduire l’anxiété et réduire le stress, la méditation est l’un des moyens utilisés par de plus en plus de monde.

Bien entendu, la méditation n’est pas la solution-miracle, mais les résultats de plusieurs recherches confirment les bienfaits de cette pratique. De plus, une étude présentée au Experimental Biology Meeting 2018 suggère que même une seule séance de méditation de pleine conscience peut réduire l’anxiété. Les personnes anxieuses montrent un stress réduit sur les artères après une séance d’introduction d’une heure.

La méditation de pleine conscience peut réduire l'anxiété

Les programmes de méditation pleine conscience se sont révélés prometteurs pour le traitement de l’anxiété, l’un des troubles mentaux les plus courants. L’OMS signale que « plus de 260 millions présentent des troubles de l’anxiété » dans le monde.  De nouvelles recherches suggèrent que les gens peuvent commencer à tirer des bénéfices psychologiques et physiologiques après une seule séance d’introduction.

En effet, les résultats montrent une nette réduction de l’anxiété dans la première heure après une séance de méditation, et ces résultats préliminaires suggèrent que l’anxiété était significativement plus faible une semaine après la séance de méditation. Les participants ont également réduit le stress mécanique sur leurs artères une heure après la séance, ce qui pourrait aider à réduire le stress sur des organes comme le cerveau et les reins et aider à prévenir des conditions telles que l’hypertension artérielle.

Pratiquer la méditation en pleine conscience diminue l'anxiété

Pratiquer la méditation en pleine conscience diminue l’anxiété


Comprendre les effets de la méditation de pleine conscience sur le corps peut aider à améliorer la conception de thérapies anti-anxiété soulignent les chercheurs.

On le sait, l’anxiété peut être un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Des études antérieures ont indiqué que la raideur artérielle (un prédicteur de maladie cardiovasculaire) peut être augmentée par des événements traumatiques de la vie, la pression au travail, la dépression, l’anxiété temporaire et la prédisposition à l’anxiété à long terme. Les changements cardiovasculaires associés à l’anxiété peuvent également entraîner une pression artérielle élevée et des dommages à long terme à divers organes.

Pour cette étude, les chercheurs ont recruté 14 participants qui avaient une tension artérielle normale mais des niveaux élevés d’anxiété. Ils ont mesuré les facteurs liés au fonctionnement cardiovasculaire : fréquence cardiaque, tension artérielle, tension artérielle aortique (pression sanguine dans l’aorte, en particulier) et raideur artérielle. Ces données ont été récoltées avant et après une séance d’introduction guidée d’une durée de 60 minutes de méditation de pleine conscience. Ce type de méditation met l’accent sur la respiration et la conscience de ses pensées.

Les gains cognitifs de la méditation sont maintenus chez les méditants réguliers

Les résultats démontrent que même une seule intervention brève peut apporter des améliorations mesurables chez les personnes anxieuses. Les chercheurs ont déclaré que la plupart des participants ont déclaré continuer à utiliser la pleine conscience après la séance initiale et que les scores d’anxiété ont encore diminuée une semaine plus tard.

Cette étude est différente, car les chercheurs ont examiné l’effet d’une séance de méditation de pleine conscience sur l’anxiété et les résultats cardiovasculaires, tandis que d’autres études ont examiné l’effet de plusieurs jours ou semaines de méditation de pleine conscience. Les résultats suggèrent qu’une seule séance de méditation de pleine conscience peut aider à réduire le risque cardiovasculaire chez les personnes souffrant d’anxiété modérée.

L'efficacité de la méditation de pleine conscience

L’efficacité de la méditation de pleine conscience


La méditation de pleine conscience est devenue une technique courante dans la boîte à outils des psychologues, mais son efficacité dans les milieux non cliniques n’est pas claire. Grâce à plusieurs études, les chercheurs ont soigneusement conçu des études méthodologiquement robustes pour tester l’efficacité de la méditation de pleine conscience sur la pensée critique.

Il est juste de dire que la méditation de pleine conscience est devenue une technique courante dans la boîte à outils de psychologues et d’autres personnes travaillant dans divers contextes à travers le monde. Aujourd’hui, la méditation de pleine conscience a fait son chemin dans des environnements cliniques, tels que l’hôpital ou la salle de thérapie, dans les écoles, sur certains lieux de travail et dans des universités. Mais quelle preuve y a-t-il de son utilité dans ces différents contextes ?

S’éloigner des environnements cliniques a signifié s’éloigner du recours aux effets cliniques pour justifier la mise en œuvre d’interventions de méditation par la pleine conscience. La méditation de pleine conscience est non seulement liée à la diminution du stress et à la rechute des troubles de l’humeur, mais aussi à de meilleures relations sociales, à un comportement plus pro social, à une plus grande satisfaction professionnelle, à une meilleure concentration et à une meilleure pensée critique.

La méditation et les exercices mentaux modifient la plasticité cérébrale et réduisent le stress

En résumé, il y a eu de nombreuses affirmations non étayées et non contestées concernant les avantages supposés de la pratique de la pleine conscience, comme cela est enseigné en psychologie occidentale, et une grande industrie a été construite sur la base fragile de ces revendications.

Les chercheurs démontrent aujourd’hui qu’il est possible d’identifier ces allégations et d’appliquer des méthodes de recherche rigoureuses pour déterminer si elles sont soutenues ou non. La recherche sur la pleine conscience doit continuer à utiliser des essais contrôlés randomisés, des mesures objectives de l’observance et des résultats de l’intervention pour que les allégations concernant la pratique de la pleine conscience soient prises au sérieux.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Mai 2018

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.