Boire du café pendant la grossesse favorise le surpoids chez les enfants

Boire du café pendant la grossesse favorise le surpoids chez les enfants

Les bienfaits du café — de qualité et sans sucre —  peuvent s’avérer intéressants dans le cadre d’une alimentation équilibrée chez les adultes en bonne santé. Cependant, le café a aussi son côté sombre, avec par exemple un risque de surpoids chez les enfants de mères qui ont bu du café pendant leur grossesse.  

En effet, une étude publiée dans le journal BMJ Open montre que même une consommation modérée de café pendant la grossesse, une à deux tasses par jour, est liée à un risque de surpoids ou d’obésité chez les enfants d’âge scolaire.

Précisons qu’il n’a pas été clairement démontré que la caféine est la cause directe du surpoids, mais la relation, à elle seule, a incité les chercheurs à encourager une plus grande prudence à l’avenir quant à la consommation de café pour les femmes enceintes.

Café et grossesse ne font pas bon ménage

Café et grossesse ne font pas bon ménage


Il peut y avoir de bonnes raisons d’augmenter la restriction du maximum recommandé de trois tasses de café par jour. La caféine n’est pas un médicament qui doit être consommé sans prendre en compte les réels effets sur la santé.

Des chercheurs de l’Académie Sahlgrenska (Suède), en collaboration avec l’Institut norvégien de santé publique (NIPH), ont étudié 50 943 femmes enceintes, dans le cadre de l’une des plus grandes enquêtes sur la santé des femmes enceintes, l’étude norvégienne sur la cohorte mère-enfant (MoBa).

Les résultats montrent que les enfants nés de mères qui ont consommé de la caféine pendant la grossesse sont plus à risque d’être en surpoids à l’âge préscolaire et scolaire. Les enfants ont été suivis jusqu’à l’âge de huit ans.

Caféine et grossesse

Le surpoids dans l’enfance a déjà été associé à un risque accru de maladie cardiovasculaire et de diabète de type 2 plus tard dans la vie.

Par exemple, à cinq ans, la proportion d’enfants en surpoids ou obèses était de 5% plus élevée dans le groupe dont les mères consommaient le plus de caféine dans l’étude que celles dont la mère consommait le moins de caféine.

Ne pas consommer plus de 300 milligrammes de caféine par jour

De plus, l’association entre la consommation de caféine pendant la grossesse et le risque de croissance excessive et de surpoids ou d’obésité chez les enfants peut également être observée chez les femmes qui ont suivi la quantité recommandée pour les femmes enceintes.

Selon l’Agence nationale de l’alimentation de Suède, les femmes enceintes ne devraient pas consommer plus de 300 milligrammes de caféine par jour, ce qui équivaut à trois tasses de café (1,5 dl chacune) ou six tasses de thé noir (2 dl chacune).

L'accoutumance inhibe les bénéfices de la caféine

Une étude sur le café qui confirme des soupçons


Les résultats de cette étude sont soutenus par au moins deux autres études. Cependant, celles-ci comprenaient significativement moins de sujets et moins de sources de caféine. Cette fois, le café, le thé, le chocolat, les boissons énergisantes et d’autres sources ont été inclus.

Notons, que dans les pays nordiques, le café est consommé en grande quantité, tandis que les femmes de Grande Bretagne, par exemple, reçoivent la plus grande quantité de caféine en provenance du thé noir, si l’on regarde les mères dans les groupes d’âge plus jeunes. Aussi, différentes sources de l’étude ont trouvé une association similaire entre la consommation de caféine provenant de ces différentes sources et la croissance des enfants.

Avoir des contacts avec un animal de compagnie

En général, l’environnement gestationnel est considéré comme important dans l’activation et la désactivation des gènes et de la programmation métabolique pour la durée de la vie. Des études antérieures sur des animaux, où des embryons ont été exposés à la caféine dans l’utérus, ont également été suivies par une croissance excessive et une maladie cardiométabolique chez les descendants.

Les maladies cardiovasculaires (athérosclérose, infarctus, insuffisance cardiaque, etc.) sont souvent associées chez les mêmes patients à des maladies métaboliques, c’est-à-dire caractérisées par des perturbations du métabolisme, notamment des sucres (diabète) et des lipides (obésité, dyslipidémie). On parle donc de maladies ou de syndromes cardiométaboliques. via Les Échos.

Enfin, comme d’habitude, même si d’autres études sont nécessaires avant de pouvoir dire ce que signifie vraiment cette découverte, la caféine est une substance que vous pouvez choisir de réduire ou complètement supprimer pendant votre grossesse.

Terminons en chanson, puisque la musique est bienfaisante, avec l’inoubliable « Couleur café » de Serge Gainsbourg.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Mai 2018

Sources externes

2 réflexions sur “Boire du café pendant la grossesse favorise le surpoids chez les enfants

  1. Je traite aussi de la santé sur mon blog et pourtant, je ne savais pas que le café pouvait être aussi dangereux ! J’ai beau ne pas être une femme, je suis pas rassuré pour autant, surtout que je suis un gros consommateur de café. Comme quoi, les petits plaisirs de la vie peuvent être nocif… Super article !

    1. Merci pour votre commentaire et bravo pour votre blog. Concernant le café, qui est un excitant, le but n’est pas de le diaboliser, simplement de comprendre que la caféine (thé ou café) a une action et que des chercheurs font des découvertes sur les effets de la caféine en fonction de notre état de santé, notre âge,… Le café regorge de vertus, mais c’est comme tout, l’abus est nocif.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s