Les nanoparticules de feuilles de thé détruisent les cellules cancéreuses du poumon

Les nanoparticules de feuilles de thé détruisent les cellules cancéreuses du poumon

Les bienfaits du thé sont surprenants. Que ce soit les vertus du thé vert, les pouvoirs de la poudre de thé vert matcha, ou les bienfaits du thé noir, plus les scientifiques avancent dans leur recherche, plus il est évident que le thé est un allié pour la santé des humains.

Parmi les exemples d’études récentes, une étude publiée le 22 février 2018 (Scientific Reports) révèle des activités antitumorales de la quercétine (flavonoïde) et du thé vert dans des xénogreffes de cellules HL60 de leucémie, et une autre étude publiée le 23 mai 2018 (European Journal of Clinical Nutrition) indique que la consommation de thé vert (mais pas de café) est associée à la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire.

Thé vert : arme puissante contre le cancer


Des chercheurs de l’Université de Swansea (Royaume-Uni) ont découvert que les points quantiques fabriqués à partir du thé vert pourraient être une arme puissante dans la lutte contre le cancer du poumon.

La culture du thé vert au Japon

Les points quantiques (ou boîtes quantiques) sont des nanoparticules utilisées dans presque tout, des ordinateurs aux cellules solaires en passant par l’imagerie médicale des tumeurs. Le processus utilisé pour les fabriquer est coûteux et entraîne parfois des effets secondaires toxiques.

Dans un article daté du 21 mai 2018, les chercheurs dévoilent la découverte d’une alternative à base de plantes. L’équipe a mélangé l’extrait de feuilles de thé vert (Camellia sinensis) avec du sulfate de cadmium (CdSO4) et du sulfure de sodium (Na2S). Les résultats de l’étude ont été publiés le 9 mars 2018 dans la revue Applied Nano Materials de l’American Chemical Society.

La solution a été laissée incuber, provoquant la formation de points quantiques. Travaillant aux côtés de deux universités indiennes, les chercheurs anglais ont d’abord été en mesure de sauvegarder les travaux antérieurs réalisés sur des points quantiques fabriqués à partir de feuilles de thé.

Cette recherche confirme des preuves antérieures que l’extrait de feuilles de thé peut être une alternative non toxique à la fabrication de points quantiques connue jusqu’alors.

Le pouvoir de minuscules nanoparticules dérivées de feuilles de thé

Le pouvoir de minuscules nanoparticules dérivées de feuilles de thé


Les résultats de la recherche montrent que les nanoparticules dérivées de feuilles de thé inhibent la croissance des cellules cancéreuses du poumon, détruisant jusqu’à 80% d’entre eux.

L’équipe a fait la découverte alors qu’ils testaient une nouvelle méthode de production d’un type de nanoparticule appelé « points quantiques ».

Ce sont de minuscules particules qui mesurent moins de 10 nanomètres. Un cheveu humain a une épaisseur de 40 000 nanomètres.

Ci-dessous, l’image de comparaison de la taille des points quantiques avec un ballon de football et avec des cheveux humains, en nanomètres.

Comparaison Points Quantiques taille
© swansea.ac.uk

Bien que les nanoparticules soient déjà utilisées dans les soins de santé, les points quantiques n’ont attiré que récemment l’attention des chercheurs. Déjà, ils sont prometteurs pour une utilisation dans différentes applications, dans l’informatique, dans les cellules solaires et dans l’imagerie des tumeurs, en passant par le traitement du cancer.

Les points quantiques peuvent être fabriqués chimiquement, mais cela est compliqué et coûteux, en plus des effets secondaires toxiques. Cette dernière recherche offre une méthode alternative non toxique à base de plantes pour produire les points quantiques, en utilisant l’extrait de feuille de thé.

Les feuilles de thé contiennent une grande variété de composés, y compris les polyphénols, les acides aminés, les vitamines et de nombreux antioxydants.

Les chercheurs ont mélangé de l’extrait de feuille de thé avec du sulfate de cadmium (CdSO4) et du sulfure de sodium (Na2S) et ont laissé la solution incuber, un processus qui provoque la formation de points quantiques. Ils ont ensuite appliqué les points aux cellules cancéreuses du poumon.

Thé vert bio

Les points quantiques des feuilles de thé inhibent la progression des cellules cancéreuses


Petite révolution et lueur d’espoir, les chercheurs révèlent que les feuilles de thé sont une méthode plus simple, moins coûteuse et moins toxique de produire des points quantiques, par rapport à l’utilisation de produits chimiques, confirmant les résultats d’autres recherches dans le domaine.

Les points quantiques produits à partir des feuilles de thé inhibent la croissance des cellules cancéreuses du poumon. Ils ont pénétré dans les nanopores des cellules cancéreuses et détruit jusqu’à 80% d’entre eux.

Vraie surprise pour les chercheurs, l’étude a montré que les points inhibaient activement la croissance des cellules cancéreuses du poumon. Les chercheurs soulignent qu’ils ne s’y attendaient pas du tout.

Les points quantiques CdS dérivés de l’extrait de feuille de thé ont montré une émission de fluorescence exceptionnelle dans la bio-imagerie des cellules cancéreuses par rapport aux nanoparticules de CdS classiques.

Les points quantiques sont donc une voie très prometteuse
© swansea.ac.uk

Les points quantiques sont donc une voie très prometteuse à explorer pour développer de nouveaux traitements contre le cancer. Ils ont également d’autres applications possibles, par exemple dans la peinture antimicrobienne utilisée dans les salles d’opération, ou dans les crèmes solaires.

Enfin, sur la base de cette découverte passionnante, la prochaine étape pour les chercheurs consiste à intensifier leur découverte avec d’autres scientifiques et collaborateurs du monde entier.

Les chercheurs veulent étudier le rôle de l’extrait de feuille de thé dans l’imagerie des cellules cancéreuses, et l’interface entre les points quantiques et la cellule cancéreuse.

En attendant de futures avancées, dégustons et savourons les différentes variétés de thés pour profiter de leurs bienfaits sur notre bien-être et notre santé.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Mai 2018

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.