Les troubles du sommeil liés à la maladie d'Alzheimer

Le manque de sommeil est lié à la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurologiques

Le sommeil n’est pas la seule forme de récupération, mais il est impliqué dans le « nettoyage de notre cerveau« , la croissance chez l’enfant, la réparation des muscles, de la peau et des os chez l’adulte, du fait que l’hormone qui commande ces processus (hormone de croissance) est sécrétée essentiellement au cours du sommeil profond.

Même si “l’excès de sommeil fatigue” comme disait Homère dans L’Odyssée, le sommeil est aussi un temps primordial de la constitution de l’immunité et donc de notre santé générale. D’ailleurs, certaines études ont montré par exemple que l’insomnie provoque un risque accru de crise cardiaque et d’AVC

Selon les résultats d’une étude publiée dans le journal de neurologie Brain en juillet 2017,  la perturbation d’une seule nuit de sommeil chez les adultes en bonne santé et d’âge moyen provoque une augmentation de la protéine du cerveau associée à la maladie d’Alzheimer. En outre, une semaine de sommeil réduit et détraqué entraîne une augmentation d’une autre protéine du cerveau qui a été liée à des lésions cérébrales dans la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurologiques.

Le manque sommeil est mauvais pour la santé

Un mauvais sommeil est lié à des lésions cérébrales


Une bonne nuit de sommeil rafraîchit le corps et l’esprit, mais une mauvaise nuit de sommeil peut faire tout le contraire. La Faculté de médecine de l’Université de Washington à St. Louis (États-Unis), le Centre médical de l’Université Radboud aux Pays-Bas et de l’Université de Stanford (États-Unis) ont travaillé de concert pour démontrer que la perturbation d’une seule nuit de sommeil chez les adultes en bonne santé et d’âge moyen provoque une augmentation de la protéine du cerveau associée à la maladie d’Alzheimer.

Une semaine avec des troubles du sommeil suffit à déclencher un processus qui conduit à une augmentation de deux protéines du cerveau dont la « protéine tau« , qui a été liée à des lésions cérébrales dans la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurologiques.

« Un trouble du sommeil chronique pendant l’âge moyen pourrait augmenter le risque de maladie d’Alzheimer plus tard dans la vie »

Un mauvais sommeil est lié à des troubles cognitifs

Les troubles du sommeil augmentent les troubles cognitifs


Ces résultats peuvent aider à expliquer pourquoi les troubles du sommeil sont associés au développement de démences telles que la maladie d’Alzheimer. Rappelons que des millions de personnes dans le monde vivent aujourd’hui avec la maladie d’Alzheimer, qui se caractérise par une perte de mémoire progressive et un déclin cognitif.

Les cerveaux des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont parsemés de plaques amyloïdes (accumulation extracellulaire de bêta-amyloïde) et d’enchevêtrements de protéines tau qui, ensemble, provoquent l’atrophie et la mort du tissu cérébral.

Il n’y a pas de thérapies qui ont été prouvées pour prévenir, ralentir ou inverser le cours de la maladie. L’aspect préventif est donc un enjeu. Si on peut minimiser les risques en prenant soin de soi par des gestes simples comme préserver la qualité de son sommeil, n’hésitons pas.

Des études antérieures ont montré que les troubles du sommeil augmentent le risque de problèmes cognitifs. Les personnes souffrant d’apnée du sommeil, par exemple, risquent de développer une déficience cognitive légère en moyenne 10 ans plus tôt que les personnes sans trouble du sommeil. Une déficience cognitive légère est un signe d’alerte précoce pour la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs ont comparé les niveaux de bêta-amyloïdes et tau de chaque participant après plusieurs nuits alternées entre un sommeil interrompu et ininterrompu. Ils ont trouvé une augmentation de 10% des niveaux de bêta-amyloïdes après une seule nuit de sommeil interrompu, mais aucune augmentation correspondante des niveaux de tau. Cependant, les participants à l’étude dont les moniteurs d’activité ont montré qu’ils avaient mal dormi à la maison pendant la semaine précédant le test en laboratoire ont montré un pic de tau.

« Nous n’avons pas été surpris de constater que les niveaux de tau n’ont pas bougé après seulement une nuit de sommeil interrompu, car les niveaux d’amyloïdes changent normalement plus rapidement que les niveaux de tau. Mais nous avons pu voir, lorsque les participants ont eu plusieurs mauvaises nuits consécutives à la maison, que leurs niveaux de tau avaient augmenté » précisent les chercheurs.

Insomnie définition

Les chercheurs pensent qu’il est peu probable qu’une seule nuit ou même une semaine de sommeil médiocre, ait beaucoup d’effet sur le risque global de développer la maladie d’Alzheimer. Les niveaux de protéines bêta-amyloïdes et tau remontent probablement dès la prochaine bonne nuit de sommeil.

Cependant, la principale préoccupation concerne les personnes qui ont des problèmes de sommeil chroniques. Cela peut conduire à des niveaux élevés de bêta-amyloïdes, dont les études sur les animaux ont montré un risque accru de la maladie d’Alzheimer.

Enfin, cette étude n’a pas été conçue pour déterminer si dormir plus ou dormir mieux réduit le risque de la maladie d’Alzheimer, mais il est certain que le manque de sommeil affecte négativement la santé de plusieurs façons. À ce stade, nous ne pouvons pas dire si améliorer le sommeil réduira le risque de développer la maladie d’Alzheimer, mais une bonne nuit de sommeil est quelque chose que nous devons nous efforcer de garantir à notre corps.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Août 2017


Sources

2 réflexions sur “Le manque de sommeil est lié à la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurologiques

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s