Le régime méditerranéen réduit de 41% l'une des principales causes de cécité

Le régime méditerranéen réduit de 41% l’une des principales causes de cécité

Le régime méditerranéen (ou régime crétois) est l’une des pratiques alimentaires traditionnelles qui fait l’objet de nombreuses recherches pour les bienfaits qu’il procure.

Parmi les bénéfices du régime méditerranéen de récentes études scientifiques révèlent qu’il peut réduire le risque d’AVC chez les femmes, réduire la perte osseuse dans l’ostéoporose, qu’il est bon pour notre intestin, ou qu’il protège les personnes âgées contre la fragilité.

Sans être la recette miracle pour vivre éternellement en bonne santé, le régime méditerranéen fait tout de même l’unanimité dans la communauté scientifique pour être un régime alimentaire phare.

Dans une récente étude publiée le 13 août 2018 dans la revue Ophthalmology, le régime méditerranéen préviendrait l’une des principales causes de cécité : la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Réduire de 41% le risque de DMLA grâce au régime méditerranéen
DMLA : dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Réduire de 41% le risque de DMLA grâce au régime méditerranéen


Oui, vous avez bien vu ! Un régime alimentaire peut influencer notre santé oculaire et la recherche montre que nous pouvons tous profiter du régime méditerranéen pour améliorer notre santé oculaire.

Il est de plus en plus évident qu’un régime alimentaire médiocre joue un rôle important dans le développement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), une des principales causes de cécité.

Une vaste collaboration de chercheurs de l’Union européenne sur le lien entre les gènes et le mode de vie sur le développement de la DMLA a révélé que les personnes qui adhéraient à un régime méditerranéen réduisaient de 41% leur risque de DMLA en phase terminale.

Cette recherche s’appuie sur des études antérieures et suggère qu’un tel régime est bénéfique pour tout le monde, que vous ayez déjà la maladie ou que vous courez le risque de la développer.

Les vertus du régime méditerranéen pour prévenir une maladie cécitante
Fruits, légumes, céréales, herbes aromatiques, huile d’olive…

Le régime méditerranéen pour prévienir une maladie cécitante


Un régime méditerranéen insiste sur le fait qu’il faut manger moins de viande et plus de poissons, de légumes, de fruits, de légumineuses, de céréales non raffinées et d’huile d’olive.

Des recherches antérieures l’ont associé à une durée de vie plus longue et à une réduction de l’incidence des maladies cardiaques et du déclin cognitif.

Cependant, seules quelques études ont évalué son impact sur la DMLA. Certaines études ont montré que cela pouvait aider avec certains types de DMLA, ou seulement à différents stades de la maladie.

Mais en combinant les recherches antérieures sur la DMLA avec les dernières données, une image claire apparaît. Le régime alimentaire a le potentiel de prévenir une maladie cécitante.

3 millions de personnes dans le monde touchées par la DMLA d'ici 2020
DMLA : 8,7% des causes de cécité dans le monde

3 millions de cas d’ici 2020


La DMLA est une maladie dégénérative des yeux qui fait partie des maladies oculaires prioritaires dans la prévention de la cécité et des déficiences visuelles par l’OMS.

Elle entraîne une perte de vision centrale, essentielle pour les activités quotidiennes simples, telles que la capacité de voir les visages, de conduire, de lire et d’écrire.

Il existe deux types de DMLA : la forme sèche (atrophique) et la forme humide (exsudative). Le type sec touche environ 80 à 90% des personnes atteintes de DMLA.

Dans la DMLA sèche, de petits dépôts blancs ou jaunâtres, appelés drusen (ou druses), se forment sur la rétine, la détériorant avec le temps.

Sous forme humide, les vaisseaux sanguins se développent sous la rétine et fuient. Bien qu’il existe un traitement efficace pour le type humide, il n’existe aucun traitement pour la DMLA sèche.

Cette maladie est une cause majeure de perte de vision chez les personnes âgées de 50 ans et plus. D’ici 2020, elle devrait toucher près de 3 millions de personnes dans le monde.

La DMLA est la troisième cause mondiale de déficience visuelle et représente 8,7% des causes de cécité. C’est la première cause de déficience visuelle dans les pays industrialisés. Le principal facteur de risque est l’âge. D’autres facteurs de risque adjuvant sont incriminés, comme le tabagisme, l’influence génétique, le degré de pigmentation (risque plus important en cas d’iris clair), l’hypertension artérielle, les ultraviolets et un déséquilibre alimentaire.

Pour cette dernière étude, les chercheurs ont analysé des questionnaires de fréquence alimentaire de près de 5 000 personnes ayant participé à deux enquêtes précédentes : l’étude de Rotterdam (Rotterdam Eye Study), qui évaluait le risque de maladie chez les personnes âgées de 55 ans et plus, et l’étude Alienor (Alienor Study), qui évaluait l’association entre les maladies des yeux et des facteurs nutritionnels chez les personnes âgées de 73 ans et plus.

Les patients de l’étude de Rotterdam ont été examinés et ont rempli des questionnaires sur les aliments tous les cinq ans sur une période de 21 ans, tandis que les patients de l’étude Alienor ont été examinés tous les deux ans sur une période de 4 ans.

Les chercheurs ont découvert que ceux qui suivaient de près le régime avaient 41% moins de risques de développer une DMLA que ceux qui ne le suivaient pas.

Enfin, un élément important de cette étude, les chercheurs ont également constaté qu’aucun des composants individuels d’un régime méditerranéen (poisson, fruits, légumes, etc.) ne réduisait le risque de DMLA.

C’est tout le schéma de régime riche en nutriments qui réduisait considérablement le risque de DMLA tardive.

Les maladies chroniques telles que la DMLA, la démence, l’obésité et le diabète, sont enracinées dans de mauvaises habitudes alimentaires.

Il est temps de manger sainement. N’oublions pas que nous sommes ce que vous mangeons.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Octobre 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.