Les produits laitiers fermentés protégeraient contre les crises cardiaques, selon une étude

Les produits laitiers fermentés protégeraient contre les crises cardiaques

Les produits laitiers fermentés, qui font partie du régime Méditerranéen (régime Crétois) ou de l’alimentation traditionnelle des pays nordiques, sont reconnus pour avoir plusieurs effets immunologiques favorables.

Plusieurs études antérieures suggèrent que les produits laitiers fermentés tels que le yogourt ou le fromage de chèvre pourraient améliorer le système immunitaire.

L’une des raisons est que leurs graisses sont moins bien absorbées. Ainsi, ces produits fermentés nourrissent positivement la flore intestinale.

Dans une étude finlandaise publiée le 29 octobre 2018 dans le British Journal of Nutrition, des chercheurs révèlent de nouveaux résultats intéressants.

En effet, les hommes qui consomment beaucoup de produits laitiers fermentés ont moins de risques de maladie coronarienne incidente que les hommes qui consomment moins de ces produits.

En revanche, une consommation très élevée de produits laitiers non fermentés était associée à un risque accru de maladies coronariennes.

Les produits laitiers fermentés contre les crises cardiaques
Fromage, yaourt, kéfir, fromage blanc…

Les produits laitiers fermentés contre les crises cardiaques


Des études antérieures ont montré que les produits laitiers fermentés ont plus d’effets positifs sur les profils lipidiques du sang et sur le risque de maladie cardiaque que les autres produits laitiers.

Le fromage, le yaourt, le kéfir, le fromage blanc et le lait fermenté sont des exemples de produits laitiers fermentés, assez simples à intégrer dans une alimentation saine et équilibrée.

Cependant, à ce jour les recherches sur le sujet restent rares.

Une étude sur les facteurs de risque de cardiopathie ischémique
Produits laitiers fermentés VS non fermentés.

Une étude sur les facteurs de risque de cardiopathie ischémique


L’étude des facteurs de risque de cardiopathie ischémique réalisée par une équipe finlandaise a examiné les associations possibles entre les produits laitiers fermentés et non fermentés et le risque de maladie coronarienne incidente.

Environ 2 000 hommes ont participé à l’étude. Leurs habitudes alimentaires ont été évaluées au début de l’étude en 1984-1989 et suivies en moyenne pendant 20 ans.

Au cours de ce suivi, 472 hommes ont été victimes d’un épisode de maladie coronarienne.

Les participants à l’étude ont été divisés en groupes sur la base de leur consommation de différents produits laitiers.

Les chercheurs ont comparé les groupes avec la consommation la plus élevée et la plus faible, tout en tenant compte de divers facteurs liés au mode de vie et à la nutrition.

L’étude remarque que : lorsque les participants à l’étude ont été divisés en quatre groupes en fonction de leur consommation de produits laitiers fermentés contenant moins de 3,5% de matières grasses, le risque de maladie coronarienne incidente était 26% plus faible dans le groupe le plus consommateur par rapport au groupe le moins consommateur.

Le lait acide était le produit laitier fermenté à faible teneur en matière grasse le plus couramment utilisé.

Produit laitier fermenté : faible teneur en matière grasse
Produit laitier fermenté = faible teneur en matière grasse.

Par ailleurs, la consommation de produits laitiers fermentés riches en matières grasses, tels que le fromage, n’était pas associée au risque d’accident coronarien.

D’autre part, les chercheurs ont constaté qu’une consommation très élevée de produits laitiers non fermentés était associée à un risque accru de maladie coronarienne incidente.

Le lait était le produit le plus utilisé dans cette catégorie et une consommation très élevée correspondait à une consommation moyenne de lait de 0,9 litre par jour. Des niveaux de consommation inférieurs n’étaient pas associés au risque.

Enfin, les auteurs précisent qu’en Finlande, les habitudes de consommation de différents produits laitiers ont changé au cours des dernières décennies.

Par exemple, la consommation de lait et de lait fermenté a diminué, tandis que de nombreux produits laitiers fermentés, tels que le yaourt, le fromage blanc et les fromages, ont gagné en popularité.

En conclusion, cette nouvelle étude fournit des preuves supplémentaires sur les avantages pour la santé des produits laitiers fermentés par rapport aux produits non fermentés. Notons, que tous les mécanismes ne sont pas encore compris, mais ils peuvent être liés aux composés en formation au cours du processus de fermentation.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.