Les bienfaits de la cannelle contre l’obésité et l’hyperglycémie

Les bienfaits de la cannelle contre l’obésité et l’hyperglycémie

Les épices ont de multiples atouts. En plus d’être des ingrédients parfaits pour harmoniser et égayer les plats, elles ont des atouts santé comme le révèlent de nombreuses études. Par exemple, manger une nourriture épicée freine l’envie de consommer du sel.

Parmi les épices utilisées dans le monde, la cannelle est très populaire, et une étude publiée dans la revue Metabolism du mois de décembre 2017 indique que la cannelle pourrait être enrôlée dans la lutte contre l’obésité.

Les vertus de la cannelle

Les vertus de la cannelle


La cannelle est une épice provenant de l’écorce intérieure du cannelier de Ceylan. Produite en très grande quantité au Sri Lanka, la cannelle généralement consommée est issue de la variété du cannelier de Ceylan (Cinnamomum verum), même s’il existe d’autres variétés.

Riche en aldéhyde cinnamique, ce composé organique de la famille des phénylpropanoïdes est un puissant antibactérien, antifongique, antiviral et antiparasitaire reconnu. Selon la quantité et la manière de la consommer, la cannelle a donc un pouvoir de stimulation du système immunitaire, notamment dans le cas d’un rhume ou d’un état grippal.

Au-delà des bienfaits reconnus de la cannelle, les résultats d’une nouvelle recherche réalisée par l’Institut des sciences de la vie de l’Université du Michigan (États-Unis) déterminent comment cette épice — très prisée dans de nombreuses recettes de boissons et de pâtisserie — pourrait être enrôlée dans la lutte contre l’obésité.

Cannelle : Informations nutritionnelles

La cannelle stimule la themogenèse pour favoriser la perte de poids


Les scientifiques avaient précédemment observé que l’aldéhyde cinnamique, le composé principal de l’huile essentielle qui donne sa saveur à la cannelle, semblait protéger les souris contre l’obésité et l’hyperglycémie. Mais les mécanismes sous-jacents à l’effet n’étaient pas bien compris. Les chercheurs voulaient mieux comprendre l’action de l’aldéhyde cinnamique et déterminer s’il pouvait aussi protéger les humains.

Les scientifiques ont découvert que ce composé affecte le métabolisme dans les cellules humaines. Leurs résultats indiquent que l’aldéhyde cinnamique améliore la santé métabolique en agissant directement sur les adipocytes (cellules présentes dans les tissus adipeux, impliquées dans le stockage de la graisse), les amenant à commencer à brûler de l’énergie par un processus appelé thermogenèse.

Tisane de cannelle

Les chercheurs ont testé des adipocytes humains provenant de volontaires représentant une gamme d’âges, d’ethnies et d’indices de masse corporelle (IMC). Lorsque les cellules ont été traitées avec de l’aldéhyde cinnamique, les chercheurs ont remarqué une augmentation de l’expression de plusieurs gènes et enzymes qui améliorent le métabolisme des lipides. Ils ont également observé une augmentation de Ucp1 (thermogénine) et Fgf21 (protéine ayant une fonction hormonale), qui sont des protéines régulatrices métaboliques importantes impliquées dans la thermogenèse.

En effet, les adipocytes stockent normalement de l’énergie sous forme de lipides. Ce stockage à long terme a été bénéfique pour nos lointains ancêtres, qui avaient beaucoup moins accès à des aliments riches en graisses et donc un besoin beaucoup plus grand de stocker les graisses. Cette graisse pourrait ensuite être utilisée par le corps en période de pénurie ou par temps froid, ce qui induit les adipocytes à transformer l’énergie stockée en chaleur.

Ce n’est que récemment que le surplus d’énergie est devenu un problème. Tout au long de l’évolution, le problème du manque d’énergie a été le problème principal, mais tout processus consommateur d’énergie est généralement désactivé lorsque le corps n’en a plus besoin. Avec l’augmentation de l’épidémie d’obésité, des scientifiques ont cherché des moyens d’inciter les cellules graisseuses à activer la thermogenèse, en réactivant ces processus de combustion des graisses.

La cannelle stimule la themogenèse

Les effets anti-obésité de la cannelle pourraient aboutir à des stratégies thérapeutiques contre l’obésité qui seraient mieux respectées par les patients


Enfin, les chercheurs de cette nouvelle étude croient que de l’aldéhyde cinnamique peut offrir une telle méthode d’activation. Et parce qu’il est déjà largement utilisé dans l’industrie alimentaire, il pourrait être plus facile de convaincre les patients de s’en tenir à un traitement à base de cannelle qu’à un régime médicamenteux traditionnel.

La cannelle fait partie de notre alimentation depuis des milliers d’années. Donc, si cela peut aider à protéger contre l’obésité, elle peut également offrir une approche de la santé métabolique qui est plus facile à respecter pour les patients. Maintenant, avant que quiconque ne jette des tonnes de cannelle dans son assiette, et dans l’espoir d’éviter les mauvaises surprises, il faut attendre d’autres études nécessaires pour déterminer la meilleure façon d’exploiter les bienfaits métaboliques de l’aldéhyde cinnamique sans provoquer d’effets secondaires.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2017


Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s