Les niveaux de vitamine D dans le sang sont liés à la condition cardiorespiratoire

Les niveaux de vitamine D dans le sang sont liés à la condition cardiorespiratoire

La vitamine D a un rôle important dans l’organisme. Elle intervient dans l’absorption du phosphore et du calcium.

En effet, le rôle essentiel de la vitamine D dans la minéralisation des os lui donne une place prépondérante dans la prévention de l’ostéoporose.

Elle est aussi indiquée pour traiter par exemple le psoriasis, l’hypoparathyroïdisme et le rachitisme.

Cependant, cette vitamine soluble dans les lipides (liposoluble) a besoin de l’action des rayons ultraviolets du soleil pour être « utilisable ».

Elle est modifiée au niveau de la peau par les UV. Un minimum d’exposition au soleil est donc nécessaire.

La vitamine D dans l’alimentation ? Les apports nutritionnels recommandés peuvent s’atteindre facilement grâce à des aliments riches en vitamine D.

La vitamine D dans l'alimentation
Le saumon est riche en vitamine D.

Les aliments les plus riches en vitamine D sont rarement au menu des personnes végétariennes ou vegan : huile de foie de morue, saumon grillé ou poché, thon rouge grillé, hareng de l’Atlantique mariné, truite grillée, sardine, anchois, foie de veau cuit, emmental, œuf, ou le lait de vache, et certaines boissons de soja enrichies.

Certains produits alimentaires sont aussi enrichis en vitamine D : yaourts, biscuits, barres céréalières, etc.

D’autre part, le nombre de compléments alimentaires disponibles en pharmacies permet de s’en procurer facilement avec l’avis d’un professionnel de la santé.

Vu le rôle essentiel de la vitamine D dans l’absorption de certains minéraux par l’organisme et le nombre limité d’aliments qui en contient, plusieurs groupes de recherche s’intéressent à cette vitamine. Et une étude récente apporte de nouvelles informations très intéressantes.

Entraînement par intervalles de haute intensité et alimentation
Une carence ou une surdose en vitamine D = danger.

Vitamine D et condition cardiorespiratoire


Les niveaux de vitamine D dans le sang sont liés à la condition cardiorespiratoire, selon une étude publiée le 30 octobre 2018 dans la revue European Journal of Preventive Cardiology.

Cette étude montre que des niveaux plus élevés de vitamine D sont associés à une meilleure capacité d’exercice.

Grâce à des recherches antérieures nous savions également que la vitamine D avait des effets positifs sur le cœur et les os.

Les chercheurs remarquent qu’il faut s’assurer « que vos niveaux de vitamine D sont normaux à élevés, et vous pouvez le faire avec un régime alimentaire, des suppléments et une exposition raisonnable au soleil. »

Il est bien établi que la vitamine D est importante pour la santé des os, mais il est de plus en plus évident qu’elle joue un rôle dans d’autres parties du corps, notamment le cœur et les muscles.

Un mode de vie sain plutôt que des suppléments
Pratiquez des exercices et mangez sainement.

La condition cardiorespiratoire est synonyme de bonne santé


La forme cardiorespiratoire, un substitut fiable de la forme physique, est la capacité du cœur et des poumons à fournir de l’oxygène aux muscles pendant l’exercice.

La meilleure mesure est la consommation maximale d’oxygène pendant l’exercice, appelée VO2 max (Volume d’Oxygène Maximum).

Les personnes ayant une meilleure condition cardiorespiratoire sont en meilleure santé et vivent plus longtemps.

Cette étude visait à déterminer si les personnes présentant des taux élevés de vitamine D dans le sang avaient une meilleure condition cardiorespiratoire.

1 995 participants passés à la loupe
Vitamine essentielle pour le bon fonctionnement de l’organisme.

1 995 participants passés à la loupe


L’étude a été menée sur un échantillon représentatif de la population américaine âgée de 20 à 49 ans à l’aide de la NHANES (National Health and Nutrition Survey) de 2001 à 2004.

Les données ont été recueillies sur les taux sériques de vitamine D et de VO2 max. Les participants ont été divisés en quartiles de niveaux de vitamine D.

Sur 1 995 participants, 45% étaient des femmes, 49% étaient de race blanche, 13% étaient hypertendus et 4% étaient diabétiques.

Les participants du quartile supérieur de vitamine D avaient une condition cardiorespiratoire 4,3 fois plus élevée que ceux du quartile inférieur.

Le lien est resté significatif, avec une force de 2,9 fois, après ajustement pour les facteurs pouvant influencer l’association tels que l’âge, le sexe, la race, l’indice de masse corporelle, le tabagisme, l’hypertension et le diabète.

Selon les chercheurs, « la relation entre des taux plus élevés de vitamine D et une meilleure capacité d’exercice est valable chez les hommes et les femmes, chez les groupes d’âge jeune et intermédiaire, selon l’origine ethnique, indépendamment de l’indice de masse corporelle ou de l’usage du tabac, et selon que les participants souffraient ou non d’hypertension et de diabète ».

Chaque augmentation de 10 nmol/L de vitamine D était associée à une augmentation statistiquement significative de 0,78 mL/kg/min de VO2 max.

Cela suggère qu’il existe une relation dose-effet, chaque augmentation de la vitamine D étant associée à une augmentation de la capacité d’exercice.

La toxicité de la vitamine D
Compléments en vitamine D : uniquement sur avis médical.

Notons que cette étude nécessite d’autres observations mais démontre l’association forte, progressive et cohérente entre les groupes.

Le résultat suggère qu’il existe un lien solide et donne une impulsion supplémentaire pour obtenir des taux de vitamine D adéquats, ce qui est particulièrement difficile dans les endroits froids et nuageux où les gens sont moins exposés. au soleil.

D’autre part, la toxicité de la vitamine D peut entraîner un excès de calcium dans le sang, ce qui peut provoquer des nausées, des vomissements et une faiblesse.

Enfin, bien que ces résultats soient importants, les chercheurs insistent sur plusieurs autres points : « Il n’est pas vrai que plus il y a de vitamine D, mieux c’est » ; « La toxicité est causée par les surdosages de suppléments plutôt que par l’alimentation ou l’exposition au soleil, il est donc prudent de prendre des comprimés uniquement sur avis médical. »

Exposition au soleil et vitamine D
Profitez du soleil en toutes saisons.

Concernant les recherches à venir, des études sont nécessaires pour déterminer le degré de concentration cardiaque nécessaire au bon fonctionnement du cœur.

Des essais contrôlés randomisés doivent être menés pour examiner l’impact de différentes quantités de suppléments de vitamine D sur la condition cardiorespiratoire.

Pour conclure, du point de vue de la santé publique, la recherche doit déterminer si la supplémentation en produits alimentaires de la vitamine D offre des avantages au-delà de la santé des os.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.