Les bienfaits des fruits à coque contre les maladies cardiovasculaires

Les bienfaits des fruits à coque contre les maladies cardiovasculaires et coronariennes

Les bienfaits des fruits secs, et en particulier des fruits à coque, sont nombreux et prouvés par les résultats de plusieurs études ces derniers mois. Parmi ces bienfaits, on sait que les noix activent la région du cerveau impliquée dans le contrôle de l’appétit, qu’elles sont bonnes pour la santé intestinale, que de manger des fruits à coque peut réduire le risque de surpoids et d’obésité, et renforce la fonction des ondes cérébrales.

Pour ajouter d’autres bienfaits, les résultats d’une longue étude publiée en novembre 2017 révèlent qu’une consommation accrue de fruits à coque est associée à une réduction du risque de maladie cardiovasculaire, de cancer toutes causes confondues, de mortalité par maladies respiratoires, de diabète et d’infections. Autant dire que les fruits à coque sont essentiels dans le cadre d’un régime alimentaire sain et anti-âge.

Manger une variété régulière de fruits à coque est associée à un risque plus faible de maladie cardiaque

Manger régulièrement une variété de fruits à coque est associée à un risque plus faible de maladie cardiaque


Selon une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology (JACC), les personnes qui mangent régulièrement des noix, des arachides, et toutes sortes de fruits à coque, présentent un risque plus faible de développer une maladie cardiovasculaire ou une maladie coronarienne que les personnes qui n’en mangent jamais ou presque jamais. L’étude est la plus importante à ce jour en ce qui concerne la fréquence de la consommation de fruits à coque par rapport aux maladies cardiovasculaires incidentes.

Récemment, les recommandations alimentaires ont évolué vers des régimes alimentaires comprenant de plus grandes quantités d’aliments à base de plantes plutôt que d’aliments d’origine animale, et la tendance du végétarisme ou du véganisme se renforce de plus en plus dans toutes les couches sociales. La plupart des régimes alimentaires incluant les fruits à coque étant associés à des facteurs de risque cardiovasculaires réduits et à une composition nutritionnelle unique, ils font partie des aliments phares dans les recettes de cuisine végétariennes et véganes.

Bien que de nombreuses études antérieures aient porté sur la consommation de fruits à coque dans leur ensemble, les chercheurs de cette étude ont également examiné l’association entre des types spécifiques de noix (beurre d’arachide, arachides, …) avec des événements cardiovasculaires majeurs. Les arachides ont été incluses même si elles sont en réalité une légumineuse parce qu’elles ont un profil d’acides gras et de nutriments similaire à celui des autres noix.

Les fruits à coque sont des alliés incontournables de notre santé

Les fruits à coque sont des alliés incontournables de notre santé


L’étude a porté sur plus de 210 000 personnes, avec des données provenant d’un suivi des professionnels de la santé jusqu’à 32 ans de suivi. Dans les différents groupes, les chercheurs disposaient des renseignements sur les antécédents médicaux, le mode de vie et les conditions de santé. L’ensemble des informations a été mises à jour tous les deux ans.

Le critère d’évaluation principal de l’étude était une maladie cardiovasculaire majeure, définie comme un critère combiné d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral (AVC) ou de maladie cardiovasculaire mortelle. Les paramètres secondaires étaient la cardiopathie coronarienne, définie comme un infarctus du myocarde mortel ou non fatal, et l’AVC, qui comprenait tous les AVC mortels et non mortels. Les chercheurs ont documenté 14 136 cas de maladies cardiovasculaires, y compris 8 390 cas de maladies coronariennes et 5 910 cas d’AVC.

Les résultats montrent une association inverse cohérente entre la consommation totale de fruits à coque et la maladie cardiovasculaire et la maladie coronarienne. De plus, après avoir examiné la consommation individuelle de fruits à coque, la consommation régulière ou accrue (plusieurs fois par semaine) était associée à un risque de maladie cardiovasculaire de 19% inférieur et de 21% inférieur au risque de maladie coronarienne. Les participants qui mangeaient des arachides ou des noix deux fois ou plus par semaine avaient respectivement un risque inférieur de maladie cardiovasculaire de 13% et 15% et de coronaropathie de 15% et 23%, comparativement à ceux qui n’en consommaient pas.

Manger des fruits à coque renforce la fonction des ondes cérébrales

Les participants qui consommaient cinq portions ou plus de noix par semaine présentaient un risque de maladie cardiovasculaire inférieur de 14% et un risque de maladie coronarienne de 20% inférieur à ceux des participants qui ne consommaient jamais ou presque jamais de noix. Les résultats étaient similaires pour la consommation individuelle de noix, et d’arachides. Les chercheurs n’ont trouvé aucune preuve d’une association entre la consommation totale de fruits à coque et le risque d’AVC, mais la consommation d’arachides et de fruits à coque était inversement associée au risque d’accident vasculaire cérébral.

Enfin, ces résultats appuient les recommandations qui conseillent d’augmenter l’apport d’une variété de fruits à coque, dans le cadre de régimes alimentaires sains, pour réduire le risque de maladie chronique dans les populations générales.

Idéalement, d’autres recherches devraient tester les effets de la consommation à long terme des fruits à coque, mais ils peuvent être déjà considérés comme des aliments indispensables pour un régime de protection cardiaque et pour améliorer le bien-être cardiovasculaire tout en favorisant un vieillissement sain.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Novembre 2017


Sources externes

2 réflexions sur “Les bienfaits des fruits à coque contre les maladies cardiovasculaires et coronariennes

  1. Bonjour,
    Et merci pour cet article édifiant et très complet. Pour compléter les fruits à coque, il est aussi intéressant de consommer des graines, qui ont aussi des « super-pouvoirs ». Je trouve qu’elles se marient bien avec les fruits à coque dans la cuisine végétarienne notamment. Il y a ainsi les graines de chia, riches en fer, magnésium et oméga 3 mais aussi les graines de lin, de tournesol, de courge.
    Alexandra, du blog bien-etre-facile.net

    1. Merci Alexandra pour votre commentaire !
      Effectivement, les graines sont aussi très intéressantes, autant gustativement que sur le plan nutritionnel et santé. Cet article n’en parle pas puisqu’il est orienté par une étude focalisée que sur les fruits à coque.
      Mais oui, toutes les spermatophytes ont de multiples bienfaits et vertus pour notre corps, et puis on peut les consommer de différentes façons, ce qui est plutôt pratique pour rendre les plats ou salades joyeusement gourmands et colorés.
      Personnellement, j’adore plusieurs graines et elles font partie de mon (presque) quotidien : sésame (résidant au Japon on en mange à toutes les sauces), courge, pignon de pin, cumin, et bien entendu les graines germées comme celles de l’alfalfa, du fenouil, de l’amarante ou du basilic. Il est bon de souligner et privilégier la connaissance de la provenance (le local avant tout), et une origine d’agriculture biologique : de rigueur pour ce type d’aliment. Les fruits à coque et les graines ont tendance à « retenir » certaines pesticides, et ceux de grandes surfaces sont généralement de qualité moyenne, voire blindées de traces de polluants et autres produits toxiques issus d’une agriculture industrielle, et chimiquement incorrecte pour notre santé.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s