La privation de sommeil entrave notre mémoire

La privation de sommeil entrave notre mémoire

Le sommeil est un état naturel récurrent indispensable à notre santé et notre bien-être.

Même si la privation de sommeil peut être un antidépresseur efficace pour des patients déprimés, le sommeil est indispensable qui a un effet protecteur sur notre mémoire.

Plusieurs études précisent d’ailleurs que la qualité du sommeil peut prédire la sensibilité aux troubles anxieux, et que le manque de sommeil est lié à la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies neurologiques.

Des chercheurs de la Michigan State University (États-Unis) ont mené à ce jour la plus grande étude expérimentale sur la privation de sommeil, révélant à quel point le fonctionnement sans sommeil peut être préjudiciable.

Les résultats de l’étude ont été publié le 27 septembre 2018 dans la revue Journal of Experimental Psychology.

Les méfaits du manque de sommeil sur la santé
Le sommeil : une fonction déterminante pour notre santé.

Les méfaits du manque de sommeil sur la santé


Bien que la recherche sur le manque de sommeil ne soit pas nouvelle, le niveau auquel les distractions gênent la mémoire des personnes privées de sommeil et les empêchent de mener à bien des tâches n’était pas clair jusqu’à ce que l’équipe de la Michigan State University (MSU) en ait quantifié l’impact.

« Si vous examinez les erreurs et les accidents en chirurgie, dans les transports en commun et même dans les centrales nucléaires, le manque de sommeil est l’une des principales causes d’erreurs humaines », indiquent les chercheurs.

Beaucoup de personnes dans des professions critiques sont privées de sommeil. Des recherches ont montré que près du quart des personnes occupant des emplois exigeant beaucoup de procédures se sont endormies au travail.

Cette nouvelle recherche diffère des études précédentes en raison de son accent mis sur l’impact du manque de sommeil sur l’exécution des tâches — qui impliquent de suivre les instructions et comprennent plusieurs étapes.

La privation de sommeil est responsable de petites et grandes catastrophes
Le sommeil influence la santé et les risques d’accidents.

La privation de sommeil est responsable de petites et grandes catastrophes


Certaines erreurs élémentaires, telles que l’ajout de sel en double dans une recette, pourraient ne pas être aussi graves. Cependant, certaines des plus grandes catastrophes d’origine humaine — telles que la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (1986), la marée noire de l’Exxon Valdez (1989) et l’explosion de la navette spatiale Challenger (1986) — ainsi que des accidents quotidiens de la circulation et de transports en train sont causées en partie par une privation de sommeil.

Les chercheurs espèrent que les conclusions de son laboratoire permettront de mieux comprendre à quel point le sommeil est essentiel à la réalisation de toute tâche, qu’elle soit grande ou petite.

Par exemple, chaque jour, « il reste environ 11 éponges à l’intérieur de patients opérés ». Des erreurs qui résultent le plus souvent d’une privation de sommeil, indique l’étude.

Les recherches suggèrent que les personnes privées de sommeil ne devraient pas effectuer de tâches dans lesquelles elles sont interrompues, ou seulement les effectuer pendant de courtes périodes.

Une capacité cognitive réduite a des effets de grande envergure
Sommeil, maturation cérébrale et apprentissage.

Une capacité cognitive réduite a des effets de grande envergure


Pour tester l’impact de la privation de sommeil sur la façon dont les personnes suivent les étapes d’une tâche, l’équipe de chercheurs a amené 234 personnes dans le laboratoire du sommeil à 22h.

Cette nuit-là, tous les participants ont dû travailler sur une procédure séquentielle consistant à suivre une série de tâches dans l’ordre.

Périodiquement, ils étaient interrompus et devaient se rappeler où ils se trouvaient dans la procédure avant de reprendre leur travail.

À minuit, la moitié des participants sont rentrés chez eux pour dormir tandis que l’autre moitié est restée éveillée toute la nuit au labo. Le lendemain matin, tout le monde a terminé la procédure une fois de plus.

Vous êtes noctambule ou matinal ?
Les troubles du sommeil sont un fléau.

L’équipe de chercheurs a constaté un saut dans les erreurs pour ceux qui étaient privés de sommeil.

Tous les participants ont satisfait aux critères de performance dans la soirée, mais environ 15% des participants du groupe privé de sommeil ont échoué le matin, contre 1% de ceux qui dormaient.

En outre, les participants privés de sommeil ont non seulement montré plus d’erreurs que ceux qui dormaient, mais également une augmentation progressive des erreurs liées à la mémoire au cours de l’exécution de la tâche — un effet non observé chez ceux qui dormaient.

Cela montre que le groupe des personnes privées de sommeil a eu beaucoup de difficulté à se rappeler où ils se trouvaient dans la séquence lors des interruptions.

La recherche a révélé que le maintien de la mémoire était le véritable coupable qui empêchait les personnes privées de sommeil de mener à bien leurs tâches.

« Avec la maintenance de la mémoire entravée, il est beaucoup plus difficile de reprendre une tâche où vous vous êtes arrêté sans erreur », signale l’étude.

De plus, les distractions auxquelles nous sommes confrontés tous les jours, comme recevoir un message texte sur son smartphone ou simplement répondre à une question, sont inévitables mais particulièrement préjudiciables pour les personnes privées de sommeil.

Les différents stades du sommeil
Les différents stades du sommeil © Inserm/Pinci, Alexandra

Le manque de sommeil a un impact sur l’ensemble de la société quel que soit l’âge. Les étudiants peuvent passer leurs nuits blanches et ne pas conserver les informations pour leurs examens.

Plus inquiétantes encore, les personnes qui occupent des emplois cruciaux peuvent se mettre en danger, ainsi que d’autres membres de la société. Cela ne peut tout simplement pas être négligé.

Enfin, le laboratoire de recherche à la base de ces conclusions examinera prochainement le potentiel des interventions sur la caféine et la sieste pour aider à compenser les effets négatifs de la privation de sommeil.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Octobre 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.