Jeûne, régimes méditerranéen et paléo sont-ils efficaces pour perdre du poids ?

Jeûne, régimes méditerranéen et paléo sont-ils efficaces pour perdre du poids ?

Le jeûne intermittent, le régime méditerranéen et le régime paléo font l’objet d’un nombre grandissant d’études afin de découvrir le réel potentiel et les façons d’utiliser ces régimes.

Depuis plusieurs années, ces types de régimes alimentaires sont placés sous radars pour éviter les dérives et mieux saisir leurs mécanismes.

Efficacité du jeûne et des régimes méditerranéen et paléo pour la santé et la perte de poids

Efficacité du jeûne et des régimes méditerranéen et paléo pour la santé et la perte de poids


Une étude publiée le 27 décembre 2019 dans la revue The American Journal of Clinical Nutrition révèle de nouvelles preuves sur les avantages du jeûne intermittent et des régimes méditerranéen et paléo pour la perte de poids et améliorer sa santé.

Les auteurs remarquent qu’il y a eu une perte de poids et des avantages pour la santé des adultes en surpoids qui ont suivi les régimes méditerranéen, le jeûne intermittent et le régime paléo, bien que le respect des régimes ait considérablement diminué au cours de leur l’étude.

Globalement, le jeûne intermittent a entraîné une perte de poids légèrement plus importante que les autres régimes, et le régime méditerranéen a également amélioré la glycémie.

Les chercheurs indiquent que la perte de poids était modeste, en moyenne deux à quatre kg pour les 250 participants.

Cependant pour ceux qui choisissent le régime méditerranéen ou le jeûne intermittent, le constat est cliniquement significatif et des améliorations de la pression artérielle ont également été observées.

Analyse des régimes dans un environnement réel

Analyse des régimes dans un environnement réel


Le but de la recherche était d’examiner l’efficacité des trois régimes dans un environnement réel, où les participants choisissaient eux-mêmes le régime qu’ils souhaitaient suivre, sans aucun soutien continu d’un nutritionniste.

« Les preuves montrent que pour certaines personnes, les régimes méditerranéens ou paléo (paléolithique) peuvent être des moyens sains et bénéfiques de manger » expliquent les auteurs.

Ce travail soutient l’idée qu’il n’y a pas un seul bon régime.

En effet, il existe une gamme d’options qui peuvent convenir à différentes personnes et être efficaces.

Dans cette étude, les gens ont reçu des directives diététiques au début, puis ont continué avec leur alimentation dans le monde réel tout en vivant normalement.

Environ la moitié des participants suivaient toujours leur alimentation après un an et avaient connu une amélioration de plusieurs marqueurs de santé (biomarqueurs).

Comme le régime méditerranéen, le régime paléo et le jeûne intermittent peuvent également être des approches alimentaires saines valables, le meilleur régime est celui qui comprend des aliments sains et convient à l’individu.

Le régime méditerranéen a encouragé la consommation de fruits, légumes, pains et céréales à grains entiers, légumineuses, noix, graines et huile d’olive avec des quantités modérées de poisson, de poulet, d’œufs et de viande rouge une fois par semaine ou moins.

Le régime paléo se compose principalement d’aliments moins transformés, l’accent étant mis sur la consommation de fruits et légumes, de protéines animales, de noix, de produits à base de noix de coco et d’huile d’olive extra vierge.

Alors que le régime paléo original exclue strictement toutes les légumineuses, les produits laitiers et les céréales, cette étude a utilisé une version modifiée comprenant certains produits laitiers ainsi qu’une portion quotidienne de légumineuses et d’aliments à base de céréales.

Les bienfaits du régime méditerranéen pour l'intestin
Les bienfaits du régime méditerranéen pour l’intestin

Le régime méditerranéen est le plus simple à suivre


Par ailleurs, les auteurs affirment que les résultats ont montré que les gens trouvaient que le régime méditerranéen était le plus facile à respecter.

Selon eux, les participants pouvaient suivre les directives du régime plus étroitement que le régime paléo ou le jeûne intermittent, et étaient plus susceptibles de le suivre après l’année de l’étude.

54% des participants ont choisi le jeûne intermittent, 27% ont choisi régime méditerranéen et 18% le régime paléo.

Après 12 mois, le régime méditerranéen avait le meilleur taux de rétention avec 57% des participants continuant à le suivre, contre 54% pour le jeûne intermittent et 35% pour le régime paléo.

Le jeûne accélère le métabolisme et a des effets anti-âges
Le jeûne accélère le métabolisme et a des effets anti-âges.

Enfin, la perte de poids moyenne après l’année d’étude était de 4 kg pour ceux qui choisissaient le jeûne intermittent régime, 2,8 kg sur le régime méditerranéen et 1,8 kg sur le régime paléo.

Une diminution de la pression artérielle systolique a été observée chez les personnes participant au régime méditerranéen et au jeûne intermittent, ainsi qu’une réduction de la glycémie dans le régime méditerranéen.

Les chercheurs expliquent que les participants qui ont dit qu’ils suivaient toujours leur régime alimentaire à 12 mois ont perdu encore plus de poids, montrant l’importance de choisir un régime alimentaire durable.

Pour conclure, les auteurs pensent que les résultats de cette étude sont pertinents pour les milliers de personnes suivant des régimes alimentaires « auto-choisis » avec peu de supervision et indiquent des résultats plus réalistes.

© Blog Nutrition Santé – Janvier 2020.

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources


Michelle R Jospe, Melyssa Roy, Rachel C Brown, Jillian J Haszard, Kim Meredith-Jones, Louise J Fangupo, Hamish Osborne, Elizabeth A Fleming, Rachael W Taylor, Intermittent fasting, Paleolithic, or Mediterranean diets in the real world: exploratory secondary analyses of a weight-loss trial that included choice of diet and exercise, The American Journal of Clinical Nutrition, 27 décembre 2019, nqz330, https://doi.org/10.1093/ajcn/nqz330

Photos © Louis Hansel ; Jan Sedivy

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.