La République de la Malbouffe (Film 2012)

La République de la Malbouffe : citoyens levez-vous pour vous mettre à table !

La République de la Malbouffe : affiche du filmLa malbouffe tout comme le « mal-logement » sont de véritables fléaux. Vaste sujet qui ne cesse de grandir, la malbouffe n’est pas causée uniquement par les difficultés financières d’un foyer, mais bien aussi par le manque d’éducation, d’information ou du désintérêt des valeurs qu’apportent un repas « normal » à l’opposé d’une junkfood ou de la restauration rapide.

Réponse directe avec les changements de société, il devient courant de voir certains manger et vivre devant leur écran, en mettant la cuisine aux oubliettes.

La définition de la malbouffe n’est autre qu’une nourriture estimée inadéquate et mauvaise au niveau diététique. Ceci notamment par sa faible valeur nutritive, sa forte teneur en graisses et en sucres (l’exemple de MacDo, où seules les frites ne contiennent pas de sucre).

Ce type de nourriture est aussi un levier et une porte ouverte aux problèmes de santé, en favorisant les risque d’obésité, les problèmes digestifs, les maladies cardiovasculaires, le diabète, voire certains cancers et dépressions.

L’ère du formatage du goût

Hamburgers, hot-dogs, frites, chips, sodas. Nos assiettes ressemblent parfois à un vulgaire plateau repas, sans goût, sans histoire, simplement là pour remplir notre ventre et faire croire à notre corps que nous lui donnons les éléments nécessaires à son « combat » quotidien.

Savoir exactement ce que nous avons dans notre assiette. Voilà un défi qui devient parfois délicat de relever, mais qu’il serait bon de s’acquitter. Ne serait-ce que parce que manger des bons produits (locaux c’est encore mieux),

« L’aile ou la cuisse » avec la fameuse entreprise « Tricatel », film visionnaire réalisé en 1976 par Claude Zidi avec Louis de Funés et Coluche, aurait-il une suite 36 ans plus tard ? Non, mais sans doute que « La République de la Malbouffe » qui sort en DVD et dans quelques salles en France le 1er Février 2012 contribuera à poursuivre l’inquiétude et le réveil que soulevait le film presque prophétique de Claude Zidi.

« La République de la Malbouffe » nous apprend beaucoup, nous donne envie, nous fait humer le fumet du danger mais aussi de l’espoir. C’est aussi un film avec des clefs et des remarques intéressantes pour mieux comprendre notre environnement.

Par exemple, lorsque vous regardez un restaurant, s’il ouvre tôt c’est qu’on y épluche des légumes, s’il ouvre vers 10h, le temps de faire la mise en place avant midi, c’est que les aliments y sont en majorité congelés. Mais ce film va plus loin en s’inscrivant dans la société et les changements abyssaux des politiques qui ne sont pas sans incidence sur tout le système.

La République de la Malbouffe

Le synopsis de ce film à faire voir à toutes et tous, et sans doute à revoir régulièrement, même si une suite est en cours. Un avant-goût avec le trailer sur Dailymotion.

« En avril 2009, Nicolas Sarkozy décide de baisser le taux de TVA dans la restauration de 19,6 à 5,5. Cette mesure, d’apparence technique et économique, s’avère être un fait éminemment politique et parfaitement symbolique d’une manière de gouverner : pas de concertation, beaucoup de communication et une soumission totale aux lobbies.

À la manœuvre, le président, grand prestidigitateur, fait disparaître trois milliards d’euros par an des caisses de l’état sans qu’aucune réflexion de fond ni débat parlementaire n’aient été produits sur un secteur qui pèse très lourd dans l’économie du pays.

Et alors que les déficits publics sont abyssaux ! Raisonnements simplistes, mensonges par omission, absence de vue globale et de réflexion à long terme, une dérive dangereuse est à l’œuvre jouant sur l’oubli qu’une communication et une agitation permanentes facilitent.

Cette décision, un restaurateur a décidé de la remettre en question, fort de sa légitimité de citoyen et d’entrepreneur dont la réussite exceptionnelle confère un poids particulier à son propos.  Xavier Denamur, c’est son nom, s’est donc lancé dans un combat singulier : remettre en question une décision phare du sarkozisme. Ce film est la chronique de son combat pour une restauration retrouvant le bon sens alimentaire en même temps que son lien organique avec un monde paysan enfin conscient des enjeux de santé publique. Combat qui est aussi l’occasion d’une réflexion sur l’état de notre République. »

Site officiel du film : http://republiquedelamalbouffe.com

© Blog Nutrition Santé

5 réflexions sur “La République de la Malbouffe : citoyens levez-vous pour vous mettre à table !

  1. Bonjour Jimmy,
    Je te remercie pour cet article qui résume très bien le problème dans lequel nous sommes aujourd’hui.
    Toutes ces maladies qui ont surgis dans 15 dernières années a savoir cancer, diabète, ou encore hypertension sont devenues des choses normales dans chaque famille.
    Le pire c’est que pour contrer les maladies, on prescrit des cachets, qui eux – même si ils servent a atténuer les maux- nous éclatent les estomacs…

    Sans compter que manger sain , coûte cher, et pas donne a tout le monde ! Mais a un moment donne, il faut faire un choix.

    Au plaisir de te relire

  2. « L’exemple de MacDo, où seules les frites ne contiennent pas de sucre », c’est ce que je lis dans votre texte sur la Malbouffe!!!!. Hélas, les pommes de terre c’est avant tout du sucre, et un peu d’eau.

    Vous pouvez vous référer à mon site Web sur le guerre du fructose comme source de l’obésité.

    1. Merci Didier !
      Effectivement, cependant, il s’agissait du sucre ajouté par McDo, pas du sucre initialement présent dans l’aliment, puisque de nombreux aliments en contiennent naturellement.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s