Un régime hypocalorique combiné à un exercice physique intense réduit le risque de reprise de poids

Un régime hypocalorique combiné à un exercice physique intense réduit le risque de reprise de poids

Perdre du poids sans faire de régime n’est pas une solution adéquate pour tout le monde. Certaines personnes s’engagent à manger une nourriture de qualité et riche en végétaux, à choisir des proportions idéales, à mâcher correctement, à manger lentement, à éviter de grignoter et de sauter des repas, mais pourtant ça ne fonctionne pas toujours. De plus, si un problème de poids est lié avec un soucis de santé, il est nécessaire de se constituer un régime alimentaire adapté.

Parmi les régimes qui semblent être médicalement reconnus, la restriction calorique (RC) ou régime hypocalorique, qui diminue notamment l’adiposité, a fait l’objet d’une récente étude afin de connaître l’ampleur et la défense de la perte de poids. Selon cette étude publiée dans le journal Endocrinology and Metabolism de l’American Journal of Physiology, un régime combiné à un exercice physique de haute intensité aide à réduire le risque de reprise de poids.

Restriction calorique & entraînement physique

Restriction calorique & entraînement physique


Des chercheurs de l’Université de l’Alabama à Birmingham (États-Unis) ont trouvé que la combinaison d’un régime hypocalorique avec un entraînement fractionné de haute intensité (ou HIIT, de l’anglais High-Intensity Interval Training) pourrait être une solution pour réduire la perte de poids après la perte de poids.

L’un des problèmes majeurs lorsque vous limitez les calories dans le cadre d’un régime est que vous perdez de la masse musculaire, et par conséquent, votre métabolisme ralentit pour s’adapter à la restriction alimentaire. 90% des personnes qui perdent du poids en suivant un régime regagnent tout sur une période de quatre à cinq ans.

L’exercice d’intensité modérée, comme une marche rapide ou la danse, a été montré pour réduire l’abaissement de son taux métabolique tout en limitant les calories. L’équipe de chercheurs a constaté que, en présence d’un régime hypocalorique, l’entraînement physique de haute intensité préservait la masse musculaire et a un impact plus important sur la façon dont le corps utilise le glucose pour l’énergie.

Cette étude a des implications importantes sur la façon dont les professionnels de la santé guident les gens à travers la perte de poids et pour les aider à garder leur poids. Être en mesure de maintenir la perte de poids est important pour réduire le risque de diabète, aidant à améliorer la pression artérielle, et de nombreuses autres maladies et affections associées à l’obésité.

L'exercice physique remodèle la capacité métabolique et thermogénique

L’exercice physique remodèle la capacité métabolique et thermogénique


Essentiel même sans passer par la case régime, l’exercice physique quotidien est primordial.  Dans le cas du régime hypocalorique, l’entraînement par intervalles à haute intensité est un processus dans lequel une personne effectue un exercice presque maximal pendant une courte période de temps, puis effectue deux à quatre minutes de récupération active. Par exemple, si quelqu’un est sur un tapis roulant, il peut aller de la course à la marche. Ensuite, la personne effectue un autre cycle d’exercice presque maximal, avec une phase de récupération active, puis continue de le faire pendant quatre à cinq cycles.

Les recherches montrent que l’exercice d’intensité modérée continue à brûler plus de calories, mais d’autres études ont montré que les personnes qui effectuent un entraînement par intervalles de haute intensité produisent la même perte de poids en faisant 20 minutes d’exercice qu’un exercice d’intensité modérée.

Entraînement par intervalles de haute intensité et alimentation

Enfin, la raison « numéro 1 » est que les gens disent qu’ils n’exercent pas par manque de temps. L’entraînement fractionné de haute intensité prend environ un tiers de temps en moins qu’un entraînement continu classique. Si vous allez commencer un régime ou si vous restreignez les calories que vous consommez, ces résultats pourraient aider à prévenir la perte de masse musculaire et à maintenir la dépense énergétique.

Le but de l’étude était de déterminer si un entraînement fractionné de haute intensité augmente les marqueurs d’activation sympathique dans le tissu adipeux blanc (tissu conjonctif constitué de cellules adipeuses, les adipocytes, qui stockent des graisses) et s’il sauve les réductions de poids dans une plus grande mesure que l’entraînement d’aérobie d’intensité modérée. Un entraînement fractionné de haute intensité a sauvé les réductions de la masse maigre et de la dépense énergétique au repos qui sont induites par la restriction calorique, et toutes deux ont été associées à des améliorations de la tolérance au glucose et à l’insuline. Les améliorations du métabolisme du glucose semblent être liées à une signature moléculaire qui améliore le stockage du glucose et des lipides dans le muscle squelettique. L’exercice effectué à intensité modérée ou élevée n’augmente pas les marqueurs de la thermogenèse adipeuse lorsqu’il est effectué en présence d’une restriction calorique, mais remodèle la capacité métabolique et thermogénique du muscle squelettique.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2017


Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s