Comment améliorer votre humeur en 12 minutes ?

Comment améliorer votre humeur en 12 minutes ?

Être de bonne humeur et garder le moral n’est pas toujours simple. Chacun a sa technique pour ne pas sombrer et enrayer la mauvaise humeur qui nous envahit parfois.

Tout le monde a essayé différentes stratégies pour améliorer son humeur et parfois il s’agit de méthodes peu recommandables et addictives, comme se jeter sur un verre d’alcool, un paquet de chips ou une tablette de chocolat.

Vouloir se remonter le moral quand nous sommes de mauvaise humeur est un réflexe normal mais les solutions ne sont pas toujours évidentes et ne portent pas leur fruit.

Plutôt que de chercher des moyens de nous sentir mieux pendant un coup de mou, il semblerait qu’il faille en priorité souhaiter le bonheur de son prochain.

C’est ce que révèlent les résultats d’une étude de l’Iowa State University (États-Unis) publiée dans la revue Journal of Happiness Studies le 21 mars 2019.

Le bonheur des uns fait l’humeur des autres


En effet, les chercheurs suggèrent que le simple fait de se promener et d’offrir de la gentillesse aux Autres réduit l’anxiété et augmente le bonheur, ainsi que le sentiment de lien social.

Cette stratégie simple qui ne prend pas beaucoup de temps et que vous pouvez intégrer à vos activités quotidiennes peut paraître naïve au premier abord, et ne réglera évidemment pas tous vos tracas. Il s’agit d’améliorer un problème d’humeur passager, pas un trouble de l’humeur comme la dépression ou un trouble bipolaire.

Les chercheurs ont testé les avantages de trois techniques différentes destinées à réduire l’anxiété et à augmenter le bonheur ou le bien-être. Pour ce faire, ils ont invité les étudiants à marcher autour d’un bâtiment pendant 12 minutes et à appliquer l’une des stratégies suivantes :

  • Amour : regarder les gens qu’ils voient et se dire: « Je souhaite que cette personne soit heureuse. » Les étudiants ont été encouragés à vraiment le penser, en étant convaincu par cette pensée.
  • Interconnexion : regarder les gens qu’ils croisent et réfléchir à la façon dont ils sont connectés les uns aux autres. Il a été suggéré aux élèves de réfléchir aux espoirs et aux sentiments similaires qu’ils pourraient partager ou suivre.
  • Comparaison sociale descendante : regarder les gens qu’ils voient et réfléchir à la façon dont ils pourraient être mieux lotis que chacun des gens qu’ils ont rencontrés.

L’étude comprenait également un groupe de contrôle dans lequel les étudiants étaient invités à regarder les gens et à se concentrer sur ce qu’ils voient à l’extérieur, tels que leurs vêtements, la combinaison de couleurs, de textures et de maquillage., et les accessoires. Tous les élèves ont été interrogés avant et après la marche pour mesurer l’anxiété, le bonheur, le stress, l’empathie et la connectivité.

L'amour et la gentillesse sont les grands vainqueurs

L’amour et la gentillesse sont les grands vainqueurs


Les chercheurs ont comparé chaque technique avec le groupe témoin. Ils ont trouvé que ceux qui pratiquaient la bonté ou qui souhaitaient que les autres se sentent bien, étaient plus heureux, plus connectés, plus attentionnés et empathiques, et moins anxieux.

Le groupe « interconnexion » était plus empathique et plus connecté. Le groupe « comparaison sociale » ne présentait aucun avantage et était bien pire que la technique de la bonté. Les personnes qui se comparent aux autres se sentent moins empathiques, moins attentionnés et moins connectés que les personnes qui souhaitent les meilleures volontés aux autres.

Des études antérieures ont montré que la comparaison sociale ascendante avait un effet tampon lorsque nous nous sentons mal par nous-mêmes. Les chercheurs ont constaté le contraire. A la base, la comparaison sociale ascendante est une stratégie compétitive. Cela ne veut pas dire que cela ne peut pas avoir d’avantages, mais des mentalités compétitives ont été associées au stress, à l’anxiété et à la dépression.

Les réseaux sociaux et l'image de soi

Les chercheurs ont également examiné comment différents types de personnes réagissaient à chaque technique. Ils s’attendaient à ce que les personnes naturellement conscientes puissent bénéficier davantage de la stratégie de bienveillance, ou que les narcissiques éprouvent des difficultés à souhaiter que les autres soient heureux. Ils ont été un peu surpris par les résultats.

Cette pratique simple est valable quel que soit votre type de personnalité. Faire preuve de tendresse envers les autres a également permis de réduire l’anxiété, d’accroître le bonheur, l’empathie et les liens sociaux.

Testez et dites-moi en commentaire si cela fonctionne pour vous. A mon avis, pour que le résultat se ressente il faudra tester plusieurs fois la méthode. Chaque fois que vous avez l’humeur sombre, prenez 12 minutes top chrono pour marcher dans la rue et souhaiter profondément et sincèrement le bonheur de toutes les personnes que vous allez croiser.

💡 En complément de cette méthode, essayez aussi les 7 étapes pour améliorer votre bonne humeur.

Danger des réseaux sociaux chez les jeunes femmes

Les réseaux sociaux et l’image de soi

Les médias sociaux comme Facebook et Instagram sont comme un terrain de jeu pour les comparaisons. Bien que l’étude ne se soit pas penchée spécifiquement sur les médias sociaux, les auteurs affirment que les résultats démontrent que la comparaison est une stratégie risquée.

D’ailleurs, plusieurs études récentes spécifiques aux nouvelles technologies et aux médias sociaux montrent que le smartphone affecte nos relations et que les médias sociaux affectent notre façon de voir notre corps.

Malheureusement, il est presque impossible de ne pas faire de comparaisons sur les médias sociaux. Souvent, il est possible de le remarquer sur soi ou dans notre entourage, les médias sociaux amènent des ressentis tels que l’envie, la jalousie, la colère ou la déception en réponse à ce que nous voyons, et ces émotions perturbent notre sentiment de bien-être.

Les auteurs soulignent que la comparaison fonctionne bien lorsque nous apprenons quelque chose ou que nous faisons un choix. Par exemple, les enfants apprennent en observant les autres et en comparant leurs résultats aux nôtres. Toutefois, en matière de bien-être, la comparaison n’est pas aussi efficace que la bonté qui améliore constamment le bonheur.

L'empathie nous rend moins anxieux

Si vous êtes de mauvaise humeur, les raisons peuvent être variables et multiples, comme la qualité de votre sommeil, de votre alimentation et de votre hydratation.

Donc si vous êtes d’humeur négative, éliminez le maximum de facteurs et n’ajoutez pas les réseaux sociaux dans les ingrédients du malêtre, fuyez vos profils de réseaux sociaux!

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Avril 2019

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant.Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes


« Caring for Others Cares for the Self: An Experimental Test of Brief Downward Social Comparison, Loving-Kindness, and Interconnectedness Contemplations. », Journal of Happiness Studies, 2019, DOI: 10.1007/s10902-019-00100-2

La comparaison sociale, http://www.cours-de-psychologie.fr/comparaison.html

Photos © Carly Rae Hobbins ; Hannah Busing ; Alejandro Alvarez ; Yingchou Han ; Jacek Dylag

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.