Dormir moins de 6 heures par nuit augmente le risque cardiovasculaire

Dormir moins de 6 heures par nuit augmente le risque cardiovasculaire

Le sommeil est une clef de voûte de notre santé. L’effet de la qualité de notre sommeil a un impact autant sur notre santé physique que mentale, comme le démontre notamment une étude antérieure qui révèle que la privation de sommeil entrave notre mémoire.

Le sommeil est donc une pierre angulaire de notre santé globale avec la nutrition, l’hydratation et l’activité physique pour nous maintenir dans une forme optimale.

La durée du sommeil est très variable chez les humains, avec de nombreuses différences liées en partie à l’âge, la condition physique, le niveau d’anxiété, l’alimentation ou le type de travail.

Dans une étude publiée dans le Journal de l’American College of Cardiology de janvier 2019, des chercheurs signalent que les personnes qui dorment moins de six heures par nuit peuvent présenter un risque accru de maladie cardiovasculaire par rapport à celles qui dorment entre sept et huit heures.

Selon l’étude, le sommeil de mauvaise qualité augmente le risque d’athérosclérose, qui est l’accumulation de plaque dans les artères de tout le corps.

Le manque de sommeil en cause dans le risque d'athérosclérose
La qualité de votre sommeil est primordiale.

Le manque de sommeil en cause dans le risque d’athérosclérose


Les maladies cardiovasculaires constituent un problème mondial majeur.

Afin de prévenir et traiter ces maladies, les professionnels de la santé utilisent différentes approches, notamment les produits pharmaceutiques, l’activité physique et l’alimentation.

Mais cette étude souligne que nous devons inclure le sommeil comme l’une des armes pour lutter contre les maladies du cœur, et qui est un facteur que nous compromettons tous les jours.

Il s’agit de la première étude à montrer que le sommeil objectivement mesuré est associé de manière indépendante à l’athérosclérose dans tout le corps, et pas seulement dans le cœur.

Rappelons aussi que des études antérieures ont montré que le manque de sommeil augmente le risque de maladie cardiovasculaire en augmentant les facteurs de risque de maladie cardiaque tels que la glycémie, la pression artérielle, l’inflammation et l’obésité.

Combattre la privation de sommeil mais ne pas trop dormir non plus
Dormir peu ou trop est néfaste pour la santé.

Combattre la privation de sommeil mais ne pas trop dormir non plus


L’étude portait sur 3 974 employés de banque espagnols de l’étude PESA CNIC-Santander, qui utilise des techniques d’imagerie pour détecter la prévalence et le taux de progression des lésions vasculaires subcliniques dans une population âgée en moyenne de 46 ans.

Tous les participants étaient sans maladie cardiaque connue et les deux tiers étaient des hommes. Tous les participants portaient un actigraph, un petit appareil qui mesure en permanence l’activité ou les mouvements, pendant sept jours pour mesurer leur sommeil.

Ils ont été divisés en quatre groupes : ceux qui dormaient moins de six heures, ceux qui dormaient six à sept heures, ceux qui dormaient sept à huit heures et ceux qui dormaient plus de huit heures.

Les participants ont subi une échographie cardiaque 3D et une tomodensitométrie cardiaque afin de rechercher une maladie cardiaque.

Association of Sleep Duration and Quality With Subclinical Atherosclerosis
Illustration centrale de l’étude sur le sommeil.

L’étude a révélé que, lorsque les facteurs de risque traditionnels de maladie cardiaque étaient pris en compte, les participants qui dormaient moins de six heures avaient 27% plus de risques de souffrir d’athérosclérose dans leur corps que ceux qui dormaient de sept à huit heures.

De même, les personnes qui avaient une mauvaise qualité de sommeil étaient 34% plus susceptibles de souffrir d’athérosclérose que celles qui avaient une bonne qualité de sommeil.

La qualité du sommeil était définie par la fréquence à laquelle une personne se réveillait pendant la nuit et par la fréquence des mouvements pendant le sommeil, reflétant les phases du sommeil.

Les chercheurs précisent qu’il est important de réaliser qu’une durée de sommeil plus courte et de bonne qualité peut pallier les effets néfastes de la durée plus courte.

L’étude a également suggéré que dormir plus de huit heures par nuit pouvait être associé à une augmentation de l’athérosclérose.

Alors que le nombre de participants qui dormaient plus de huit heures était faible, l’étude a révélé que les femmes dormant plus de huit heures par nuit avaient un risque accru d’athérosclérose.

Les méfaits du manque de sommeil sur la santé
Les méfaits du manque de sommeil sur la santé physique et mentale.

De plus, l’étude a révélé que la consommation d’alcool et de caféine était plus élevée chez les participants ayant un sommeil court et perturbé.

Beaucoup de gens pensent que l’alcool est un bon inducteur de sommeil, mais il y a un effet de rebond. Si vous buvez de l’alcool, vous risquez de vous réveiller après une courte période de sommeil et d’avoir de la difficulté à vous rendormir. Et si vous vous rendormez, c’est souvent un sommeil de piètre qualité.

Bien que certaines études montrent que boire du café peut avoir des effets positifs sur le cœur, les chercheurs expliquent que cela pouvait dépendre de la rapidité avec laquelle une personne métabolise le café.

En fonction de votre génétique, si vous métabolisez le café plus rapidement, cela n’affectera pas votre sommeil, mais si vous le métabolisez lentement, la caféine peut affecter votre sommeil et augmenter les risques de maladies cardiovasculaires.

Une étude plus précise que des études précédentes
Être en bonne santé passe par un respect quotidien du temps de sommeil.

Une étude plus précise que des études précédentes


Par ailleurs, cette nouvelle étude est différente des études précédentes sur le sommeil et la santé cardiaque de plusieurs manières, puisqu’elle s’est concentré sur une population en bonne santé.

De nombreuses études antérieures ont inclus des personnes souffrant d’apnée du sommeil ou d’autres problèmes de santé.

Alors que d’autres études ont utilisé des questionnaires pour déterminer la quantité de sommeil des participants, cette étude a utilisé des actigraph pour obtenir des mesures objectives du sommeil.

L’étude a également utilisé des ultrasons 3D ultramodernes pour mesurer l’athérosclérose dans tout le corps, et pas seulement dans le cœur.

« Ce que les gens rapportent et ce qu’ils font sont souvent différents », précisent les auteurs.

Enfin, l’impact potentiellement énorme de la privation de sommeil et des perturbations sur la santé de la population, renforcé par la présente étude, justifie amplement de tels essais, qui sont nécessaires pour placer le sommeil en toute confiance aux côtés du régime alimentaire et de l’exercice physique comme pilier essentiel d’un mode de vie sain.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Janvier 2019

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant.Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

🔥 Participez à la sortie de mon livre prévue à la rentrée 2019 ! Prenez 10 minutes pour répondre à un questionnaire sur les habitudes alimentaires. Je vous remercie infiniment pour les réponses que vous pourrez y apporter. Voici le lien du questionnaire que vous pouvez aussi partager : https://goo.gl/forms/0v3qXWFXUkPgX0Q53

Sources externes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.