Le yogourt peut aider à réduire le risque de croissance précancéreuse de l'intestin

Le yogourt peut aider à réduire le risque de croissance précancéreuse de l’intestin

Fabriqué à base de lait fermenté le yogourt fait partie du régime alimentaire de nombreuses personnes. Introduit depuis des siècles au Moyen-Orient, il se fabriquait à la maison avant d’être standardisé par la production industrielle.

Naturellement acide et consommé frais, le yogourt est souvent mélangé à du sucre, des fruits ou des céréales comme dessert ou au petit-déjeuner.

Les bienfaits du yogourt dans une alimentation équilibrée sont reconnus notamment pour aider à réduire le risque de coronaropathie ou d’AVC.

Manger du yogourt peut réduire les risques de maladie cardiovasculaire

Parmi les recherches récentes une étude publiée dans la revue Gut de juin 2019 révèle que le yogourt peut aider à réduire le risque de croissance précancéreuse de l’intestin chez l’homme.

Les chercheurs indiquent que manger au moins 2 portions hebdomadaires de yogourt peut aider à réduire le risque de développer des excroissances anormales (adénomes) qui précèdent le développement du cancer de l’intestin chez les hommes.

Les associations observées étaient les plus fortes pour les adénomes très susceptibles de devenir cancéreux, et pour ceux situés dans le côlon plutôt que dans le rectum, indiquent les résultats.

Les bienfaits du yogourt contre le risque de cancer de l'intestin

Les bienfaits du yogourt contre le risque de cancer de l’intestin


Des recherches antérieures suggèrent que la consommation d’une grande quantité de yogourt pourrait réduire le risque de cancer de l’intestin en modifiant le type et le volume de bactéries dans l’intestin — le microbiome.

Jusqu’alors il n’a pas été clairement établi si la consommation de yogourt pourrait également être associée à un risque plus faible de croissance précancéreuse, appelé adénome.

Les chercheurs ont donc examiné les régimes alimentaires et le développement ultérieur de différents types d’adénomes chez 32 606 hommes et à 55 743 femmes.

Tous les participants à l’étude avaient subi une endoscopie de l’intestin inférieur entre 1986 et 2012. Cette procédure permet à un clinicien de visualiser l’intérieur de l’intestin. Tous les quatre ans, les participants fournissaient des informations détaillées sur le mode de vie et le régime alimentaire, y compris la quantité de yogourt qu’ils ont mangé.

Petit déjeuner équilibré

Au cours de la période d’étude, 5811 adénomes se sont développés chez les hommes et 8116 chez les femmes. Comparativement aux hommes qui ne mangeaient pas de yaourt, ceux qui mangeaient au moins deux portions par semaine avaient 19% moins de risques de développer un adénome conventionnel.

Ce risque plus faible était encore plus élevé (26%) pour les adénomes très susceptibles de devenir cancéreux et pour ceux situés dans le côlon plutôt que dans le rectum.

Bien qu’aucune association évidente n’ait été constatée chez les hommes présentant un type d’adénome potentiellement plus dangereux (adénome dentelé), une tendance à la réduction du risque a été observée.

Par contre, aucune association de ce type entre la consommation de yogourt et le développement d’adénomes n’était évidente chez les femmes.

Les bactéries du yogourt réduisent le nombre de produits chimiques cancérogènes dans l'intestin

Les bactéries du yogourt réduisent le nombre de produits chimiques cancérogènes dans l’intestin


Quoique la consommation de yogourt peut faire partie d’un régime alimentaire pour ses bienfaits supposés, cette étude observationnelle ne peut pas établir la cause. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer les résultats et découvrir la biologie en cause.

Cependant, le grand nombre de personnes étudiées et les mises à jour régulières sur les facteurs de régime alimentaire et de mode de vie ajoutent beaucoup aux résultats.

Nonobstant, les auteurs soulignent que Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus, deux bactéries que l’on trouve couramment dans le yogourt vivant, peuvent réduire le nombre de produits chimiques cancérogènes dans l’intestin.

Manger du yaourt avec un régime alimentaire sain

Le lien le plus fort observé pour les adénomes qui se développent dans le côlon peut-être en partie dû à la faible acidité (pH) de cette partie de l’intestin, ce qui en fait un environnement plus hospitalier pour ces bactéries.

Enfin, le yogourt pourrait aussi avoir des propriétés anti-inflammatoires et peut réduire la porosité de l’intestin, car les adénomes sont associés à une augmentation de la perméabilité de l’intestin.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Juin 2019

Chacun son régime ! Livre Nutrition Santé

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires.

Lire la suite.

Sources externes


Zheng X, Wu K, Song M, et al. Yogurt consumption and risk of conventional and serrated precursors of colorectal cancer. Gut, 17 juin 2019. doi: 10.1136/gutjnl-2019-318374. http://dx.doi.org/10.1136/gutjnl-2019-318374, https://gut.bmj.com/content/early/2019/05/22/gutjnl-2019-318374

Photos © Fatma Donati ; Wesual Click ; Alisa Anton ; Daria Shevtsova

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.