Grandir proche de la nature réduit jusqu'à 55% le risque de troubles mentaux

Grandir proche de la nature réduit jusqu’à 55% le risque de troubles mentaux

Les bienfaits de la nature sur notre santé sont réels, et être entouré d’espaces verts dans l’enfance peut améliorer la santé mentale des adultes.

Plusieurs études antérieures mettaient en lumière le rôle essentiel que jouent les arbres, les plantes, et les fleurs sur notre santé.

Les enfants qui grandissent dans un environnement plus vert courent jusqu’à 55% moins de risques de développer divers troubles mentaux plus tard dans la vie.

En effet, c’est ce que démontre une étude réalisée par l’Université d’Aarhus (Danemark), et qui souligne la nécessité de concevoir des villes vertes et saines pour l’avenir.

Vivre proche de la nature

Une proportion de plus en plus grande de la population mondiale vit maintenant dans des villes et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime qu’une personne sur quatre souffre actuellement de troubles mentaux.

« Environ 450 millions souffrent actuellement de ces pathologies, ce qui place les troubles mentaux dans les causes principales de morbidité et d’incapacité à l’échelle mondiale. »

Sur la base de données satellitaires de 1985 à 2013, des chercheurs ont cartographié la présence d’espaces verts autour des maisons de l’enfance de près d’un million de Danois et ont comparé ces données au risque de développer l’un des 16 troubles mentaux différents plus tard dans la vie.

L’étude publiée dans la revue PNAS du 25 février 2019 montre que le risque de développer un trouble mental est jusqu’à 55% plus faible chez les enfants entourés d’espaces verts, même après ajustement pour d’autres facteurs de risque connus, tels que statut socio-économique, l’urbanisation et les antécédents familiaux de troubles mentaux.

Les bienfaits de la nature sur la santé mentale

Les bienfaits de la nature sur la santé mentale


En apparence, il n’est pas nécessaire de réaliser des études pour se rendre compte de l’effet de la nature sur l’humeur et la santé.

Cependant, cela renforce les moyens de convaincre les politiques, les institutions et les personnes les plus récalcitrantes. Et en comparaison aux études antérieures, les données de cette étude sont uniques.

Les chercheurs ont eu l’occasion d’utiliser une quantité énorme de données de diverses provenances. Ils ont analysé des diagnostics de localisation résidentielle et de maladie, et les ont comparés avec des images satellites révélant l’étendue des espaces verts entourant chaque individu lorsqu’ils grandissent.

Mettons les enfants au vert dès maintenant !

Mettons les enfants au vert dès maintenant !


Les chercheurs savent que le bruit, la pollution atmosphérique, les infections et les mauvaises conditions socio-économiques augmentent le risque de développer un trouble mental.

À l’inverse, d’autres études ont montré qu’un plus grand nombre d’espaces verts au niveau local créaient une plus grande cohésion sociale, augmentait le niveau d’activité physique des personnes et qu’il pouvait améliorer le développement cognitif des enfants.

Tous ces facteurs peuvent avoir une incidence sur la santé mentale des personnes.

Réduire le risque de développer un trouble mental

Avec l’ensemble de données utilisées pour cette étude, les chercheurs montrent que le risque de développer un trouble mental diminue progressivement à mesure qu’une personne est entourée d’espaces verts depuis la naissance et jusqu’à l’âge de 10 ans.

Les espaces verts pendant l’enfance sont donc extrêmement importants et leur impact va au-delà de ce que l’on imagine.

Après s’être ajustés aux autres facteurs de risque connus du développement d’un trouble mental, les chercheurs voient dans leurs résultats une indication solide d’une relation étroite entre espaces verts, vie urbaine et troubles mentaux.

L'environnement naturel joue un rôle sur la santé mentale

Il est de plus en plus évident que l’environnement naturel joue un rôle plus important que prévu dans la santé mentale et cette étude est importante pour permettre de mieux comprendre son importance pour l’ensemble de la population.

Cette connaissance a des implications importantes pour la planification urbaine durable. Notamment parce qu’une proportion de plus en plus grande de la population mondiale vit dans les villes, et que de nombreuses villes massacrent les espaces verts et réduisent la place de la nature en échange de projets de centres commerciaux et de parking. Bienvenue dans un monde d’abrutis.

Enfin, si les politiques des villes souhaitent prendre soin de leurs concitoyens, il faut leur conseiller le couplage entre santé mentale et accès aux espaces verts. C’est un élément à prendre en compte dans la planification urbaine afin de rendre les villes plus vertes et en meilleure santé et d’améliorer la santé mentale des résidents urbains à l’avenir.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Février 2019

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Participez à la sortie de mon livre prévue à la rentrée 2019 ! Prenez 10 minutes pour répondre à un questionnaire sur les habitudes alimentaires. Je vous remercie infiniment pour les réponses que vous pourrez y apporter. Voici le lien du questionnaire que vous pouvez aussi partager : https://goo.gl/forms/0v3qXWFXUkPgX0Q53

Sources externes

2 réflexions sur “Grandir proche de la nature réduit jusqu’à 55% le risque de troubles mentaux

  1. Perso j’ai un besoin vital d’espaces verts, meme adulte ! Alors nous avons fait le choix de vivre à la campagne. Alors oui ca fait des kilomètres pour aller travailler, il faut s’oragniser pour les courses, les sorties et les activités…mais quel bonheur au quotidien de vivre au vert ! Et d’avoir notre propre jardin potager pour vivre encore plus au rythme des saisons !
    secretsdenutritionniste.com/les-bonheurs-de-jardiner-en-famille
    Marie

Les commentaires sont fermés.