Un petit-déjeuner riche en glucides améliore le contrôle glycémique

Un petit-déjeuner riche en glucides améliore le contrôle glycémique

Le petit-déjeuner est un repas important, si ce n’est pas le repas le plus important pour un grand nombre de personnes.

En effet, plusieurs études montrent que ce moment est idéal pour alimenter son corps sainement et démarrer la journée du bon pied.

Que vous soyez partisan du dangereux « café-clope » ou le champion pour sauter le petit-déjeuner, ces stratégies semblent plus nuire à la santé que de vous faire du bien.

Comme le rapporte une recherche, même si démarrer une journée sans « carburant » n’épuise pourtant pas tout le monde, sauter le petit-déjeuner serait notamment associé à un risque accru d’athérosclérose.

Par ailleurs, parmi les recherches récentes, des chercheurs signalent qu’un repas tôt le matin, riche en glucides, améliore le contrôle glycémique chez les diabétiques.

Effectivement, une nouvelle étude, publiée en décembre 2019 dans la revue Diabetes Care, a montré qu’un petit-déjeuner copieux, consommé tôt le matin, associé à un petit dîner, pourrait remplacer les injections d’insuline et d’autres médicaments antidiabétiques pour de nombreux diabétiques.

Rappelons, que les personnes atteintes du diabète de type 2 s’injectent elles-mêmes de l’insuline jusqu’à quatre fois par jour.

Cette hormone permet de réguler le mouvement du sucre dans les cellules du foie, des muscles et des cellules adipeuses.

Cependant, les injections d’insuline sont liées à la prise de poids et à la perte de contrôle de la glycémie. Ceci déclenche un cercle vicieux de fortes doses d’insuline, d’une prise de poids continue, d’une incidence plus élevée de maladies cardiovasculaires et d’autres complications.

Manger en phase avec l’horloge biologique


Manger en phase avec l’horloge biologique pourrait remplacer le traitement problématique du diabète.

Le régime diabétique traditionnel spécifie six petits repas répartis tout au long de la journée.

Mais cette nouvelle recherche propose de déplacer les calories riches en amidon vers les premières heures de la journée.

Cela produit un équilibre du glucose et un contrôle glycémique amélioré chez les diabétiques de type 2.

De plus, les chercheurs ajoutent que « grâce à ce régime alimentaire, il sera possible pour les diabétiques de réduire considérablement, voire d’interrompre les injections d’insuline et la plupart des médicaments antidiabétiques, afin de parvenir à un excellent contrôle du taux de glucose ».

D’autre part, notez bien que le fait de concentrer les glucides au petit-déjeuner n’empêche pas de contrôler la quantité et de ne pas en abuser.

Même s’ils sont essentiels, les recherches actuelles montrent que les personnes diabétiques de type 2 devraient consommer moins de glucides, plus de protéines et de lipides.

Notre métabolisme et notre horloge biologique sont optimisés pour manger le matin, jeûner le soir et la nuit


Selon les nouvelles recherches, notre métabolisme et notre horloge biologique sont optimisés pour manger le matin et pour jeûner le soir et la nuit, alors que nous sommes supposés être endormis.

Néanmoins, le régime habituel recommandé pour le diabète de type 2 consiste en plusieurs petits repas régulièrement distribués tout au long de la journée, y compris une collation avant de dormir pour éviter une chute du taux de sucre pendant la nuit.

Les auteurs indiquent que ce type de régime n’est pas totalement efficace pour contrôler le sucre.

Ainsi, les diabétiques ont besoin de médicaments et d’insuline supplémentaires. Et les injections d’insuline entraînent une prise de poids qui augmente encore la glycémie.

Afin d’obtenir leurs résultats, les chercheurs ont étudié 29 participants atteints de diabète de type 2.

Ils ont comparé un nouveau régime, plus conforme à notre horloge biologique, à un groupe témoin suivant le régime traditionnel conseillé aux diabétiques.

Le régime expérimental de l’étude comprenait : un repas composé de pain, de fruits et de friandises tôt le matin ; un déjeuner copieux ; un petit dîner faible en amidons, sucres et fruits.

Ils ont remarqué que le groupe suivant le régime traditionnel ne maigrissait pas et ne ressentait aucune amélioration de la glycémie, nécessitant une augmentation des doses de médicaments et d’insuline.

Mais le groupe suivant régime expérimental a non seulement perdu du poids, et a également connu une amélioration substantielle du taux de sucre.

Leurs besoins en médicaments antidiabétiques, en particulier pour les doses d’insuline, ont considérablement diminué.

« Certains ont même été capables de cesser complètement d’utiliser de l’insuline », ajoutent les auteurs.

En outre, le régime expérimental a amélioré l’expression des gènes de l’horloge biologique.

Cela suggère que ce régime est non seulement plus efficace pour contrôler le diabète, et qu’il peut également « prévenir de nombreuses autres complications telles que les maladies cardiovasculaires, le vieillissement et le cancer, toutes régulés par les gènes de l’horloge biologique. »

Enfin, la régulation positive de l’expression du gène de l’horloge biologique dans le régime expérimental pourrait être le mécanisme à l’origine de son succès.

En effet, il améliore la sécrétion d’insuline et améliore l’apport de sucre dans les muscles, créant ainsi un métabolisme équilibré du glucose le jour et la nuit.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Décembre 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Daniela Jakubowicz, Zohar Landau, Shani Tsameret, Julio Wainstein, Itamar Raz, Bo Ahren, Nava Chapnik, Maayan Barnea, Tali Ganz, Miriam Menaged, Naomi Mor, Yosefa Bar-Dayan, Oren Froy. Reduction in Glycated Hemoglobin and Daily Insulin Dose Alongside Circadian Clock Upregulation in Patients With Type 2 Diabetes Consuming a Three-Meal Diet: A Randomized Clinical Trial. Diabetes Care Dec 2019, 42 (12) 2171-2180; DOI: 10.2337/dc19-1142

Photos © Heather Ford ; Ivan Timov ; Artem Beliaikin ; David Lezcano ; Jonas Jacobsson

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.