Consommer des aliments riches en antioxydants est associé à un risque plus faible de diabète de type 2

Un risque plus faible de diabète de type 2 a été observé chez les personnes consommant des aliments riches en antioxydants. Cet effet est largement dû aux fruits, aux légumes, au thé et aux autres boissons chaudes, ainsi qu’à une consommation modérée d’alcool, comme le montre une étude récente d’un groupe de recherche de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) publiée le 9 novembre 2017 dans Diabetologia, la revue de l’Association européenne pour l’étude du Diabète (EASD)

Bienfaits des légumes verts

Les bienfaits d’une alimentation riche en fruits et légumes


Une alimentation riche en fruits et légumes a déjà été associée à un risque plus faible de certains cancers et de maladies cardiovasculaires. Une équipe de l’Inserm (Santé intergénérationnelle, Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations, Villejuif, France) a montré qu’un tel régime est également associé à un risque réduit de diabète de type 2.

L’équipe a déjà soupçonné qu’il pourrait y avoir un lien sur la base d’études antérieures montrant que certains antioxydants, tels que les vitamines C et E, les lycophènes ou les flavonoïdes, étaient associés à une réduction du risque de diabète de type 2. Cependant, ces études ne portaient que sur les nutriments isolés et non sur la capacité antioxydante totale de l’alimentation.

Fruits et légumineuses à privilégier

De la sorte, les chercheurs ont donc voulu vérifier si le régime global, en fonction de sa capacité antioxydante, est associé au risque de diabète. Utilisant les données de la cohorte E3N composée de femmes françaises recrutées à partir de 1990, âgées de 40 à 65 ans, ils ont suivi 64 223 femmes de 1993 à 2008, toutes indemnes de diabète et de maladie cardiovasculaire au moment de l’inclusion.

Chaque participant a rempli un questionnaire alimentaire au début de l’étude, y compris des informations détaillées sur plus de 200 produits alimentaires différents. En utilisant ces informations, ainsi qu’une base de données d’origine italienne fournissant la capacité antioxydante d’un grand nombre d’aliments différents, les chercheurs de l’Inserm ont calculé un score pour la capacité antioxydante alimentaire totale pour chaque participant. Le groupe a ensuite analysé les associations entre ce score et le risque de survenue de diabète au cours de la période de suivi.

Une étude d'envergure sur les bienfaits des fruits à coque

Le pouvoir des aliments riches en antioxydants


Les résultats montrent que le risque de diabète diminue avec l’augmentation de la consommation d’antioxydants jusqu’à un niveau de 15 mmol/jour, au-dessus duquel l’effet atteint un plateau. Augmenter les antioxydants alimentaires à ce niveau pourrait être atteint en mangeant des aliments riches en antioxydants tels que le chocolat noir, le thé, les champignons, les noix, les pruneaux, les bleuets, les fraises, ou les noisettes.

Les femmes ayant les scores d’antioxydants les plus élevés avaient une réduction du risque de diabète de 27% par rapport à celles ayant les scores les plus bas. Ce lien persiste après la prise en compte de tous les autres principaux facteurs de risque du diabète : tabagisme, niveau d’éducation, hypertension, taux élevé de cholestérol, antécédents familiaux de diabète et, surtout, IMC, le facteur le plus important.

Le thé vert améliore la mémoire et combat l’obésité

Les aliments et les boissons qui ont le plus contribué à un score élevé d’antioxydants alimentaires étaient les fruits et légumes, le thé et le vin rouge (consommés en quantités modérées, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé). Les auteurs ont exclu le café de l’analyse, malgré ses niveaux élevés d’antioxydants, car il a déjà été démontré que les antioxydants du café étaient associés à un risque réduit de diabète de type 2 et pouvaient donc masquer les effets d’antioxydants provenant d’autres sources.

Enfin, ce travail complète les connaissances actuelles sur l’effet des aliments et des nutriments isolés et fournit une vision plus complète de la relation entre les aliments et le diabète de type 2. Les chercheurs ont montré qu’un apport accru d’antioxydants peut contribuer à réduire le risque de diabète. Cela soulève maintenant la question de savoir pourquoi. Les chercheurs savent que ces molécules contrebalancent l’effet des radicaux libres, qui sont dommageables pour les cellules, mais il y a probablement des actions plus spécifiques en plus de cela, par exemple un effet sur la sensibilité des cellules. De futures études vont permettre de précise encore plus ces résultats encourageants.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2017


Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s