Pourquoi l'exercice a des effets métaboliques bénéfiques ?

Pourquoi l’exercice a des effets métaboliques bénéfiques ?

L’adipokine, une protéine libérée par la graisse après un exercice physique, a des effets métaboliques bénéfiques.

Selon une récente découverte du Joslin Diabetes Center (États-Unis), cette protéine, une cytokine sécrétée par le tissu adipeux après en traînement physique, peut améliorer considérablement la santé.

En effet, après avoir effectué des expériences sur des humains et des souris des chercheurs ont découvert que l’entraînement physique entraînait des changements spectaculaires de la graisse.

En outre, ils ont découvert que cette graisse « entraînée » libère dans le sang des facteurs pouvant avoir des effets positifs sur la santé.

L’étude a été publiée le 11 février 2019 dans la revue scientifique Nature Metabolism.

Adipokine : une protéine sécrétée par les cellules adipeuses
Le lactate produit par l’entraînement physique stimule la protéine TGF-β2. © Nature Metabolism

Adipokine : une protéine sécrétée par les cellules adipeuses


Il est reconnu que l’exercice physique améliore la santé. Mais des chercheurs se sont intéressés à savoir comment les exercices physiques améliorent la santé au niveau moléculaire.

On sait que les cellules adipeuses sécrètent des protéines appelées « adipokines » et que de nombreuses adipokines augmentent avec l’obésité, ce qui a des effets nocifs sur le métabolisme et la santé.

Contrairement aux effets négatifs de nombreuses adipokines, cette étude a identifié le facteur de croissance transformant la protéine TGFB2 (TGF-β2, « Transforming growth factor-beta 2 »)  sous la forme d’une adipokine libérée par le tissu adipeux (graisse) en réponse à un exercice qui améliore réellement la tolérance au glucose.

La protéine TGFB2 stimulée par l’exercice a non seulement amélioré la tolérance au glucose, mais le traitement de souris obèses, a abaissé les taux de lipides sanguins et amélioré de nombreux autres aspects du métabolisme.

Les auteurs expliquent que « le fait qu’une seule protéine ait des effets aussi importants est assez impressionnants ».

Une preuve supplémentaire que l'exercice physique est indispensable

Une preuve supplémentaire que l’exercice physique est indispensable


Dans des recherches antérieures, les mêmes auteurs ont démontré pour la première fois que le tissu adipeux offre des effets métaboliques bénéfiques en réponse à l’exercice.

Leur hypothèse de départ était que l’exercice modifie le tissu adipeux et que, à la suite de ce changement, le lipide libère ces protéines bénéfiques dans le sang.

S’appuyant sur ces informations, les chercheurs ont souhaité identifier les adipokines libérées par la graisse au cours de l’exercice.

Pour ce faire, ils ont mené une série d’expériences moléculaires chez l’homme et la souris. Ils ont identifié des niveaux d’adipokines avant et après un cycle d’exercice.

Leur analyse a permis d’identifier la protéine TGFB2 comme l’une des protéines régulées positivement lors d’un exercice chez l’homme et la souris.

Des investigations complémentaires ont confirmé que les niveaux de cette adipokine augmentaient réellement dans le tissu adipeux ainsi que dans le sang lors de l’exercice, dans les deux cas.

Les bienfaits du sport

Pour savoir si la protéine entraînait des effets métaboliques bénéfiques, ils ont traité les souris au TGFB2.

L’expérience a montré un certain nombre d’effets métaboliques positifs chez les souris, notamment une amélioration de la tolérance au glucose et une absorption accrue des acides gras.

Ensuite, ils ont nourri les souris avec un régime riche en graisses, ce qui a provoqué le développement du diabète chez les animaux.

Afin de savoir si la protéine TGFB2 était effectivement responsable des effets métaboliques, ils ont traité les souris diabétiques avec la protéine TGFB2.

Cela a inversé les effets métaboliques négatifs du régime riche en graisses, comme ce fut le cas avec l’exercice.

Exercice physique et tissu adipeux

Par conséquent, ces résultats sont importants car il s’agit en réalité de la première démonstration d’une adipokine libérée à l’effort qui peut avoir des effets métaboliques bénéfiques sur le corps.

Une autre découverte importante est que l’acide lactique, libéré pendant l’exercice physique, fait partie intégrante du processus.

Le lactate est libéré par les muscles pendant l’exercice puis se déplace vers la graisse où il déclenche la libération de la protéine TGFB2.

Pour conclure, les auteurs précisent que « cette recherche révolutionne vraiment notre façon de penser à l’exercice et aux nombreux effets métaboliques de l’exercice. Et surtout, cette graisse joue en réalité un rôle important dans le fonctionnement de l’exercice ».

Enfin, les résultats suggèrent que la protéine TGFB2 pourrait être une thérapie potentielle pour le traitement de l’hyperglycémie, et éventuellement un traitement pour le diabète de type 2.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Février 2019

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Participez à la sortie de mon livre prévue à la rentrée 2019 ! Prenez 10 minutes pour répondre à un questionnaire sur les habitudes alimentaires. Je vous remercie infiniment pour les réponses que vous pourrez y apporter. Voici le lien du questionnaire que vous pouvez aussi partager : https://goo.gl/forms/0v3qXWFXUkPgX0Q53

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.