Shiitake : champignon bon pour la santé ?

Petite histoire des bienfaits santé du champignon

Shiitake : champignon bon pour la santé ?Les champignons sont faibles en calories, sans graisse, sans cholestérol, très pauvres en sodium et contiennent de bonnes sources d’antioxydants, de vitamines et de minéraux essentiels !

Champignon magique ?

Le champignon est utilisé depuis des siècles dans les recettes santé, en particulier en herboristerie asiatique (chinoise et japonaise). À l’état sauvage il pousse dans différents endroits de la nature et bien qu’il soit conseillé pour la santé, le champignon nécessite de grandes précautions pour éviter des intoxications alimentaires.

Bien que de nombreuses études doivent encore être réalisées, les champignons sont médicalement reconnus comme efficaces et sont connus pour quelques-uns comme de puissants combattants en renforçant notre système immunitaire contre la maladie.

Les champignons agiraient en augmentant l’activité immunitaire et le nombre de cellules immunitaires dans la défense contre les infections virales et le cancer. Ils ont aussi démontré des effets protecteurs contre les maladies cardio-vasculaires, en aidant les patients afin d’éviter une rechute ou une aggravation de leur pathologie.

Avec leurs vitamines et leurs minéraux, les champignons auraient aussi des effets bienfaisants contre le diabète de type II, et des propriétés anti-inflammatoires.

Maiitake : champignon asiatique Cordyceps, Cogmelo de Deus, Agaricus, Coriolus versicolor…

  • Dans la région montagneuse de Sao-Paulo au Brésil, une partie régulière du régime alimentaire des populations locales a été basée essentiellement sur un champignon connu sous le nom « Cogmelo de Deus » ou « champignons de Dieu ». Des chercheurs ont noté que les autochtones étaient extraordinairement en bonne santé, qu’ils attribuent à la consommation de ce champignon. Retrouvé aussi sous le nom de « Agaricus« . Le nom scientifique de ce champignon est « Blazei Murrill » (姫松茸), plus communément appelé le champignon ABM. Puissant champignon, il est utilisé souvent dans une recette à base de plantes utilisée comme ingrédient principal dans les suppléments à base de plantes qui ont été crédités avec succès contre le cancer et d’autres maladies dans le monde entier.
  • Un autre champignon puissant, le Coriolus versicolor. Ce champignon aurait des vertus pour la leucémie aiguë ainsi que des cancers de l’estomac, l’œsophage, du côlon et du poumon.
  • Le Shiitake (椎茸 ou シイタケ), un champignon asiatique retrouvé dans de nombreux plats chinois ou japonais, aurait la vertu de baisser le cholestérol et améliorer la fonction du système immunitaire. Les Shiitakés seraient aussi bénéfiques dans la prévention de l’hypertension artérielle et des maladies cardiaques, pour le contrôle de la cholestérolémie. Il construirait une résistance contre les virus et lutterait contre les maladies comme le Sida (VIH) et les cancers.  Les Shiitakés sont souvent disponibles déshydratés ou frais. Savoureux lorsqu’il est utilisé dans la cuisine, son utilisation devient de plus en plus présente notamment avec l’effervescence des magasins de produits Bio. Si vous ne trouvez pas les champignons « Shiitake » frais, ils sont également disponibles en supplément alimentaire, et sous forme déshydratée, ce qui reste tout de même pratique et plus simple à conserver selon la période de l’année.
  • Le Maiitake (ou Maitake) est un champignon riche en bêta-polysaccharide (polymères) composé de 1,6 glycanes, qui stimulent naturellement le système immunitaire et abaisse la tension artérielle. Le Maiitake serait donc bénéfique pour les patients diabétiques et contre l’obésité, et plusieurs études en cours l’analysent pour de possibles vertus pour la lutte contre le cancer.
  • Le champignon Reishi pourrait augmenter la production de peptides (un polymère d’acides aminés), nommés aussi « interleukines », qui ont des effets directs sur l’inhibition de la croissance tumorale. Le Reishi peut avoir un certain nombre d’autres effets positifs sur le corps comme analgésique, anti-inflammatoire, anti-oxydant, anti-viral et cardiotonique.
  • Cordyceps Sinensis : bienfaits du champignon ?Le Cordyceps est un genre de champignons ascomycètes et certains de ses membres y compris les mycéliums de Cordyceps sont couramment utilisés en phytothérapie. De nombreux journaux en parlent régulièrement, et ce champignon fait aussi parler de lui à cause de malversations ou de tromperies autour de sa vente et de ses vertus (son tarif étant très élevé).  Les espèces les plus populaires retrouvés dans les produits commerciaux sont les « Cordyceps sinensis », et « Cordyceps militaris », qui est un ingrédient traditionnel à base de plantes fréquemment utilisés pour tonifier et à des fins médicinales en Asie de l’Est particulièrement. Le « Cordyceps sinensis » posséderait des vertus anti-tumorales, immuno-stimulantes et des activités antioxydantes. Le Cordyceps favoriserait aussi la santé du foie et a des effets anti-diabétiques. Des chercheurs de l’Université de Macao ont isolés un polysaccharide de Cordyceps culture, en remarquant une forte activité antioxydante et un effet hypoglycémiant. Des chercheurs coréens ont rapporté des effets cytotoxiques sur les cellules leucémiques. A Hong Kong, des chercheurs ont démontré que ce champignon aurait une forte activité anti-tumorale sur le cancer du sein et qu’il aiderait le corps à se défendre contre les infections et l’inflammation immunitaire. Des chercheurs de Taiwan ont remarqués des effets stimulants d’extraits de « Cordyceps sinensis » sur la sécrétion de testostérone et des effets bénéfiques sur la formation de la lésion d’athérosclérose induite par le stress oxydatif avec peu d’effets secondaires.
  • Un autre champignon bien connu en Asie, le Isaria sinclairii a été récemment utilisé dans l’élaboration d’un traitement contre la sclérose en plaques (SEP), en se basant sur des travaux  sur ce champignons initialement débutés à l’Université de Kyoto (Japon) au début des années quatre-vingt par le professeur Tetsuro Fujita.

