Lien entre consommation élevée de fruits et légumes et réduction du risque de cancer du sein

Une consommation élevée de fruits et légumes réduit le risque de cancer du sein

Avec 54 062 nouveaux cas estimés et 11 913 décès en 2015 en France, « le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France, comme dans l’Union européenne et aux États-Unis », et il « peut aussi apparaitre chez l’homme mais c’est extrêmement rare (moins de 1% des cancers du sein) », comme le confirme l’Institut National du Cancer.

L’espoir de trouver de meilleurs traitements et de nouveaux moyens de dépistage reste permanent. Même s’il n’existe pas de moyen sûr de prévenir tous les cancers du sein, le style de vie entre en jeu, et l’alimentation est un facteur important.

Selon une étude publiée le 6 juillet 2018 dans la revue International Journal of Cancer, et menée par des chercheurs de Harvard T.H. Chan, les femmes qui mangent une grande quantité de fruits et de légumes chaque jour risquent moins de développer un cancer du sein, en particulier des tumeurs agressives, que celles qui consomment moins de fruits et de légumes.

Dans leurs conclusions, les légumes crucifères tels que le brocoli, et les légumes jaunes et oranges, ont eu une association particulièrement significative avec le risque inférieur de cancer du sein.

Fruits et légumes alliés contre le cancer du sein

Fruits et légumes alliés contre le cancer du sein


Bien que des études antérieures aient suggéré une association entre fruits/légumes et réduction de risque du cancer du sein, ils ont été limités en puissance, en particulier pour les fruits et légumes spécifiques et les sous-types agressifs du cancer du sein. Cette recherche fournit la « radiographie » la plus complète de l’importance de consommer de grandes quantités de fruits et légumes pour la prévention du cancer du sein.

Les chercheurs ont analysé les questionnaires de régime soumis tous les quatre ans par les participants à l’étude sur la santé des infirmières (88 301 femmes, à partir de 1980, Nurses’ Health Study) et l’étude sur la santé des infirmières II (93 844 femmes, à partir de 1991, Nurses’ Health Study II).

Les données sur d’autres facteurs de risque potentiels de cancer du sein tels que l’âge, le poids, le tabagisme et les antécédents de cancer de la famille ont été tirées de questionnaires bisannuels.

Bienfaits des légumes verts

Les femmes devraient augmenter leur consommation de fruits et légumes


Les scientifiques ont constaté que les femmes qui mangeaient plus de 5,5 portions de fruits et de légumes chaque jour avaient un risque de cancer du sein inférieur de 11% à celui des femmes qui consommaient 2,5 portions ou moins. Une portion est définie comme une tasse de légumes à feuilles crues, une demi-tasse de légumes crus ou cuits, ou une demi-tasse de fruits hachés ou cuits.

Afin de déterminer si les avantages de la consommation de fruits et légumes différaient entre les différents types de cancers du sein, les chercheurs ont effectué une analyse par statut de récepteur d’hormone tumorale et sous-type moléculaire. Ils ont constaté qu’une consommation plus élevée de fruits et de légumes était particulièrement associée à un risque moindre de tumeurs plus agressives (y compris les différentes tumeurs comme ER-négative, HER2-négative et type basale).

Les vertus des fruits et des légumes crus pour la santé mentale

Enfin, les travaux antérieurs de ce même groupe de recherche ont établi un lien entre le risque de cancer du sein réduit et l’apport en fibres plus élevé. Cependant, les avantages des fruits et légumes trouvés dans cette étude semblent indépendants de leur teneur en fibres, selon les chercheurs. Cela suggère que d’autres constituants de ces aliments, tels que les antioxydants et autres micronutriments, peuvent également être importants pour réduire le risque de cancer du sein.

Alors qu’un régime avec beaucoup de fruits et de légumes est associé à de nombreux autres avantages pour la santé, ces résultats peuvent donner aux femmes un nouvel élan pour augmenter leur consommation de fruits et légumes, en suivant un régime alimentaire sain, comme le régime méditerranéen ou le régime végétarien. Ajoutons que la qualité des légumes et des fruits entre en jeu, et qu’il est préférable de se tourner vers des fruits frais, locaux, issus de l’agriculture biologique ou les plus naturels possible.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Juillet 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.