Comment réduire la carence en vitamine B12 des régimes végétariens et végétaliens ?

Comment réduire la carence en vitamine B12 des régimes végétariens et végétaliens ?

Les régimes végétariens et végétaliens peuvent s’avérer bénéfiques pour la santé — en plus d’en finir avec la souffrance infligée aux animaux. Mais changer de régime alimentaire ne s’improvise pas. Ces types de régimes nécessitent une surveillance pour éviter certaines carences qui peuvent survenir.

Des scientifiques de l’Université de Kent (Royaume-Uni) ont fait une découverte importante sur la façon dont la teneur en vitamines de certaines plantes peut être améliorée pour rendre plus complets les régimes végétariens et végétaliens. En particulier, la vitamine B12, connue aussi sous le nom de cobalamine.

Ce composant diététique essentiel est essentiellement fourni par la viande, le poisson, le lait et les œufs. De telle sorte que les végétariens et végétaliens sont plus enclins à la carence en vitamine B12. En effet, les plantes n’exigent pas ce nutriment en qualité ni en quantité fiable.

Les résultats de cette découverte ont été publiés le 17 mai 2018 dans la revue Cell Chemical Biology.

De nouvelles voies pour freiner la crise croissante de l'obésité

Amélioration en vitamine B12 des régimes végétariens et végétaliens


La vitamine B12 fait partie de l’une des huit vitamines B. Elle est essentielle au bon fonctionnement du cerveau, à la formation du sang et au système nerveux. La vitamine B12 aide également à l’assimilation de la vitamine B9 (acide folique).

Selon l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ), un adulte en bonne santé a besoin d’un apport journalier recommandé de 2,4 μg de vitamine B12.

Apports usuels en vitamines et minéraux

Cette découverte est donc essentielle pour l’avenir des personnes qui suivent ces régimes, et prévenir efficacement les carences. C’est aussi une voie intéressante pour éviter de se tourner uniquement vers des compléments alimentaires, composés globalement de cyanocobalamine, une vitamine B12 synthétique.

L’étude a réussi à prouver que le cresson de jardin commun peut en effet absorber la cobalamine.

Le cresson peut absorber la vitamine B12

Cresson et vitamine B12


La quantité de vitamine B12 absorbée par le cresson de jardin dépend de la quantité présente dans le milieu de croissance, et l’équipe de chercheurs a pu confirmer l’absorption de vitamine B12 en montrant que le nutriment se retrouve dans la feuille.

L’observation que certaines plantes sont capables d’absorber la vitamine B12 est importante car de telles plantes enrichies en nutriments pourraient aider à surmonter les limitations alimentaires dans des pays comme l’Inde, qui ont une forte proportion de végétariens.

Ces plantes pourraient être significatives pour relever le défi mondial de fournir un régime végétarien complet en nutriments, un développement précieux, car le monde devient de plus en plus « sans viande » en raison de l’expansion de la population, de certains méfaits d’un régime carnivore et de la souffrance animale.

Pour cette étude, des chercheurs et des élèves ont cultivé du cresson de jardin contenant des concentrations croissantes de vitamine B12. Après sept jours de croissance, les feuilles des plantules ont été retirées, lavées et analysées. Les semis absorbaient la cobalamine du milieu de croissance et la stockaient dans leurs feuilles.

Le cresson est capable d'absorber la vitamine B12

Pour confirmer cette première observation, les scientifiques ont ensuite fabriqué un type de vitamine B12 qui émet une lumière fluorescente lorsqu’elle est activée par un laser. Cette vitamine B12 fluorescente a été administrée aux plantes et s’est avérée s’accumuler dans une partie spécialisée de la cellule appelée vacuole (qui concentre 80 à 90 % du volume et du poids de la cellule végétale), ce qui fournit des preuves irréfutables que certaines plantes peuvent absorber et transporter la cobalamine.

Bienfaits des légumes verts

Prévenir efficacement les carences


La vitamine B12 est unique parmi les vitamines car elle est fabriquée uniquement par certaines bactéries et doit donc faire un voyage plus complexe pour se frayer un chemin dans des organismes multicellulaires.

La recherche décrite dans cet article souligne comment ce voyage peut être suivi en utilisant les molécules fluorescentes B12, qui peuvent également être utilisées pour aider à comprendre pourquoi certaines personnes sont plus sujettes à une déficience en vitamine B12.

Enfin, cette découverte a également des implications pour la lutte contre certaines infections parasitaires. D’une part, les chercheurs ont démontré que certaines plantes peuvent absorber la vitamine B12, mais ils ont également pu utiliser la même technique pour suivre le mouvement des molécules fluorescentes B12.

Ces résultats démontrent qu’il s’agit d’un modèle puissant pour apprendre comment la vitamine B12 est absorbée, et comment améliorer l’absorption dans le cadre des régimes végétariens et végétaliens.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Mai 2018

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.