Tous les champignons de la nature ne sont pas consommables par l’Homme. Il est indispensable d’avoir l’avis d’un professionnel de santé dans le cas d’une consommation de compléments alimentaires à base de champignons.

Les champignons sont disponibles sous plusieurs formes et il est préférable de ne pas consommer des produits qui ne seraient pas certifiés par les autorités de santé du pays dans lequel vous résidez.

Il peut y avoir des effets secondaires majeurs causés par les champignons, et dans le cadre d’une consommation sous forme de compléments alimentaires (comme les ampoules SuperDiet Shitake Bio, etc.) un dosage de consommation des champignons comme un supplément est recommandé entre 400 – 600 mg / jour.

Une étude récente sur les bienfaits du champignon

Mushroom Council

En Décembre 2010, l’Institute of Medicine du Mushroom Council de Californie a publié les résultats de son examen de 24 mois sur les apports nutritionnels de référence pour la vitamine D et le calcium.

« Les champignons sont uniques pour leur apport et sont la seule source de vitamine D dans le rayon fruits et légumes« , a indiqué le conseil.

Les recherches sont croisées et partagées avec plusieurs chercheurs et scientifiques : Shiuan Chen, Michael Holick, Mona Calvo, et Laurent Cheskin, directeur du « Johns Hopkins Weight Management Center« , qui a d’ailleurs présenté sa recherche sur l’utilisation des champignons comme un substitut efficace pour les viandes.

Enfin, les champignons sont faibles en calories, sans graisse, sans cholestérol, très pauvres en sodium et détiennent de bonnes sources d’antioxydants, de vitamines et de minéraux essentiels.

© Blog Nutrition Santé

Sources via Guérir / via Santé.gouv.fr / via Mushroom Info / via / via Bangkok Post / photo Maitake via

6 réflexions sur “Petite histoire des bienfaits santé du champignon

    1. Bonjour Will !

      Merci pour votre commentaire.

      C’est vrai qu’il est bon de se questionner sur la provenance de ces champignons « magiques » asiatiques et de trouver pourquoi pas leur équivalent en France ou bien les culture éventuelles existantes. Ceci est d’autant plus important pour une personne qui serait « locavore« , car quand bien même l’exception « Marco Polo » de ses adeptes, si on peut manger local c’est tant mieux.

      Concernant les champignons asiatiques présentés, certains seraient « cultivés » en France, comme le Shiitaké (ou lentin de chêne) dans la champignonnière du Mas La Devèze (cultivé au cœur du Parc National des Cévennes). Il y aurait aussi la champignonnière de l’Orme Rond proche de Reims, pour ce même champignon.

      Au sujet du Cordyceps, pour l’exemple, je crois qu’il est exceptionnellement réservé à sa région d’origine pour le moment. Pour les autres champignons, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des champignonnières citées plus haut – et si je trouve d’autres pistes je vous en informe. (Nb : très sympathiques les photographies de légumes sur votre site!)

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s