La caféine n'est pas efficace comme coupe-faim ni pour la perte de poids

La caféine n’est pas efficace comme coupe-faim ni pour la perte de poids

L’effet de la caféine sur l’organisme peut dépendre de différents facteurs et de chaque personne. Certains effets sont bien connus, comme l’insomnie, les tremblements, les palpitations, l’anxiété ou son effet diurétique.

Cependant, la caféine a aussi de nombreux bienfaits si elle est bien consommée, comme son action sur les performances sportives, ou son effet protecteur sur le muscle cardiaque, d’après de récents résultats de recherche

Métabolisme de la caféine
Métabolisme de la caféine © societechimiquedefrance.fr

D’ailleurs, une étude publiée le 19 juillet 2018 dans la revue Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics a révélé qu’après avoir bu une petite quantité de caféine, les participants à l’étude ont consommé 10% de moins de nourriture au petit-déjeuner. Cet effet n’a pas duré toute la journée, ni sur la perception des participants de leurs appétits.

Sur la base de ces résultats, les chercheurs ont conclu que la caféine n’est pas efficace comme coupe-faim et comme aide à la perte de poids.

La caféine affecte de façon limitée la prise alimentaire au petit déjeuner

La caféine affecte de façon limitée la prise alimentaire au petit déjeuner


La caféine est souvent ajoutée aux compléments alimentaires en affirmant qu’elle supprime l’appétit et facilite la perte de poids.

La recherche antérieure a spéculé que la caféine accélère le métabolisme ou affecte les substances chimiques du cerveau qui suppriment l’appétit.

En outre, des preuves épidémiologiques suggèrent que les consommateurs réguliers de caféine ont une masse corporelle inférieure.

L’objectif de l’étude était de déterminer si la caféine peut effectivement être liée à une réduction de l’apport alimentaire ou à une perte d’appétit, et si les résultats varient selon l’IMC.

L'action infime de la caféine sur la perte de poids

L’action infime de la caféine sur la perte de poids


Pour réaliser cette étude, 50 adultes en bonne santé âgés de 18 à 50 ans ont rendu visite le laboratoire des investigateurs chaque semaine pendant presque 2 mois.

Chaque fois, on leur demandait de boire du jus contenant de la caféine, soit l’équivalent d’une consommation de 125 ml (1 mg/kg) ou de 250 ml (3 mg/kg) de café, soit de café sans placebo.

Trente minutes plus tard, les participants ont été invités à manger autant ou aussi peu qu’ils voulaient d’un copieux petit déjeuner sous forme de buffet.

Les enquêteurs ont demandé aux participants d’enregistrer tout ce qu’ils mangeaient tout au long de chaque journée d’étude et leur ont envoyé des courriels de rappel horaire, liés à un sondage en ligne, pour documenter leur apport et leur appétit à chaque intervalle.

La consommation de café et la santé

L’étude a déterminé qu’après avoir bu le jus de 125 ml, les participants ont consommé environ 70 calories de moins qu’ils ne l’ont fait après avoir bu le jus de 250 ml.

Après avoir examiné ce que les participants ont mangé pendant le reste de chaque journée d’étude, les chercheurs ont constaté que la faible diminution de l’apport n’a pas persisté.

Les participants ont compensé l’apport réduit au petit-déjeuner plus tard dans la journée. En outre, il n’y avait aucune différence dans l’appétit signalé associé aux doses de caféine.

Enfin, leur IMC individuel n’avait aucun effet sur leur consommation ou leur appétit aux trois niveaux de caféine.

Caféine et grossesse

Pour conclure, cette étude, par sa conception rigoureuse, renforce l’importance des bonnes habitudes alimentaires et ne repose pas sur des aides à la perte de poids ou des pratiques malsaines.

L’équipe de recherche a développé la rigueur de la conception en double aveugle, randomisée et croisée de l’étude. L’ordre des doses a été randomisé pour les 50 participants. Les participants et les chercheurs ne connaissaient pas la dose d’échantillons au fur et à mesure de leur présentation.

Les participants ont reçu tous les traitements de dose, agissant ainsi comme leurs propres contrôles pour permettre des comparaisons de leurs réponses individuelles.

Maintenant, vous saurez que si vous buvez du café, du thé vert, ou tout ce qui contient de la caféine, cette dernière ne vous aiderait en rien concernant la perte de poids ou une action coupe-faim.

© Blog Nutrition Santé – Jimmy Braun – Juillet 2018

Ce blog nutrition santé n’a pas vocation à remplacer votre relation avec votre médecin traitant. Les renseignements contenus sur le Blog Nutrition Santé sont tous rédigés avec des sources scientifiques et ne peuvent pas répondre à des questions médicales spécifiques, mais sont donnés à des fins purement informatives et complémentaires. Lire la suite.

Sources externes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.