Les petites stimulations régulières mènent à faire des choix plus sains pour notre santé

Les petites stimulations régulières mènent à faire des choix plus sains pour notre santé

Petit à petit, l’oiseau fait son nid

Faire les choses étape par étape permet de prendre des décisions plus saines. Ceci n’est pas nouveau pour certains d’entre-vous. Mais une étude menée dans un aéroport vient confirmer l’intérêt positif d’être stimulé par de petites étapes.

Des scientifiques ont posté des affiches au bas d’un escalier et des escaliers mécaniques les encourageant à monter les escaliers plutôt que de choisir l’escalator. Ils ont remarqué que lorsque des indications étaient présentes, les gens étaient environ deux fois plus susceptibles d’utiliser les escaliers. Ces résultats ont pour but de conforter les coachs et professionnels de la santé, et de motiver les personnes qui souhaitent atteindre des objectifs, en particulier pour leur santé.

Et si une vie saine ne fonctionnait qu'avec de petits rappels pour prendre les meilleurs décisions ?

Et si une vie saine ne fonctionnait qu’avec de petits rappels pour prendre les meilleures décisions ?


Le but de cette nouvelle étude, publiée en septembre 2017 dans le Journal of Primary Prevention, était d’évaluer l’influence des signes et des facteurs de participation, y compris de l’activité physique lors de l’ascension d’un escalier dans un aéroport. Les chercheurs ont choisi un design quasi expérimental, en introduisant et en supprimant systématiquement des panneaux de signalisation spécifiques quotidiennement pendant 22 jours à l’aéroport international de San Diego (États-Unis).

Personne ne se réveille le matin en pensant qu’il fera des choix malsains durant sa journée. Mais la routine quotidienne peut compromettre considérablement nos intentions autrement saines, avec des auto-sabotages. Par exemple, faire le choix de la restauration rapide au lieu d’un repas fait maison parce que nous sommes épuisés ou que nous n’avons pas le temps ; conduire au lieu de marcher pour aller à l’épicerie parce que c’est plus pratique ; prendre le bus plutôt que le vélo, etc. Mais que faire si pour atteindre une vie saine tout ne fonctionnait qu’avec de petits rappels ? Pour répondre à cette question, des chercheurs de l’Université d’État de San Diego ont examiné si un simple panneau pourrait encourager les visiteurs de l’aéroport à emprunter les escaliers plutôt que l’escalier mécanique (escalator).

Les petits changements environnementaux sont plus motivants pour atteindre un objectif

Les petits changements environnementaux sont plus motivants pour atteindre un objectif


Selon les résultats de cette étude, même de petites quantités d’activité peuvent avoir d’importants avantages pour la santé. L’objectif des chercheurs est de trouver de nouvelles recettes pour les recommandations en santé. Ils cherchent des moyens de stimuler l’activité physique au niveau de la population pour aider les gens à s’asseoir moins et à bouger plus. On comprend aisément cette volonté, vu le nombre de cas d’obésité aux États-Unis et la progression mondiale du surpoids et de l’obésité.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont posté cinq pancartes au bas d’escaliers menant à un pont dans un terminal de l’aéroport international de San Diego. Les pancartes indiquaient les informations suivantes :

  1. « Veuillez réserver l’escalator pour ceux qui en ont besoin« 
  2. « Ne perdez pas de temps, perdez du poids, utilisez les escaliers »
  3. « Ne perdez pas de temps, coupez votre tour de taille, utilisez les escaliers »
  4. « Vous aurez plus de regards si vous utilisez les escaliers »
  5. « Si tu veux te sentir plus jeune, agis de façon plus jeune »

En alternance, certains jours ils ont caché les pancartes signalétiques. Les chercheurs ont compté le nombre de personnes qui ont pris l’escalier par rapport à l’escalier mécanique les jours d’affichage et les jours sans affichage. Ils ont également interrogé des personnes au sommet de l’escalier au sujet de leurs antécédents médicaux et de leurs niveaux d’activité physique.

Si tu veux te sentir plus jeune, il faut agir de façon plus jeune

Lorsque l’un des panneaux d’informations était présent, environ deux fois plus de personnes ont pris l’escalier par rapport à un jour sans affichage. La découverte la plus importante concerne le fait que les affichages semblaient encourager les personnes qui exercent régulièrement et celles qui n’ont jamais exercé, de façon homogène. L’effet aurait même fonctionné lorsque les gens portaient des bagages, et même quand ils étaient pressés. C’est la première fois que ce type d’effet a été démontré (dans un aéroport).

Enfin, il semble important d’encourager à pratiquer de petites quantités d’exercice, en raison de l’effet cumulatif dans la vie des gens. S’ils prennent les escaliers tôt dans la journée, ils peuvent faire des choix sains similaires plus tard dans leur journée. En outre, lorsque les gens voient les autres prendre les escaliers, ils sont plus susceptibles de le faire eux-mêmes, créant un effet d’entraînement vertueux et « viral ». Ces « coups de pouce » sont de petits changements environnementaux qui peuvent vraiment aider à stimuler l’activité physique, à améliorer notre santé et notre humeur.

Nutrition sportive : manger avant ou après ?

Sur le plan pratique, la mise en œuvre de différentes techniques de motivation basées sur ce principe influence directement notre degré d’autodétermination et permet d’accroître les facteurs de motivation sur le long terme. Bien évidemment, l’intervention des paramètres cognitifs et affectifs de chaque individu peut influencer cette démarche, mais si vous vous fixez un objectif comme faire du sport, perdre du poids, changer votre alimentation, ou apprendre une langue étrangère, le succès sera moins éprouvant à atteindre en franchissant chaque jour une étape de plus que de tout remettre aux calendes grecques et devoir tout faire en une seule journée.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Octobre 2017


Sources externes
  • « And She’s Buying a Stairway to Health: Signs and Participant Factors Influencing Stair Ascent at a Public Airport », The Journal of Primary Prevention, pp 1–15, 21 Septembre 2017, https://link.springer.com/article/10.1007/s10935-017-0491-6
  • « Promoting stair use by modeling: An experimental application of the Behavioral Ecological Model« . American Journal of Health Promotion, 21(2), 101–109. doi:10.4278/0890-1171-21.2.101
  • « Prompting health professionals to be activity role models—Motivating stair use at the 2001 ACSM scientific meeting« . Journal of Physical Activity & Health, 5(4), 607–618. doi:10.1123/jpah.5.4.607
  • « Can inexpensive signs encourage the use of stairs? Results from a community intervention« . Annals of Internal Medicine, 129(5), 363–369. doi:10.1097/00008483-199901000-00016
  • « Cardiovascular health effects of internet-based encouragements to do daily workplace stair-walks: Randomized controlled trial« . Journal of Medical Internet Research, 15(6), e127. doi:10.2196/jmir.2340
  • « De la théorie à la pratique : appliquer des modèles cognitifs de la motivation dans un centre de langues », https://asp.revues.org/1198

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s